Cécile Guillot fait partie de ces auteurs français que j’aime beaucoup lire, notamment car elle aborde souvent des thèmes qui me plaisent et me parlent. Avec sa jolie couverture dessinée par Anna Marine et les mots Sorcière et Hécate sur la couverture, je ne pouvais guère que succomber. La voie de la sorcière est le premier tome, aux éditions du Chat Noir. Synopsis ?

La voie de la sorcière, Fille d’Hécate Tome 1, de Cécile Guillot

Maelys est une jeune étudiante en psychologie. Au détour d’un couloir, elle tombe sur un doctorant qui lui propose d’être cobaye pour une expérience. Ce qu’elle ne savait pas c’est que cette expérience allait lui faire découvrir qu’elle a un don d’empathie. Commence alors une profonde réflexion sur elle-même, sur ces pouvoirs, et la découverte de la magie.

Comme le résumé peut le laisser entendre, Fille d’Hécate semble être une sorte de récit initiatique. Ici c’est la première étape, Maelys découvre qu’elle a des pouvoirs et commence à entrapercevoir le monde de la Wicca, de la sorcellerie, et du surnaturel. Et du coup, il est très facile pour le lecteur de s’identifier à l’héroïne. Nous sommes (enfin, presque) comme elle, totalement innocents et novices et nous découvrons avec elle cet univers.

Cécile Guillot

Cécile Guillot

Le rythme est assez lent, on est plus face à un roman assez contemplatif qu’à un roman d’action. C’est en quelque sorte une lecture reposante, et apaisante. Personnellement, j’ai bien aimé car malgré le fait qu’il ne se passe que des choses assez subtiles, ça se lit très bien, et le format assez court (135 pages) permet de ne pas s’ennuyer. J’avoue cependant que j’aurais aimé en savoir plus sur la Wicca, mais l’auteur conseille des livres à la fin et je pense que je me les procurerais.

Il est facile d’entrer dans le roman, d’une part comme je l’ai dit car nous découvrons l’univers en même temps que Maelys, mais surtout car le livre est extrêmement ancré dans la vie courante. Il se passe à Aix-en-Provence, une ville que je connais bien, il était donc extrêmement facile de se projeter dans le livre, de visualiser le cours Mirabeau, Pizza Capri, et j’en passe. L’auteur est bien renseignée et semble bien connaître la ville.

Alors forcément, ça fait que je suis pas très objective, car s’est mêlé au livre un plaisir de retrouver cette ville. C’est un peu comme si un bouquin de vampire se passait à Blois quoi.

La voie de la sorcière, Fille d’Hécate Tome 1, de Cécile GuillotL’héroïne est une fille comme tout le monde, ni trop aventureuse, ni trop mystique, c’est une fille normale. Le réel défaut que j’ai trouvé au livre, c’est que l’héroïne accepte un peu trop facilement ce monde surnaturel. Elle a bien un petit passage de doutes, mais rapidement effacé et elle embrasse ensuite totalement la magie. J’ai trouvé ça un peu rapide et ça m’a empêchée de la trouver réellement crédible comme héroïne. Du fait du court format cité précédemment, les personnages secondaires sont assez succins, mais bien définis et aisément reconnaissables. On n’est pas perdu.

La voie de la sorcière est un roman qui se lit facilement, rapidement, et dans lequel on entre facilement. Cécile Guillot nous y lève un peu le voile sur un monde et une philosophie de vie empreinte de paix ainsi que de sagesse, le tout ne pouvant que donner envie d’en savoir plus. C’est une lecture que je vous conseille si vous êtes sensible à cet univers.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?