L’affaire des poisons est un livre historique rédigé par Jean-Christian Petitfils édité par les éditions Perrin, historien. Cet auteur a déjà publié plusieurs livres sont un sur l’assassinat de Henri IV. J’ai reçu ce livre grâce a l’opération Masse Critique. L’affaire des poisons est un fait divers que j’affectionne beaucoup (j’ai toujours été passionnée par la sorcellerie, alors vous comprenez…) alors quand je l’ai vu dans la liste, je n’ai pas hésité une seule seconde. Ce livre porte donc sur l’affaire des poisons, normalement, c’est connu comme histoire, mais vu qu’un de mes camarades de classe, que je ne citerais pas, a cru que je lisais un roman, je vous fais un résumé (je ne peut pas appeler ca un synopsis).

L'affaire des poisons de Jean-Christian Petitfils

1679, nous sommes en plein faste du règne du roi Louis XIV. Mais sous les belles parures et les beaux châteaux, éclate une affaire policière aux ramifications effarantes. On découvre un commerce de poisons (de poudres de successions) mais aussi d’ensorcellement, de messes noires (ces messes à l’envers pratiquées sur le corps nu d’une femme), d’avortements, de sacrifices humains, bref, la totale. Les accusés sont en premier lieu des personnes du peuple, mais bientot elles citent les noms qui fâchent. Notamment celui de Mme de Montespan la maitresse en titre du roi.

Le roman se partage en deux parties (enfin, trois si on compte les annexes). La première est une exposition de l’affaire, de manière plutôt chronologique, la deuxième partie fait la part belle aux analyses et aux thèses soutenues dans le milieu historique.

La première partie ne m’a pas appris énormément de choses, étant donné que je me suis intéressée depuis longtemps à cette affaire et que je la connaissais plutôt bien. Elle est en tout cas exposée de manière simple et compréhensive. Si vous ne connaissez pas, c’est la manière idéale d’aborder cette trouble période historique. Il faut dire que l’affaire dura trois bonnes années et créa un climat de suspicion dans le royaume.

Le récit est parsemé d’extrait de sources d’époques, et l’auteur expose les faits tout en émettant les réserves qu’il faut. On sent l’importance de l’affaire monter petit a petit, passant de simple affaire d’empoisonnement à affaire d’État. Les différents protagonistes de l’histoire sont présentés a leur tour, leurs origines. On notera notamment le rôle important de La Reynie le premier des inspecteurs de police si on peut dire. Obstiné et pas dupe, le monsieur a laissé de nombreuses sources permettant aux historiens aujourd’hui de reconstituer correctement le déroulement de laffaire des Poisons.

L'affaire des poisons - Mme de Montespan

Mme de Montespan

Cette affaire mets aussi en exergue les us et coutume de l’époque. Si vous ne connaissez pas bien l’époque, nul doute que vous apprendrez des éléments intéressants sur cette époque historique. Le livre est accessible à tous, que vous soyez novice ou que vous ayez déjà une culture dans l’affaire, personne ne sera lésé. Il est évidemment passionnant de voir les trafics qui se déroulaient mais aussi les machinations et l’imagination des gens de l’époque, certes très chrétiens mais un christianisme somme toute très proche du paganisme.

L’auteur s’intéresse ensuite de manière objective à l’affaire. Il relève les erreurs qui ont rendu cette affaire si difficile à éclaircir, notamment la disparition prématurée d’une accusée d’importance, la Voisin. Entre cela, le fait que La Reynie soit passé à coté de certains éléments toute la lumière ne fut pas faite à l’époque, et la relecture par les historiens de notre siècle (ou de celui d’avant d’ailleurs) ont permis d’innocenter quelques personnes.L'affaire des poisons de Jean-Christian Petitfils

L’auteur reprend des thèses soutenues par des confrères, notamment certains défenseurs de la Montespan, il les analyse, et montre quels points sont faibles et quels points sont en effet fort troublants. Ceci dit, il ne statue pas, c’est à nous de faire notre opinion si on le veut. Il avance dans le tout dernier chapitre, après être revenu sur la mort de Mlle de Fontanges, une hypothèse plausible selon lui qui expliquerait plusieurs zones d’ombres. J’ai trouvé cette partie absolument passionnante. L’auteur fait preuve de recul et a fait un travail titanesque pour retrouver des notes parfois bien antérieures à l’affaire des poisons elle même.

On notera à la fin aussi une chronologie bien utile pour se repérer entre toutes ses dates, ainsi qu’une rapide biographie des personnages impliqués dans l’affaire, ainsi que de nombreuses notes et une bibliographie complète.

J’ai trouvé cette lecture tout a fait palpitante et la fin absolument passionnante. Petitfils rend palpitante cette enquête et ses parts d’ombres. Il a un style agréable et neutre comme il se doit dans ce genre de livres. Je vous le conseille que vous connaissiez ou non cette affaire. Je me procurerais peut être son ouvrage sur l’assassinat de Henri IV, qui ce coup ci est une affaire que je ne connais que partiellement.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
4 Comments, donnez votre avis !
  • Fauve a écrit le 9 mars 2010 à 19 h 08 min:

    Ah que tu vois je connais plus sur l’affaire Henri IV que ce que tu cites ! Et oui je n’ai jamais entendu parler de cette affaire des poisons. Du coup, tu m’intrigues encore et encore. Mais pour le moment j’ai pas trop le budget pour les livres T_T

    RépondreRépondre
  • Seraf' a écrit le 9 mars 2010 à 20 h 50 min:

    Bon, bah en faite, ptete que c’est pas si connu que ca. Petit j’étais passionnée par la sorcellerie, au début les grimoires et tout, et apres, je me suis interessée aux sorcières historiques, donc, forcement, impossible de faire l’impasse que l’affaire des poisons !
    Enfin, je te conseille d’autant plus ce livre. Au pire, vu que c’est un livre « historique » tu peux toujours le suggerer a la bibliothèque ^^.

    RépondreRépondre
  • Fauve a écrit le 9 mars 2010 à 22 h 41 min:

    Je vais voir oui comment je peux me le procurer !

    RépondreRépondre
  • kao a écrit le 10 mars 2010 à 3 h 08 min:

    Le resumé ne me disait rien, jusqu’a que je tique sur le nom de La Voisin. J’en avais entendu parler durant l’affaire Morgenstern, et si ma memoire est bonne, je n’avais pas trouvé grand chose le concernant. Voila qui eclaire un peu la lanterne, enfin, je suppose. ( c’etait la minute TLMSF \o/ )

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?