La Moitié d’un Roi de Joe Abercrombie est le premier tome de la série La Mer Eclatée publiée par Bragelonne en France. Le troisième tome débarque bientôt dans les librairies et cela faisait un moment que je voulais jeter un œil sur les œuvres de cet auteur anglais qui est bien présent sur les étalages d’outre Manche. Ce premier tome a reçu le prix Locus 2015 du meilleur roman pour jeunes adultes, il est traduit par Juliette Parichet chez nous et illustré par Didier Graffet avec un décor d’inspiration fortement Viking. Bref, on est parti pour le Synopsis.

La Moitié d'un roi, La Mer éclatée Tome 2, de Joe Abercrombie

Alors que le Prince Yarvi a abandonné tout droit de succession pour se concentrer sur l’apprentissage des connaissances afin de devenir Ministre, il apprend la mort soudaine de son père et de son fils ainé, lâchement assassinés par le roi voisin. Seul héritier du trône, le voilà dans l’obligation de mener les hommes du pays dans une guerre de vengeance. Mais en étant né avec une main amputée des trois doigts indispensables pour tenir le bouclier, Yarvi est loin d’être un guerrier aguerri et il n’a aucune idée de comment il va bien pouvoir mener « ses » hommes pour qui il a toujours été la moitié d’un homme.

En commençant ce tome je n’avais pas vu qu’il était destiné avant tout aux jeunes adultes et j’avoue que du coup le début m’a un peu surpris. Car il faut bien dire qu’à ce niveau on ne nous trompe pas sur la marchandise, La Moitié d’un Roi a un style très facile de lecture et assez simple, très jeunesse. Des phrases courtes qui permettent à un public plus jeune de très bien prendre en main et suivre l’histoire. Cette simplicité va nous suivre tout au long de la lecture, que ce soit par la taille relativement courte du roman (moins de 300 pages), des descriptions qui vont très vite à l’essentiel ou des chapitres qui s’enchaînent rapidement.

Joe Abercrombie

Joe Abercrombie

On est face à ce qu’il y a de plus pure Fantasy qu’on peut trouver avec la quête initiatique de Yarvi, qui n’est pas sans faire penser à tout ces jeunes héros qui n’ont pas été gâtés par la vie et qui doivent lutter contre l’adversité. Le début de notre histoire peut faire penser à l’inverse évidemment, mais le fait d’avoir fait du héros un roi d’une nation qui vénère la virilité mais dont la main atrophiée l’empêchera toujours de gagner le respect de ces sujets est vraiment très intéressant.

L’histoire est donc développée mais sans pour autant s’épandre dans de très longues phases de contemplation. On peut dire qu’il s’en passe un sacré paquet de choses dans ces trois cents pages. Le scénario est assez -peut être trop- simpliste au début ce qui peut surprendre, on va assez facilement voir les ficelles qui sont trop grosses quand on est un habitué du genre. Mais bon, pour le public cible on peut tout à fait entendre cette facilité qui n’en reste pas moins efficace. Car au fil des pages, cet aspect dynamique permet de ne pas s’ennuyer et d’avancer dans l’histoire en y prenant un certain plaisir.

Si je râlais au début sur cette simplicité et ma capacité de voir venir la plupart des évolutions du scénario, je me suis très vite aperçu que ça ne m’empêchait pas pour autant de continuer de lire avec avidité. Un livre qui se dévore en quelques jours donc, ça ne peut jamais être un mauvais signe. Et cela m’a clairement convaincu qu’en effet, j’aurai sans doute adoré lire ça dans ma jeunesse. Je vois très bien mon petit frère les lire les uns après les autres et ne pas pouvoir s’arrêter.

La Moitié d'un roi, La Mer éclatée Tome 2, de Joe AbercrombieL’histoire ne fait pas tout et l’univers est plutôt bien mis en place dans ce premier tome. Alors c’est peut être parce que les vikings reviennent à la mode avec l’excellente série Vikings mais bon, j’ai vraiment bien réussi à m’imprégner dans cet univers très viril de la Mer éclatée. Les bribes du scénario nous laissent entrevoir un bon potentiel pour la suite, la fin bien que rapide ne vient pas pour autant comme un cheveux sur la soupe et a, cette fois, réussi à me surprendre.

Vous l’aurez donc compris, La Moitié d’un Roi de Joe Abercrombie se lit très bien même s’il ne s’adresse pas forcément aux adultes mais plutôt aux plus jeunes lecteurs d’entre nous. Il n’en reste pas moins facile à lire, sans prise de tête et plutôt très efficace dans son genre. Une bonne idée de lecture pour encourager les plus jeunes d’entre nous vers la lecture en tout cas.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?