Le Bûcher d’un Roi, Le Trône de Fer Tome 13, de George R.R. Martin

L'hiver vient... Ok, mais on en a marre de l'attendre !

dabYo dans Critiques, Livres le 27 mars 2012, avec 6 commentaires
Critiques

Il y a maintenant trois ans, je vous faisais part de mon avis sur Un Festin pour les Corbeaux, le douzième et dernier tome du Trône de Fer à l’époque, qui venait tout juste de sortir en poche chez J’ai Lu. Bien des eaux sont passées sous les ponts depuis lors, encore plus pour ceux qui suivaient la publication de Pygmalion, voire américaine. Mais voilà, George R.R. Martin, l’auteur de ce que l’on considère ici comme la meilleure série de Fantasy, a livré la suite l’année dernière, A Dance With Dragons. Le Bûcher d’un Roi, sa traduction française, vient tout juste d’arriver sur les rayons des libraires dans sa version grand format Pygmalion. Alors, la longue attente sera-t-elle dûment récompensée ? Suite oblige, pas de synopsis, et pas de spoil non plus, n’ayez crainte.

Le Bucher du Roi, Trone de Fer Tome 13, de George R.R. Martin

J’avais terminé le douzième tome sur un sentiment assez mitigé. La série tirait en longueur et il faut dire que Le Chaos et Les Sables de Dornes n’étaient pas les tomes les plus passionnants qu’elle nous ait offert. Mettre en place ses pions, petit à petit, pour enfin révéler son jeu prend du temps. George R.R. Martin nous laissait enfin entrevoir où il voulait en venir à la fin d’Un Festin pour les Corbeaux, enchaînant quatre très bons chapitres. Mais sans pour autant arriver à nous faire oublier les milles pages qui avaient précédé, laissant à la suite le dur travail de récolter les fruits de ce patient et long travail. Mais je dois avouer que trois ans plus tard, j’étais bien moins pessimiste sur la série qu’à l’époque, je n’avais qu’une hâte: lire Le Bûcher d’un Roi, et retrouver les personnages qui m’avaient tant manqué.

Ce treizième tome du Trône de Fer est un peu particulier, puisque ses chapitres se passent en même temps que ceux d’Un Festin pour les Corbeaux. On y apprend donc quelques choses qui expliquent plus ou moins des passages des tomes précédents, et inversement. Il peut aussi arriver que l’on suive des personnages pour lesquels on connaît déjà le résultat de leurs actions, y apprenant du coup uniquement comment le tout a pu se produire. Il faut avouer que ce n’est pas déplaisant, bien au contraire, puisque cela était relativement frustrant de ne pas savoir. Comme pour les autres tomes, il s’agit d’un des trois morceaux issus de la découpe du volume original, A Dance With Dragons. Du coup, temporellement parlant, la fin de ces trop courtes 477 pages nous fait plus ou moins rejoindre celle du douzième tome, à quelques chapitres près je suppose.

A Dance With Dragons de George RR Martin

On retrouve dans ce tome trois des personnages que je préférais, et qui m’avaient grandement manqués: Tyrion Lannister, Jon Snow, et Bran Stark. Cette absence avait clairement joué dans mon appréciation des précédents tomes, et leur retour est du coup une grande bouffée d’air frais. Il n’y a pas à dire, les suivre à nouveau est un vrai plaisir, quelque chose qui vaut à lui seul de se lancer dans la lecture. Au rang des autres personnages que l’on va suivre, on retrouve Ser Davos et Daenerys, ainsi que des nouveaux personnages ou des secondaires dont je ne dirai rien pour ne pas vous gâcher la surprise. Et un peu surpris parfois, je l’ai été, il faut l’avouer.

George R.R. Martin assi sur le Trône de Fer

George R.R. Martin sur le Trône de Fer

Car à ce niveau là, Martin joue toujours aussi bien la surprise et le coup de tonnerre, et toujours autant sur la corde de l’information. Voir les personnages faire des plans sur la comète sur des évènements que l’on sait pertinemment faux est plus que monnaie courante. Que ce soit pour certains des personnages que l’on suit dans Le Bûcher d’un Roi, ou pour d’autres que l’on avait suivi précédemment, puisqu’on apprend parfois qu’ils se sont basés sur des fausses informations. C’est toujours aussi jouissif et frustrant, suivant si vous soutenez ou non la cause du personnage que vous lisez. Leurs aventures sont d’ailleurs dans ce tome également intéressantes. Je dois avouer que, contrairement à d’autres tomes, il n’y a aucun personnage qui soit en deçà des autres, moins intéressant, ou rebutant. On a quasiment à chaque fois envie de continuer son histoire, et de le retrouver.

L’auteur profite de nombreux passages qu’on aurait pu penser long et ennuyant pour nous abreuver d’informations sur l’univers de Westeros et tout particulièrement son histoire. Je n’ai pas le souvenir d’avoir autant appris sur ce monde dans les précédents tomes, et je dois avouer que c’est rondement mené. Un bon nombre de dialogues ou de situations permettent d’apprendre des anecdotes, notamment sur les Cités libres, les us et coutumes des sauvageons ou encore les diverses seigneuries du Nord. C’est rondement mené et très intéressant. On voit à quel point l’univers est vaste, fouillis, et on espère avoir un jour droit à quelques spin-offs.

Alors certes, du coup, on pourra peut être reprocher à George R.R. Martin de s’égarer, de ne pas se concentrer assez sur l’avancement de l’histoire. Après tout, était il vraiment nécessaire de nous compter le long voyage de deux personnages dans une calèche, lorsqu’il aurait pu se contenter de nous faire une ellipse ? Les avis seront partagés. Je sais bien que nombreux sont ceux qui attendent l’action à tout va, mais de mon côté, j’ai été ravi d’avoir ces quelques errements, qui donnent corps et vie à cet univers passionnant.

