Après une conclusion aux trois premiers tomes des Annales de la Compagnie Noire des plus réussies, j’ai décidé de profiter de notre voyage à Londres pour lire le quatrième tome, Jeux d’Ombres. Je donne donc une chance à Glen Cook pour un travail des plus difficiles: essayer de recréer une campagne épique pour la compagnie à partir des mêmes personnages, du même univers, et alors qu’il a mis terme à une trilogie et répondu à toutes nos interrogations. On quitte donc ce que l’on appelle les Livres du Nord pour commencer ceux du Sud. En général, je ne donne pas ce genre de chances, mais Glen Cook a réussi quelque chose d’exceptionnel avec les trois premiers tomes. Va-t-il arriver à nous offrir une suite de la même qualité ? Synopsis.

Jeux d'Ombres, Les Annales de la Compagnie Noire Tome 4, de Glen Cook

Toubib s’est au gré des événements fourré dans une bien mauvaise posture, le voilà annaliste pour la compagnie, médecin, et… commandant. Alors certes, la grande compagnie noire, dernière des compagnies franches de Khatovar, ne compte plus qu’une poignée d’hommes, au point qu’ils peuvent être comptés sur moins de 10 doigts. Mais voilà, pour ces quelques derniers joyeux lurons, la compagnie est leur seule famille, alors ils ont décidé de suivre Toubib dans son projet fou: revenir à Khatovar pour y ramener les annales.

Je dois dire que j’étais vraiment peu enclin à commencer cette lecture de Jeux d’Ombres. Comme je le disais, le dernier tomes de l’arc des Livres du Nord, La Rose Blanche, clôt très bien l’histoire et pourrait tout à fait convenir à une fin définitive. Mais voilà, ces trois premiers tomes ont montré à quel point Glen Cook savait nous surprendre, à quel point il pouvait révolutionner le genre et offrir un récit atypique et passionnant. J’ai donc eu envie d’y croire, de penser que l’on peut réellement relancer une histoire passionnante alors que tout s’est terminé.

Jeux d'Ombres, Les Annales de la Compagnie Noire Tome 4, de Glen Cook

Et je dois dire que, malheureusement, j’ai eu tort. Enfin, tort est peut être un grand mot. Cette première partie des Livres du Sud n’est pas une catastrophe. Tout d’abord, on y retrouve bien entendu le style atypique de narration de Glen Cook, à la première personne qu’est Toubib, qui se parle à la fois tout seul et à nous autres à travers ses annales. L’univers dans lequel évolue la compagnie est lui aussi toujours aussi intéressant. On découvre grâce à ce long voyage vers Khatovar de nouvelles contrées, et donc tout ce qui va avec, coutumes, peuples, et parfois personnages.

Là dessus, il est évident que Jeux d’Ombres est en soit un bon titre de Fantasy, largement au dessus du lot. Mais voilà, quand on écrit la suite des Annales de la Compagnie Noire, on se doit d’être aussi bon que ce qu’il y avait précédemment. Et ce quatrième tome en est bien loin, par de nombreux points.

L’histoire tout d’abord est plus que passable. Les ennemis de la compagnie sonnent faux, ils sonnent comme des monsters of the weeks sortis d’on ne sait où, juste histoire de donner à nos personnages quelques petites embuches dans leur épopée. Et il faut dire que c’est grosso modo ce qu’il se passe. Les embuches, les problèmes sont présentés à chaque fois comme des éléments insurmontables pour une petite compagnie d’une poignée d’hommes… qui y survivent pourtant sans problème. Quelle déception à ce niveau !

Shadow Games de Glen Cook

Couverture de la version originale

Et il n’y a pas que l’histoire qui pose problème. Elle est passable certes, mais cette faiblesse aurait pu être comblée par des personnages hauts en couleurs, ou de bonnes relations. Que nenni, on est je pense face à un des pires fanservices que je n’ai jamais lu. Comment Glen Cook a-t-il pu nous pondre cela ? Certes, il y avait une sorte d’amourette malsaine entre Toubib et la Dame, mais jamais cela n’a occupé une trop grande partie de notre récit. Ici, nous nous retrouvons avec une histoire d’amour qui se retrouve être le thème secondaire du roman, et qui a un développement peu intéressant.

Jeux d'Ombres, Les Annales de la Compagnie Noire Tome 4, de Glen CookLe tableau n’est pas complètement noir bien entendu, et le final laisse espérer que la suite arrivera à remettre à niveau Les Annales de la Compagnie Noire, notamment grâce à un twist assez bien vu et surprenant. Mais voilà, quelle déception. Une impression d’avoir lu quelques quatre cents pages pour pas grand chose.

Au final, Jeux d’Ombres n’est pas un mauvais roman de Fantasy. Il y a en grande partie les qualités des récits de Glen Cook, mais il y a énormément de points faibles sur lesquels les pointilleux ne pourront pas passer. Alors quand on s’inscrit dans, jusqu’à présent, l’excellent cycle de La Compagnie Noire, forcément, c’est un gros carton rouge. Alors sans doute me forcerai-je à lire le prochain tome, car il serait étonnant que l’auteur ait emmené sa série si loin si la qualité n’était pas remontée. Mais en attendant, si vous hésitez, je ne peux que vous conseiller de rester sur le bon souvenir de La Rose Blanche.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
3 commentaires, donnez votre avis !
  • yao a écrit le 6 avril 2012 à 15 h 42 min:

    Ah dommage !

    J’ai aussi beaucoup aimé la première trilogie des Annales de la Compagnie Noire et je craignais de lire la suite après cette fin bonne, bien gérée et bien rythmée. J’ai toutefois entendu plusieurs avis positifs sur la suite (pas nécessairement sur le tome 4) et même si j’ai maintenant confiance sur une suite aussi bien que les Livres du Nord, je n’ai toujours pas lu le tome 4 ^^’

    RépondreRépondre
  • Lorhkan a écrit le 7 avril 2012 à 9 h 21 min:

    J’ai aussi lu beaucoup de bonnes choses sur la suite de la saga, donc je ne m’inquiète pas.
    Et si au final on arrive au niveau de la première trilogie, ce serait déjà vraiment excellent, parce qu’elle est vraiment excellente, notamment « La rose blanche » !

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 7 avril 2012 à 10 h 36 min:

    @Lorhkan: @yao: moi aussi j’ai entendu beaucoup de bien.

    Mais n’empêche qu’un tome aussi « mauvais » comme ça là, ça fait tâche :/

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?