Kasane, Tome 2, de Gou Tanabe

dabYo dans Critiques, Livres, Manga le 6 octobre 2010, avec aucun commentaire
Critiques

Il y a un peu plus d’un mois je vous avais parlé d’un manga de Gou Tanabe à l’ambiance très sombre et flippante, du nom de Kasane. Étant donné qu’il m’avait franchement emballé et que c’est un dyptique, je me suis mis avec enthousiasme à la lecture de ce second tome. Comme pour la première partie du récit, les éditions Kana ont bien travaillé et c’est un petit bijou que l’on a entre les mains: grand format, papier agréable au touché et superbe couverture. Mais ce second tome est il à la hauteur ? Pas de synopsis, vu que c’est une suite, pour plus de détails sur l’histoire je vous invite à lire ma première critique.

Kasane, Tome 2, de Gou Tanabe

On reprend le récit là où on l’avait quitté, et on ne tarde vraiment pas à se remettre dans l’ambiance. Cette ambiance si glauque et dérangeante qui ne nous lâchait pas dans le premier tome. Elle est là, et elle rend la lecture difficile, éprouvante, mais dans le bon sens bien entendu. Un vrai manga d’horreur, comme j’en ai rarement lus. Et pourtant, il n’y a pas de zombie et de tête décapitées à chaque page, il n’y a quasiment aucune violence, que ce soit physique ou verbale. C’est vraiment sur l’atmosphère pesante de son histoire que Gou Tanabe compte le plus.

Comme pour le premier tome, cela marche impeccablement. Il faut dire que sa manière de dessiner est tout simplement superbe, et qu’il a un trait assez horrifique. Alors certes, vous pouvez en juger par vous même sur les images, mais cela ne rend pas réellement honneur à son travail sur l’ensemble du manga. Pour ce second et dernier tome, nos personnages vont quitter quelque peu la ville, et on va ainsi pouvoir apprécier ses talents à la campagne, que ce soit avec une sombre forêt ou un marécage qui en ferait frémir Gollum. Les noirs sont toujours aussi bien maîtrisés, sans pour autant que le paysage en souffre côté profondeur.

Kasane, Tome 2, de Gou Tanabe

© 2007 Gou Tanabe/ ENTERBRAIN, INC., Tokyo.

On retrouve bien entendu les personnages que l’on avait découvert dans la première partie du récit, notamment notre héros Shinkinji, qui reste au centre de l’histoire. La personnalité de chacun reste assez évasive, mais l’auteur passe à la vitesse supérieur dans le domaine du Fantastique, ainsi que de la folie. En effet, comme je le disais pour le premier tome, on voit bien ici que l’on se trouve face à une œuvre où la folie va devenir maîtresse, et les éléments se mettent en place au fur et à mesure, pour arriver à une apothéose comme rarement.

Si l’on réagit de façon rationnelle, certains éléments font forcement tiquer. Mais bon, c’est un peu comme voir deux personnages se séparer pour chercher un troisième alors qu’ils viennent d’arriver dans un manoir plein de morts-vivants. C’est normal. A la différence près qu’ici les réactions restent vraiment crédibles. La folie ambiante est bien réalisée, bref, j’ai été convaincu et la lecture m’a vraiment happé.

Kasane, Tome 2, de Gou TanabeAu final, cette adaptation d’une vieille histoire asiatique par Gou Tanabe est pour moi un vrai chef d’oeuvre. Si vous aimez le manga, vous ne pourrez qu’aprécier la qualité de l’oeuvre, la finition, l’ambiance. Mais ça ne veut pas pour autant dire que cette lecture ne s’adresse qu’aux aficionados du genre, quelqu’un dont les goûts seront orientés vers le Fantastique, et notamment le malsain que certains écrits de Lovecraft peuvent faire ressentir, y trouveront là un bon moyen de s’aventurer dans la culture asiatique. Un de mes coups de coeur de cette année.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?