La Bible Gothique de Nancy Kilpatrick

Serafina dans Critiques, Livres le 4 octobre 2011, avec aucun commentaire
Critiques

Encouragée par mes deux dernières lectures aux éditions Camion Noir sur le Black Metal Satanique et Soleil Noir, j’ai décidé de me lancer dans La Bible Gothique de Nancy Kilpatrick qui en prime a une jolie photo de couverture. Cet ouvrage s’intéresse à la culture alternative qu’est la culture gothique sous toutes les coutures, musique, mode, tourisme, etc.  Fane de Fields of the Nephilim et aimant le noir à lèvre et les résilles, je ne pouvais qu’être enthousiaste.

La Bible Gothique de Nancy Kilpatrick

Le livre comporte 400 pages et est illustré de nombreuses photos et témoignages de « gothiques ». En effet, Nancy Kilpatrick a contacté des gothiques du monde entier pour leur demander leur avis sur les points évoqués dans le livre. On notera notamment parmi les français les photos et témoignages d’un certain Sire Cédric. Les photos sont bien choisies, et bien qu’en noir et blanc, la plupart rendent très bien.

Le problème c’est que, malheureusement, c’est à peu près les seules choses de positives que je vais pouvoir dire dans cette chronique. Que l’on soit ou non d’accord avec la définition comme quoi le « goth » est avant tout une musique et non une manière de vivre, ne consacrer qu’un dixième du livre grand maximum à la musique gothique est une première hérésie. En gros, si vous lisez ce livre pour en savoir plus sur cette culture, il vous manquera quand même l’élément principal et déclencheur du courant… Quand bien même on ne s’intéresserait qu’au look, l’émergence du look gothique du punk n’est pas vraiment expliqué, ni les relations qu’entretiennent la « scène goth » et les autres scènes alternatives (punk, metal, etc.).

Nancy Kilpatrick semble ensuite mélanger tout et n’importe quoi, faisant des parallèles entre les goth des invasions du premier millénaire et les goths d’aujourd’hui par exemple, ou parlant de l’universalité de la couleur noire comme symbole de deuil, ce qui est évidemment erroné. La caricature n’est jamais bien loin, l’auteur essayant de rassembler tous les goths sous le même courant de pensées, sensibles, âmes perdues et torturées, etc. Non seulement on va dans le cliché avec un bulldozer, mais en plus pour quiconque fréquentant suffisamment cette scène, il est clair que c’est pas du tout en phase avec la réalité (ou alors seulement avec la réalité spookie). L’auteur a voulu faire un livre assez universel pour parler du mouvement goth dans son ensemble mais n’a pas été apparemment plus loin que ses propres aprioris.

Notre Bible Gothique se perd aussi dans de nombreux méandres, parlant des plantes préférées des gothiques ou d’une cuvée de vin « vampire ». L’auteur a essayé de faire dans l’exhaustif, mais il en résulte un ouvrage déconstruit, sans réelle progression logique.

La Bible Gothique de Nancy KilpatrickA cela, il faut rajouter une traduction de Christelle Derenne extrêmement discutable et qui abouti à de nombreux non-sens. Par exemple, « inchs » est traduit par centimètres sans aucune conversion de la longueur associée, ce qui amène à des phrases comme  « le tour de taille idéal d’une jeune fille est d’un cm par année  » qui n’a plus plus aucune réalité. De même , de nombreuses fois, Nancy Kilpatrick fait référence à des personnalités (rois ou écrivains) français, et la traduction leur a gardé le nom anglais (Eleanor pour Alienor par exemple) ce qui rend la lecture assez difficile car il faut essayer de déchiffrer ce que voulait dire l’auteur à la base. Parlait-elle réellement de l’auteur français, ou d’un autre auteur ?

Alors malgré quelques sections intéressantes (comme les maisons hantées à visiter dans le monde), La Bible Gothique de Nancy Kilpatrick est malheureusement un livre que je vous déconseille fortement. Si vous ne connaissez pas bien la sub-culture gothique, cela vous induira en erreur, et si vous la connaissez vous serez énervés de l’impression générale de l’ouvrage. Il ne vaut clairement pas son prix, et la traduction erratique n’aide pas réellement. Dommage.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?