La Guerre des Clans de David B. Coe

dabYo dans Critiques, Livres le 17 novembre 2009, avec aucun commentaire
Critiques

La longueur des séries est d’après moi l’un des plus grands problèmes des livres de Fantasy. Cette tendance à ne pas pouvoir écrire d’histoire tenant en moins de cinq tomes est plutôt agaçante, surtout lorsqu’une fois traduit, on se retrouve avec dix bouquins à acheter. Et quand on a réussi à tenir sept tomes, on se voit mal s’arrêter à moins de trois livres de la fin. Ce sont ces raisons entre autres qui m’ont poussé à continuer de lire la Couronne des Sept Royaumes, après un septième tome l’Armée de l’Ombre pas si folichon.

La Guerre des Clans de David B. Coe

Comme d’habitude, pas de synopsis pour la critique d’un énième tome d’une série. Si vous ne connaissez pas la série je vous invite vivement à en lire ma présentation de La Couronne des Sept Royaumes de David B. Coe que j’avais faite il y a presque un an maintenant. Les premiers tomes sont loin d’être mauvais et je m’étais laissé prendre au jeu. Il faut dire, cette série est vraiment dans l’un de mes genres préférés, celui qui a été démocratisé par George R.R. Martin et son Trône de Fer. Le tome 7 ne m’avait pas spécialement emballé, sans être mauvais pour autant, bien sûr. La Guerre des Clans m’a t’il fait changer d’avis ?

La Guerre des Clans de David B. CoeEh bien non. Malheureusement, ce huitième tome de la série ne rehausse pas réellement la qualité et il faut dire que cela s’en ressent. Mais on ne peut pas réellement blâmer l’auteur, car c’est avant tout le découpage, très mauvais, des éditeurs français qui rendent ce livre assez fade. Il n’y a pas de révélation et bien que l’histoire progresse petit à petit, le fait que l’auteur ait à placer tous ses pions rend l’avancement plutôt lent.

De même, il rappelle, un peu trop à mon goût, ce qu’il s’est passé dans les précédents tomes. J’ai comme l’impression que David B. Coe augmente son quota de pages en se ressassant, à chaque paragraphe. Ca fini par être gonflant car, ok, un rappel pour chaque personnage, soit, admettons. Mais que chaque personnage nous rappelle, à plusieurs reprises (en gros, à chaque fois qu’ils apparaissent), ce qu’il vient de se passer, non ! Alors peut être que ça peut aider ceux qui ont du mal à voir évoluer une intrigue qui est portée par plusieurs personnages… Mais ce n’est pas mon cas, et cela m’a vite agacé.

De même, oui on sait, son héros est plein de remords, oui on sait, il s’est passé d’affreuses choses dans le premier tome, oui on sait que bidule est super sage, oui on sait qu’il aime ses gosses. L’auteur répète et re-répète des choses qu’il nous avait déjà présenté des tomes plutôt, ou bien il y a seulement quelques pages. Je parle là du côté des caractères des différents personnages et non des évènements. Alors vu que le temps de publication entre chaque tome est largement assez long en France pour tout oublier, ce n’est pas forcement un mal pour les personnalités… Mais quand je pense qu’en langue originale, le tome 7 et le tome 8 sont publiés ensemble, et que le tome 8 ne fait que paraphraser ce qu’il s’est passé dans le 7… Ca a du mal à passer.

La Guerre des Clans de David B. Coe

Je suis très sceptique sur le choix de la couverture de l'édition poche...

Bref, à cela s’ajoute mon agacement croissant pour la façon dont l’auteur décrit certains personnages. Beaucoup trop se ressemblent comme deux gouttes d’eau, et c’est vraiment ennuyeux. On a parfois l’impression qu’il écrit des intrigues de cour au pays des bisounours. On est loin, très loin, de l’aspect réaliste -et cruel- d’un Trône de Fer par exemple. Bon après je ne peux pas lui retirer le fait que c’est bien écrit, que c’est bien traduit, que l’auteur rempli son contrat et que les deux derniers tomes de la série promettent quand même d’être haletants.

Mais voilà, je suis déçu de trouver cette lecture si peu intéressante, et de voir que finalement, la Guerre des Clans ne me laissera pas le moindre souvenir de lecture. D’un autre côté, pour un poche de 350 pages écrites super gros, qui pourrait tenir dans deux cents pages d’un poche classique, ce n’est pas étonnant. On se retrouvera pour le tome 9, puisque j’ai bel et bien décider de terminer cette série.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?