Jeux d’Ombres est le premier tome de GhostWalkers, une des dernières nouvelles séries publiées par Milady. Si je suis généralement méfiante sur les sorties Bit-Lit, très nombreuses ces dernières années, cette série de Christine Feehan m’a tout de suite intéressée. Alors certes la couverture d’Anne-Claire Payet est plutôt classique, un portrait et une ville, ce qui change réellement la donne se situe le synopsis. C’est parti.

Jeux d’Ombres, Ghostwalkers Tome 1, de Christine Feehan

Peter Whitney est un scientifique qui travaille sur des sujets classés secret défense. Il mène notamment une expérience sur des soldats d’élite, sélectionnés sur le volet, afin de renforcer leurs capacités psychique. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu. Des soldats meurent et finalement Peter est assassiné. Lily sa fille est parachutée sur l’expérience pour prendre la relève et identifier le problème. Ce qu’elle va découvrir pourrait bien bouleverser sa vie et celle des soldats-cobaye.

Comme vous pouvez le ressentir, le résumé fait plus penser à un Thriller technologique qu’à de la Bit-Lit comme on en a l’habitude. Une sorte de croisement entre Tom Clancy et Anita Blake en somme. Cette originalité m’a séduite et il faut le dire permet à l’ouvrage de se démarquer. En effet, on est dans un univers très scientifique, très technologique et surtout très crédible. Pas de créatures fantastiques comme des loups garou ou des vampires, non, juste des pouvoirs psychiques. Malgré tout ce n’est pas non plus d’une originalité extrême car les histoires de soldats surentrainés aux pouvoirs psychiques, depuis la Trilogie du Samedi avec entre autres The Sentinel ou Dark Angel, tout le monde y est passé. N’empêche que c’est agréable à lire et les pages s’enfilent très vite. Je n’ai pas mis une semaine à le lire malgré la taille relativement longue de ce premier tome.

Jeux d’Ombres, Ghostwalkers Tome 1, de Christine Feehan

La couverture initialement prévue

Jeux d’Ombres sert surtout à mettre en place l’univers et ce qui va être normalement la trame des prochains tomes de la série. Du coup, la première moitié du roman commence très très fort, et la deuxième moitié, elle, est beaucoup plus posée afin de préparer la suite. Pour le moment, la trame semble être assez classique, mais pas mauvaise pour autant. Le problème, car il y en a un malheureusement, ce sont les personnages. Je pense notamment à Lily et Ryland le chef des soldats. Elle est l’archétype des femmes à fortes réparties stricte mais bonnasse, et il est fort et viril. Il faut évidemment s’en douter, une romance va naître entre les deux. Et cette dernière est un peu trop prépondérante dans la deuxième partie du livre. Et comme tout va très très vite, on n’a pas le temps d’entrer dans leur histoire. On passera évidemment les scènes de sexe inutiles et trop nombreuses, bien que moins importantes que dans un Merry Gentry.

Jeux d’Ombres, Ghostwalkers Tome 1, de Christine FeehanLe style d’écriture de Christine Feehan, ici traduit par Frédéric Grut, est correct sans être transcendant. Je n’ai pas été gênée par des erreurs de vocabulaires ou quoique ce soit, mais il faut bien dire que ce n’est pas forcément un style qui marque.

Au final, il est vraiment dommage que la romance vienne gâcher le coté action et technologie du roman, car il y avait là pas mal de bons éléments pour faire de GhostWalkers une série de Bit-Lit bonne en plus d’être originale. Cependant, il est un peu tôt pour avoir un avis définitif et on sent bien que ce premier tome est là pour placer l’univers et la trame des prochains. Je pense que la série mérite d’être suivie, pour voir dans quelle direction elle s’oriente.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?