Le Chant de l’Âme de Marjorie M. Liu

Serafina dans Critiques, Livres le 1 mars 2013, avec 1 commentaire
Critiques

Le Chant de l’Âme est sorti dans la collection Darklight des éditions J’ai Lu. Je n’avais jamais lu de roman de Marjorie M. Liu mais à force d’en voir dans les rayonnages, j’avais envie de tenter par ce qui me semblait être un tome indépendant. Et comme en plus la couverture ne me faisais pas trop honte à lire dans le train, je l’ai emmené avec moi découvrir le réseau ferroviaire de la région centre. Synopsis ?

Le Chant de l’Âme de Marjorie M. Liu

Kitala Bell est une violoniste de haut niveau. Toujours sur les routes, solitaire, elle cache aussi un lourd secret : elle peut voir la manière dont les gens vont mourir. De son coté M’cal, créature surnaturelle qui se transforme en beau gosse est envoyé par une sorcière pour la tuer. Sauf que les deux vont se retrouver pris dans une histoire qui les dépasse.

Je n’avais pas trop d’aprioris en débutant cette histoire et c’était la première fois que je lisais cette auteur. J’en aurais peut être eu beaucoup plus si j’avais cherché les couvertures anglaises que vous pouvez découvrir ici. Le bouquin regorge de bonnes idées, comme le lourd fardeau qu’est le don de Kitala et son impuissance à essayer d’empêcher que les-dits gens meurent. A coté de ça, on a une mythologie super large  avec masse de créatures fantastiques qui vivent en marge des humains.

Marjorie M. Liu

Marjorie M. Liu

Sauf qu’en fait, cette mythologie là, elle est même un peu trop large, on a une nana douée de pouvoirs psychiques, Kitala, une sorcière, un triton, des métamorphes, bref, ça commence à faire un peu beaucoup. D’autant qu’il ne semble pas y avoir réellement de justification, ça fait un peu sorti du chapeau au fur et à mesure. Je n’ai appris qu’après que ce livre faisait partie de la saga Dirk & Steele et que c’en était déjà le 5ème tome, ce qui n’est indiqué nul part en version française ! Si l’histoire est totalement indépendante, je pense que c’est pour cela que j’avais l’impression d’être perdue par l’univers.

A cela, il faut ajouter des noms de personnages assez étranges, Kitala, M’cal, Amiri, Koni, qui ne font pas bien naturel dans l’univers du roman, et une histoire d’amour vraiment trop niaise et trop « harlequinesque ». On aurait presque pu tomber sur une chroniqué au tag bouse.

Et pourtant non, car heureusement l’intrigue et cette histoire un peu policière n’est pas trop mal menée, le rythme reste bon, et il n’y a au final que deux chapitres trop niais sur toute l’histoire, histoire qui est plutôt centrée sur Kit qui essaie de contredire ses visions.

Le Chant de l’Âme de Marjorie M. LiuL’écriture, ou du moins la traduction, est assez fluide, pas trop de répétitions, les descriptions sont vivantes et il est aisé de s’imaginer les villes où évoluent nos héros (Vancouver en l’occurrence, ça m’a rappelé Vicki Nelson). Bon, on ne se rend pas réellement compte du temps qui passe : le bouquin ne tient que sur deux jours alors que j’ai eu l’impression que des semaines s’étaient écoulées. Ce qui rend l’histoire d’amour d’autant plus surréaliste.

Au final, je ne dirais pas que Le Chant de l’Âme de Marjorie M. Liu est un livre de Bit-Lit que je vous conseille. Il n’est pas mauvais, mais il n’est pas réellement bon non plus. Cela se lit, et c’est pas désagréable, mais on ne peut pas réellement dire que ça me donne envie de lire le reste de la série…


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • sarahk21 a écrit le 2 mars 2013 à 19 h 49 min:

    seraph il y a 11 tomes a cette serie semble t’il!!! perso pour avoir fait une tentative trés courte sur la cité sanglante, je range cette auteure dans la catégorie bit lit harlequin donc bit lit en dessous de milady donc mediocre, bref je te conseille plutot l’exellent Sidhe la liseuse d’ombre de sandy williams sorti le mois dernier et qui est bien agreable a lire avec un univers trés intéressant ;)

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?