Laurell K. Hamilton ne vous est évidemment pas inconnue si vous suivez if is Dead. En effet, c’est la reine de la Bit-Lit, à savoir, la créatrice d’Anita Blake, la charismatique nécromancienne. Alors que je n’ai pas dépassé le tome 7 de cette première série, sa deuxième du genre, Merry Gentry, vient juste d’être rééditée par les éditions J’ai Lu, collection DarkLight, avec bien entendu une superbe couverture. Il ne m’en fallait pas plus pour lire ce roman écrit en 2000, et titré Le Baiser des Ombres. Synopsis ?

Le Baiser des Ombres, Merry Gentry Tome 1, de Laurell K. Hamilton

Meredith NicEssus est une princesse Sidhe, ou dans vocabulaire plus compréhensible, quelque chose de comparable aux Hauts Elfes. Elle est mi-Fey, mi-humaine et a quitté la cours il y a trois ans. Depuis, elle se fait passer pour humaine et bosse en tant que détective dans un cabinet dédié au paranormal. Sauf que, évidemment, son passé va la rattraper.

Le roman commence très bien. Notamment par le monde, que l’on sent dense et fouillé. L’outre-monde côtoie notre monde, les Sidhes sont organisés en cours, avec les Seelies et les Unseelies, la lumière et les ténèbres quoi, avec des pouvoirs et tout. Bref, c’est fouillé et Laurell K. Hamilton nous montre encore une fois qu’elle est vraiment douée pour créer des backgrounds fouillés et captivants. Nous sommes en présence d’une sorte d’Uchronie car à un point donné de l’histoire, l’outre-monde s’est révélé. On sait par exemple que les Fey ont pris part à la seconde guerre mondiale… Bref, j’espère qu’on en apprendra plus sur ce côté alternatif de l’histoire.

Les fans noteront évidemment de nombreux points communs avec Anita. Meredith est petite, travaille en tant que détective, elle est entourée par des beaux gosses, les Unseelies pourraient être vus comme des vampire au niveau de leur dangerosité ainsi que de leur beauté… Bref, un simple copié-collé ? Oui et non. Je pense que pour les fans, c’est agréable, on prend vite ses marques. Mais du coup si vous n’avez pas aimé Anita, vous n’aimerez sans doute pas Merry.

Le Baiser des Ombres, Merry Gentry Tome 1, de Laurell K. Hamilton

L’histoire par contre est d’une lenteur…  Entre Merry qui pense beaucoup -au sens propre du terme j’entends, elle réfléchit- et les pages entières sur les descriptions vestimentaires, ça en fait de la page inutile. Car oui, dès qu’un personnage entre en scène, on nous décrit son visage, ses cheveux, ses fringues, la marque de ses fringues, l’adresse de son tailleur, bref la totale. Ce penchant était déjà là dans Anita. La différence c’est que au moins Merry a de bons gouts (car les Nike et les survets d’Anita…). En soit, les descriptions sont normales pour un bouquin, mais de là à décrire toute la garde-robe de chaque personnage… Bref.

Ça ne démarre réellement qu’à la page 300, et là, on est juste abasourdie par le retournement de situation qui va servir de prétexte à la série. Mais quand je dis abasourdie, c’est dans le mauvais sens. Imaginez, on se suit une enquête, très conventionnel en soit. Et puis on découvre un espèce de complot, et une révélation, dont le seul but sera de… faire coucher l’héroïne avec tout un groupe d’homme. Et plusieurs à la fois si possible. Et bien sur elle est obligée, la pauvrette. Heureusement, comme par hasard, ils sont super beaux gosses, et doivent avoir de longs membres, des tentacules, ou se transformer en phoque pendant l’acte. Vous pensez peut être que j’exagère un peu, mais non, l’idée est là. Du délire, mais du mauvais.

Le Baiser des Ombres, Merry Gentry Tome 1, de Laurell K. HamiltonContrairement à Anita ou l’omniprésence du sexe s’établit petit à petit, avec Merry, dès le premier tome on est en plein dedans, et profond. J’avoue que je ne m’y attendais pas. Car l’héroïne a beau dire qu’elle est sexy et sensuelle, de là à s’attendre à des partouzes programmées, il y a plus d’un pas. Alors pendant 200 pages, Merry s’interroge (lequel prendre en premier, etc…), couche, et puis sur les vingt dernières pages, ça se calme. Et ça redevient un vrai roman.

