La Chute, Léviathan Tome 1, de Lionel Davoust

LuxtExMachina dans Critiques, Livres le 6 décembre 2011, avec aucun commentaire
Critiques

La Chute est le premier tome de Léviathan, une trilogie écrite par Lionel Davoust, sorti à la rentrée de cette année aux éditions Don Quichotte. L’auteur français sort cette fois des rangs de l’imaginaire pour lesquels je le connaissais, la Fantasy avec La Volonté du Dragon en premier, et réalise un roman de type Thriller. D’aspect noir et plutôt sobre, la couverture est signée Alexandre Fort. Passons au synopsis.

La Chute, Léviathan Tome 1, de Lionel Davoust

Michael Petersen est un océanographe qui a eu une enfance difficile. Ayant perdu ses parents lors d’un naufrage, il est traumatisé et a une peur bleue de la mer. Mer qui pourtant le fascine au plus haut point. C’est cette fascination qui l’amène à accepter une mission de trois mois en Antarctique. Dans le même temps, une organisation secrète suivant la Voie de la Main Gauche compte bien l’empêcher de s’y rendre, pour des raisons inconnues.

On va donc suivre tout au long du livre notre héros Michael, comment il va se préparer psychologiquement, ses doutes, ses angoisses. D’un autre côté, nous suivons aussi les membres de la Voie de la main Gauche. L’auteur nous dit très peu de choses sur cette société secrète. Elle s’oppose à ce qu’on appelle « la Voie de la main Droite« , une voie seulement évoquée dans le livre. Ces deux voies s’opposent non pas dans le sens du bien et du mal mais dans le sens où chacune prônent une philosophie différente et diamétralement opposée. En résumé, la Main Gauche prône l’être en tant que propre maître de sa volonté, alors que la Main Droite quant à elle privilégie l’être divin en tant que maître suprême. Nous sommes donc sur le terrain d’une lutte, ancienne et toujours d’actualité, entre deux entités.

Lionel Davoust

Lionel Davoust

Le style est agréable à lire, comme a pu nous habituer Lionel Davoust avec ses précédents écrits. Cependant, il faut quand même souligner qu’avec  Léviathan il change radicalement de style, Thriller oblige. Les chapitres, s’ils ne sont pas spécialement courts comme le genre le fait souvent, changent très rapidement de points de vue, alternant d’un personnage à l’autre, ce qui donne une certaine dynamique. J’ai malheureusement trouvé que l’histoire mettait du temps à prendre sa place, une sorte de lenteur qui est le principal point faible de ce premier tome.

Ceci dit, cette lenteur permet de développer et de voir l’évolution du personnage principal au travers de son voyage.  Ainsi, comme on pouvait s’en douter, La Chute sert principalement d’introduction à la saga Léviathan. L’auteur introduit, met en place les différentes intrigues de l’histoire, tel un joueur plaçant patiemment ses pions sur un échiquier. Le lecteur se fait balader de bout en bout, tout en en apprenant aussi peu que possible. Une sorte de culte du secret, l’auteur ne distillant des informations qu’au compte goutte, nous laissant dans le flou le plus total sur beaucoup de points abordés dans l’histoire. D’une certaine façon il nous met dans une position identique à celle de certains des sbires de la société secrète de la voie de la Main Gauche: une recherche de la vérité.

La Chute va nous faire voyager dans des paysages très variés, de la banlieue américaine au désert glacé de l’Antarctique, en passant par des bas-fonds mexicains. Le dépaysement est total à chaque fois, on s’immerge complètement dans les différents environnements. Si les personnages semblent caricaturaux au début, ils s’étoffent et prennent une véritable profondeur au fil des pages.

La Chute, Léviathan Tome 1, de Lionel DavoustOn retrouvera aussi un petit message écologique derrière l’histoire, surtout concernant l’écologie marine. Quand on sait que l’auteur porte à cœur ce sujet, ça n’a rien de très étonnant. Il arrive cependant à le mettre au second plan et ne le rend pas lourd ni moralisateur.

En fin de compte ce premier tome de la série Léviathan est un bon livre. Si l’action se fait un peu attendre, avec une mise en place de l’histoire assez longue, on pardonnera ce manque par la qualité de la mise en place des éléments et de ce qu’il nous laisse entrevoir pour le futur. Étant le premier livre de la trilogie, l’auteur nous promet plus de révélations et d’actions dans la suite. Pour ma part je lirais volontiers La Nuit, le deuxième tome prévu pour printemps 2012.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?