L’heure de l’ange d’Anne Rice est un roman de Fantastique qui vient tout juste d’être édité en poche par J’ai Lu dans sa collection Darklight. Serafina avait déjà publié son avis l’année dernière, lors de sa sortie en grand format chez Michel Lafon. Pour une présentation complète de l’œuvre, je vous invite à vous référer à son article car je vais aller à l’essentiel : mon propre avis sur ce livre.

L'heure de l'ange de Anne Rice

Tout d’abord, grosse déception concernant l’aspect du livre. Il y avait pourtant l’essentiel, une belle image aux couleurs sombres, une belle présentation de la quatrième de couverture mais qui sont malheureusement gâchées par ce bandeau rouge affichant « par l’auteur de Entretien avec un vampire », bandeau qui ne peut être retiré. De la même manière et bien que je conçoive l’argument commercial, je trouve dommage de mettre le nom de l’auteur aussi en avant au détriment du titre de l’ouvrage.

Enfin passons, j’étais surtout intriguée par son contenu car, bien qu’ayant lu beaucoup de romans d’Anne Rice, je reste très mitigée sur son style. J’ai un peu peiné à entrer dans l’histoire, les 40 premières pages me semblant s’étirer de manière interminable. Mais je me suis accrochée (sans doute par habitude du style de l’auteur) et je ne le regrette absolument pas. Car si la première vision que l’on a de Toby peut nous sembler totalement plate, malgré son métier d’assassin, sa rencontre avec Malchiah lance réellement le début de l’histoire. Je pense personnellement qu’on aurait pu se passer de ces pages d’autant que le passé de Toby n’est expliqué qu’ensuite et qu’elles risquent de rebuter les lecteurs peu acharnés.

Une fois cette première partie passée, l’immersion a été totale dans l’univers descriptif de l’auteur. On y retrouve la Louisiane qu’elle affectionne tant et j’ai apprécié le changement d’époque et le voyage en Angleterre du moyen-âge. Comme le soulignait Serafina, on ne peut que saluer le travail de recherche et de documentation qu’a effectué l’auteur. Ne connaissant rien avant cela de cette période sombre de l’histoire anglaise, j’ai trouvé sa représentation très réaliste. Sans être engagé, les persécutions des juifs sont bien traduites et la religion prend toute son importance sur le jugement des situations à cette époque.

L'heure de l'ange de Anne Rice

Couverture de la version grande chez Michel Lafon

En lisant la deuxième partie du roman je n’ai pu m’empêcher de songer à l’atmosphère du film Le nom de la roseSean Connery campe un moine détective au moyen-âge. Alors que je trouvais le personnage principal inintéressant au début, il prend toute son importance dès l’apparition des personnages secondaires et ses interactions avec eux. On suit dès lors avec plaisir ses questionnements et ses réflexions tout en s’attachant aux mêmes choses que lui.

Étant considérée par mes confrères d’if is Dead comme « anti religion », j’avais de gros a priori sur sa place dans le roman. Les anges oui, mais selon la façon dont ils sont traités. Ici, je n’ai eu aucun problème, bien que certains passages m’aient paru longuets. Le personnage de l’ange pourrait aussi bien être un extra terrestre puisqu’on le décrit au final assez peu et on ne ressent pas l’engagement de l’auteur concernant la foi. Les croyances de chacun sont décrites avec justesse et les personnages sont intelligemment traités.

L'heure de l'ange de Anne RiceMon seul regret au final sera sans doute la fin du livre que j’ai trouvé très raccourcie et sombrant quelque peu dans la facilité. Cependant le livre se suffit à lui-même et peut se lire seul, je n’ai d’ailleurs pas l’intention d’en lire la suite au vu de la critique faite par Serafina.

En conclusion, L’heure de l’ange est une excellente lecture qui va sans doute plaire aux fans d’Anne Rice malgré la quasi absence de créatures surnaturelles auxquelles elle nous avait habitués. Une fois passé le cap des 40 pages pour les non initiés, il sera facile d’apprécier cette immersion dans le monde de Toby.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
3 commentaires, donnez votre avis !
  • Fauve a écrit le 5 mai 2011 à 19 h 41 min:

    J’ai bloqué sur ce livre, j’arrive pas à avancer que pour le moment je l’ai mis de coté !

    RépondreRépondre
  • Aya a écrit le 6 mai 2011 à 18 h 25 min:

    je te rassure j’ai essayé de le faire lire à ma mère (référence grosse lectrice XD) mais elle a pas du tout accroché au début beaucoup trop lent. Et moi même j’ai failli lacher les 20 premières pages tellement il se passait rien. Mais accroche toi jusqu’à l’arrivée de Malchiah :)

    RépondreRépondre
  • Fauve a écrit le 6 mai 2011 à 19 h 40 min:

    Je tenterais, merci ^^

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?