Le Chant des Psychomorphes de Laurent Whale

illman dans Critiques, Livres le 17 janvier 2012, avec aucun commentaire
Critiques

Le Chant des Psychomorphes est le premier roman de l’auteur franco-britannique Laurent Whale paru en 2006 aux éditions Rivière Blanche et réédité ici en format poche par Lokomodo. La couverture est d’Alexandre Bonvalot et donne tout de suite le ton de ce Space Opera de quelques 260 pages. On démarre comme de coutume par le synopsis de la bête.

Le Chant des Psycomorphes de Laurent Whale aux éditions Lokomodo

Zéar est un fonctionnaire mais pas du type qui gratte du papier derrière un bureau sur Novo-Petersbourg. Il a déjà eu l’occasion de rouler sa bosse dans la galaxie en tant que contrôleur des taxes commerciales. Alors que l’ennui et la routine semblaient néanmoins le rattraper, la rencontre avec un cafard d’ambassade, selon ses propres termes, va le plonger malgré lui dans une machination qui dépasse tout ce que l’humanité avait pu fomenter dans le passé. Maintenant fugitif, il n’a plus qu’une idée, disparaître du paysage le temps que tout ce bazar se tasse, mais le bazar ne va pas le lâcher.

Notre héros Zéar avait tout pour me plaire: désabusé, totalement déboussolé par sa fuite précipitée, il ne veut pas être un héros, il veut juste ne pas se faire tuer. Il donne un peu une impression de M. tout-le-monde en cavale, mais avec la licence de pilote, et ça aide forcément à se rapprocher du personnage. Il ne sera pas tout seul dans cette galère, un jeune homme Tingal, viendra lui tenir compagnie. Débrouillard mais encore naïf, on découvrira la galaxie à travers ses yeux qui n’avaient jamais vu l’espace avant. Ce « couple » est bien travaillé et leurs interactions ne manquent pas d’humour pour certaines, bref des personnages sympathiques.

Il y a bien sur un cast féminin, faire valoir à l’holywoodienne, elles ont tout de même un rôle et une importance non négligeable dans l’histoire. En ce qui concerne l’antagonisme dans l’affaire, des méchants sont bien de la partie, ils sont un peu effacés mais l’histoire n’avait besoin d’eux que pour les twists du scénario, et ce n’est pas plus mal vu le peu de charisme qu’ils ont.

Le Chant des Psycomorphes de Laurent Whale aux éditions Rivière Blanche

L’intrigue a réussi à me surprendre, alors que je croyais fermement pendant tout le premier chapitre au classique complot intergalactique mettant sur le devant de la scène Zéar, l’auteur en profite pour calmer allègrement mes ardeurs dès le second chapitre, me signalant au passage que son histoire pourrait bien être plus intéressante que prévu. Nos héros crapahuteront dans un tas de lieu divers et variés, allant de la jungle urbaine à la jungle tropicale. Malgré la faible épaisseur du roman, l’auteur nous livre les clés de son univers au travers de sa géopolitique, montrant ainsi une certaine recherche pour nous proposer un environnement cohérent. Il y a juste, et ce n’est sans doute qu’une impression, que ledit univers me parait un peu petit en terme de distance.

Le Chant des Psycomorphes de Laurent Whale aux éditions LokomodoLaurent Whale va à l’essentiel dans sa narration, on enchaîne les scènes avec fluidité. Il y a juste un passage que je n’ai pas trouvé bien clair, mais vu que cela ne nuisait pas à la compréhension globale et que cela se passait dans un relatif chaos, je vais cacher ce détail sous le tapis. Depuis tout à l’heure j’utilise des termes qui font sans doute penser au cinéma, c’est sans doute parce qu’inconsciemment, je le verrai bien adapté en film ce bouquin, ça pourrait faire du bon Space Opera de derrière les fagots.

Le Chant des Psychomophes est donc une plutôt bonne surprise pour ce début d’année, dans un genre pas forcément évident à renouveler. Laurent Whale s’en tire vraiment bien et m’a donné envie de jeter un coup d’œil à ses autres ouvrages, même si le prix de son dernier bouquin Les étoiles s’en balancent (25 €) chez Rivière Blanche m’a légèrement refroidi. Celui-ci, en poche, vaut en tout cas assurément son prix.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?