Je ne sais pas trop quoi en penser, alors j’ai enchainé avec le deuxième tome, pour voir. Le monde est très intéressant, et cette idée de monde alternatif me font envie. Cependant, l’histoire n’avance peu ou pas, et les scènes de sexe trop nombreuses et sans aucune justification scénaristiques sont gênantes. A moins d’être fan des derniers Anita, pour le moment je ne vous conseille malheureusement pas la série. Peut être que le tome 2, La Caresse de l’Aube, me fera changer d’avis.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
6 commentaires, donnez votre avis !
  • Tenten8 a écrit le 20 août 2010 à 22 h 56 min:

    Les couvertures des Hamilton sont toujours aussi belles, c’est un véritable piège parce que c’est la seule chose qui m’a poussée à acheter les 2 premiers tomes d’Anita.
    ‘Fin bref ta critique donne vraiment envie de lire les Merry et ça me surprend que le délire aille aussi loin. Ca doit réellement tout gacher. Avoir un penchant pour le sexe, soit, on a quelques passages d’Anita comme ça. Mais là les partouzes ça va franchement loin.
    Si je le trouve pas trop cher j’essaierai de le lire pour me faire ma propre opinion mais c’est vrai que lire ça refroidit vachement l’attachement que j’avais pour l’auteur.

    RépondreRépondre
  • Thalia a écrit le 21 août 2010 à 1 h 22 min:

    Ah ben du coup … je sais pas. Je suis moins pressée on va dire. Heureusement j’ai encore 2 ou 3 tomes d’Anita dans ma PAL avant de commencer son autre saga. :)

    J’ai hâte de voir ton avis sur le deuxième tome pour voir si je suis toujours moins pressée ou si je passe mon chemin ou si je me lance en sachant que la suite se passe mieux. ^^

    RépondreRépondre
  • Wilhelmina a écrit le 21 août 2010 à 8 h 31 min:

    J’ai été aussi déçue que toi mais je ne tenterais pas le deuxième ! =$ je lirais bien ton avis en tout cas !

    RépondreRépondre
  • Frankie a écrit le 21 août 2010 à 12 h 11 min:

    Je n’avais pas aimé ce livre pour les raisons que tu énoncent dans ton article. Il y a 4 ans, je venais d’abandonner Anita au 12e tome car elle passait ton temps à coucher et j’ai voulu découvrir cette Merry dont le pitch semblait prometteur ! Après ce tome 1, je n’ai jamais voulu lire la suite !

    RépondreRépondre
  • himey a écrit le 21 août 2010 à 21 h 24 min:

    Je l’ai lu parce que je suis une grande fan de la série des anita blake et j’étais plutôt sans avis après avoir lu le tome 1. Les scènes de cul me dérangent pas vraiment (pas autant que les anita en tout cas)car le personnage affirme dès le début sa vie sexuelle. Par contre le tome 2 m »a pas du tout séduite et je ne compte pas continuer la série car c’est un peu long et les scènes sont toujours aussi injustifiées.

    RépondreRépondre
  • folle2livre a écrit le 5 novembre 2010 à 15 h 47 min:

    Personnellement moi j’ai beaucoup aimé merry Gentry, j’avoue que les scènes de sexes sont nombreuses et ne sont pas dérangeante, c’est une amie a moi qui m’a prété le livre, mais elle ne l’aimait pas…trop érotique a son avis. J’ai commencé LE tome 1 un mercredi soir et je l’avais fini 2 jours après, l’envie irréprochable de lire me fis acheté dirrecetement le tome 2 et 3 mais par net. J4ia eut de la chance car en effet il ne restait qu’un bouquin de chaque tome, maintenant je suis pressée qu’ils arrivent. Personnellement, ce que j’aimais pas dans le livre n’était pas le fait qu’il y a trop de detail des fringues, mais plutot que le lieu était trop décrit, mais j’ai vraiment aimé d’essayer d’imaginé : Doyle, Rhys, Galen, Frost, Barinthus, et Sholto, car en essaynt de les imaginé ma lecture devenait de plus en plus croustillante. enfin voilà mon commentaire personnel, maintenant qui n’aime pas ou qui aime cela m’inporte peu…ps: Poour le livre mon amie l’a trouvé en grande surface ce qui n’est pas très bon car des gamins pourait l’acheté et en être choqué, donc Âme sensible s’abstenir.

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?