L’aube de la Guerrière de Vanessa Terral

Les anges aussi peuvent se brûler les ailes !

Malicia dans Critiques, Livres le 29 mai 2013, avec aucun commentaire
Critiques

L’aube de la guerrière est un roman de Vanessa Terral de la collection Féline des éditions du Chat Noir. Ce roman de Bit-Lit est accompagné d’une couverture réalisée par Cécile Guillot. Il est relativement récent, il est en effet sorti en septembre 2012. Synopsis.

L'Aube de la Guerrière de Vanessa Terral

Solange est une guerrière, mais pas n’importe quelle guerrière, c’est un ange guerrier. Dès son trépas, jugée sans grande valeur, elle est envoyée comme ange mineur combattre des larves près des Fosses. Son objectif : exterminer les larves, notamment grâce à son don –le feu des ténèbres– pour éviter qu’elles ne fuguent dans d’autres plans. C’est dans ce contexte qu’elle va rencontrer Aghilas et Terrence venus de l’autre camp, celui des démons, pour terrasser les larves. De surprise en surprise,elle découvre qu’Aghilas détient lui-aussi le feu des ténèbres et qu’il lui reste de nombreuses choses à apprendre sur ce don… mais aussi sur son histoire.

Vanessa Terral

Vanessa Terral

Au début, j’étais moyennement emballée par ce roman car le pitch très « combat dans la boue » me donnait  l’impression que le roman serait un peu trop technique pour moi. Pourtant, dès les premières pages, j’ai été conquise par le style d’écriture de Vanessa Terral. Fluide, bien tourné, il regorge de métaphores et comparaisons –je pense que Vanessa Terral aime vraiment beaucoup les métaphores– mais ça reste assez naturel. L’humour est au rendez vous, entre autre par le quotidien de Solange qui m’a beaucoup plus.

Dans L’Aube de la Guerrière, on découvre les anges sous une forme beaucoup plus inspirée par les religions et l’histoire que dans la majorité des œuvres de Bit-Lit. Cela m’a rappelé un peu Richelle Mead dans la saga Succube, qui savait aussi évoquer des figures connues tout en intégrant des personnages moins connus du monde Fantastique, mais tout aussi intéressants. Au final, même cette histoire de larves se comprend très vite, les larves sont des engeances du mal très vilaines, les larves prêtes à fuguer sont à extermineeeeer.

L'Aube de la Guerrière de Vanessa TerralJ’ai autant apprécié les personnages que l’histoire, bien structurée et bien rythmée, avec de nombreux éléments bien pensés (comme le concept de dispersion par exemple). Le roman ne se limite pas à la rencontre entre le camp des gentils (Solange) et celui des méchants (Aghilas et Terrence), j’ai apprécié qu’il s’agisse à la fois d’une confrontation entre deux camps pas si opposés que ça, mais aussi de la découverte de l’histoire de Solange. Les intrigues se mélangent et se complètent vraiment bien, même si j’ai l’impression qu’il m’a manqué quelque chose concernant les conditions de la mort de notre héroïne, qui aurait pu rendre le tout vraiment parfait. Je n’arrive pas à mettre le doigt dessus.

Vous l’aurez compris, en tout cas, je suis très contente d’avoir lu ce premier roman de Vanessa TerralL’aube de la Guerrière propose une histoire intéressante, dont j’ai apprécié les personnages et l’univers. En bref, vivement les autres! (et il faut que je mette la main sur ses nouvelles aussi)


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?