Involution de Johan Heliot

dabYo dans Critiques, Livres le 7 mai 2014, avec aucun commentaire
Critiques

Johan Heliot est un auteur français d’imaginaire plutôt productif en ce moment, et ça tombe bien car il écrit des livres que j’aime en général. Involution qui vient de paraître dans la collection Nouveaux Millénaires des éditions J’ai Lu est un court roman qui utilise la science et les tendances actuelles du monde technologique pour nous dresser le portrait d’un Brésil dans quelques années. Bref, de la Science-Fiction au goût du jour par un auteur que j’apprécie, je ne pouvais que le lire. Synopsis.

Involution de Johan Heliot

Vincent est un ingénieur au départ pour São Paulo pour un nouveau travail chez Globo, un futur géant de l’internet qui n’a vraiment plus qu’un seul adversaire de taille: le vieux Google américain. Il va y travailler pour un riche héritier du Brésil qui a la folie des grandeurs et qui est connu pour son ambition sans pareil. Évidemment, le job est très intéressant, mais le fait que son ex-femme et sa fille habite depuis peu au Brésil n’a rien d’une coïncidence dans son vœux de s’expatrier.

On va d’abord être balancé dans un univers quelque peu futuriste, bien que pas franchement déconnant non plus.Johan Heliot évite pendant tout le roman de citer des dates, sans doute pour que son roman reste d’actualité dans quelques années, mais on pourrait dire que l’histoire ce situe pas si loin de nous. Des voitures qui roulent toute seules, des lunettes connectées et un Internet omniprésent où l’information est partout, ce n’est plus qu’une question de décennie(s). Autant dire que lorsqu’on s’y intéresse, on est pas vraiment dépaysé et le tout semble très crédible et probable.

Johan Heliot

Johan Heliot

Là où c’est un peu plus détonnant, c’est que ce monde là est soumis à des catastrophes naturelles qui nous sont aujourd’hui inconnues: les variations magnétiques. Pour ceux qui ne le savent pas, l’humanité est en effet d’après les scientifiques sous une constante épée de Damoclès (en plus du soleil qui peut exploser, des météorites, etc…): l’inversion du champ magnétique terrestre. Une inversion qui peut durer entre 1000 et 10000 ans (rien que ça) et qui nous laisserait sans protection des rayonnements du Soleil. Bref, vous l’avez compris, c’est vers l’Apocalyptique que nous entraîne Johan Heliot.

Et malheureusement, c’est aussi là que le bât blesse. Involution est avant tout concentré autour de cette problématique, et on pouvait largement imaginer un Thriller scientifique autour de cette énorme problématique. C’est en tout cas la couleur qu’annonce le roman dès le départ, avec des articles de presse scientifique alarmistes, imbriqués entre chaque chapitre d’une manière qui fait largement monter la pression. On se demande même comment les personnages du roman peuvent rester aussi calmes face à cette apocalypse à venir.

Mais il n’en sera finalement rien. La voie qu’a décidé de suivre l’auteur est clairement originale, on ne peut pas lui reprocher, mais ce sera plutôt dans son traitement que l’on restera sur la fin. Avec un énorme twist au milieu de son roman et des révélations grandiloquentes sur l’univers, le roman n’arrive pas à nous captiver. On reste totalement étranger aux personnages dont les réactions ne sont pas franchement crédibles et le traitement beaucoup trop superficiel. On reste à un niveau purement factuel où ils ne servent finalement qu’à nous permettre d’apprendre des faits. Des faits qui semblent sans conséquence du coup.

Involution de Johan HeliotC’est d’autant plus frustrant que le départ était vraiment intéressant, avec un univers cohérent et une écriture toujours au rendez-vous. Mais voilà, au final, pourquoi nous avons amené tout ça pour un traitement aussi superficiel des conséquences ? Avec une narration bas niveau qui ne concerne que des faits de haut niveau, l’auteur nous empêche de nous attacher aux personnages, et nous force à suivre quelques émotions superficielles de ses personnages.

Au final, j’ai été énormément déçu par Involution de Johan Heliot. Un début prometteur qui ne prend jamais vraiment pleine possession de son potentiel. Des personnages trop vite survolés qui nous ennuient plus qu’autre chose par la prévisibilité de leurs réactions et l’absence de profondeur. La recette est exactement la même que pour Création, un autre bouquin que j’avais lu où il partait aussi dans des explications grandiloquentes mais qui cette fois étaient mieux racontées.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?