Paperback edition de A Dance With Dragons George R.R. Martin

Contrairement à ce que nous pensions (ou à ce qu'il a été), désormais les éditions étrangères de poche sont elles aussi divisées en plusieurs parties.

Pour ce treizième tome, Jean Sola qui assurait jusqu’alors la traduction a laissé sa place à un nouveau traducteur, Patrick Marcel, que l’on a déjà rencontré par ici. On perd le côté désuet et moyenâgeux de certaines expressions chère à l’ancien traducteur, mais on gagne grandement en simplicité du langage, et la lecture est peut être un peu plus facile et fluide. Du coup, je dois avouer que la traduction ne m’a point choqué, elle est d’une qualité correcte, sans heurts. Ayant lu la suite il y a de nombreux mois, je ne pourrais malheureusement pas dire s’il y a des problèmes de cohérence des noms.

Le Bucher du Roi, Trone de Fer Tome 13, de George R.R. MartinFinalement, le seul réel défaut du Bûcher d’un Roi, c’est d’être trop court et de ne pas laisser assez de pages à l’histoire pour se développer. Difficile dans ces conditions d’être autre chose qu’extrêmement positif pour le récit de George R.R. Martin que nous avons. Il faut dire que ce n’est point sa faute, mais bien un choix éditorial de Pygmalion. Un choix plus que critiquable au regard du marché, mais qui au regard de la qualité de la série est plus discutable. Le tout est accompagnée d’une très belle couverture signée Gary Jamroz.

Depuis la sortie du tome 12 en France, la Saison 1 de Game of Thrones a été diffusée et beaucoup de choses ont changé. Le Trône de Fer est passé du statut de référence chez les connaisseurs à réel phénomène. Impossible désormais d’aller dans une Fnac sans y voir une pile de premiers tomes, il a même été difficile de trouver les tomes suivants tant les nouveaux amateurs sont avides de connaître la suite des mésaventure de la famille Stark, et des autres, bien sûr. C’était bien forcément aussi mon cas. Et à ce niveau là, Le Bûcher d’un Roi a largement comblé mes attentes. Ce tome n’est peut être pas le meilleur, mais il se lit bien, donne envie de connaître la suite, et me laisse sur un unique sentiment: bordel, la suite ! C’est prévu pour la mi 2012, si tout se passe bien.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
6 commentaires, donnez votre avis !
  • LuxtExMachina a écrit le 27 mars 2012 à 19 h 13 min:

    3 ans déjà. Il va falloir que je relise les derniers, ça fait un moment que j’ai oublié ce qui c’était passé dans les derniers tomes. Je les avais pas trouvé super passionnant, mais en m’y replongeant peut être que je vais changer d’avis.
    C’est vrai que ça trainait vraiment en longueur.
    Bon j’ai plus qu’a attendre qu’il sorte au format poche.

    RépondreRépondre
  • yao a écrit le 27 mars 2012 à 20 h 23 min:

    J’ai lu ce tome en un jour et demi et je suis d’accord avec toi dabYo, son seul défaut est d’être trop court :P
    Mes chapitres préférés sont ceux avec Jon. J’aime beaucoup lire ses aventures depuis le tome 6 VF. Mais mon personnage préféré reste Tyrion :P
    J’ai aussi bien aimé Bran malgré ses 2 (ou 3 ?) chapitres et j’ai également apprécié l’histoire avec Daenerys (alors qu’à part le tome 7 VF, je ne l’aime pas beaucoup).

    Sinon, je suis exactement comme toi pour la nouvelle traduction. Ce n’est plus aussi « riche » et « ancien » que Jean Sola mais c’est beaucoup plus fluide. Je regrette tout de même l’ancienne traduction ^^

    Et si jamais, le tome 14 VF sort à priori en septembre 2012 (donc pas vraiment mi 2012) ;)

    Par contre, contrairement à la plupart des personnes, je ne suis plus aussi impatient de découvrir la suite. J’avais vraiment hâte de lire ce tome car je voulais connaître la situation de mes personnages préférés et maintenant que c’est fait, je suis plus (+) tranquille ^^

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 27 mars 2012 à 22 h 42 min:

    @LuxtExMachina: Franchement, je sais pas si j’oserai me relire les 3 derniers tomes (10/11/12) qui étaient pas folichooooon. Ça m’a pas franchement manqué d’ailleurs, et il me semble que tu les as lu après moi non ?

    @yao: Bah personnellement, j’ai quand même sacrément envie de connaître la suite de leurs aventures, même si je les ai revus :p Après y a Jaime que j’attends aussi, et la maison Martel !

    Sinon, pour la traduction, j’avoue que je regrette un peu le style moyenâgeux que j’adorais…

    RépondreRépondre
  • marcel a écrit le 2 avril 2012 à 13 h 10 min:

    Quelqu’un sait quand il sortira au format poche ?

    RépondreRépondre
  • yao a écrit le 8 avril 2012 à 17 h 30 min:

    @marcel : janvier 2013 à priori ;)

    RépondreRépondre
  • illman a écrit le 7 juin 2012 à 0 h 01 min:

    Je viens de finir de le lire, c’est vraiment du tout bon, j’ai toujours hate de lire des chapitres de Tyrion et de Jon, que je trouve particulièrement géniaux. Niveau traduction, ça fait tellement longtemps que j’ai lu les autres tomes que ça m’a pas choqué, une chose est sure, ça se lit bien.

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?