Intuitions, Tome 1, de Rachel Ward

dabYo dans Critiques, Livres le 19 août 2010, avec 5 commentaires
Critiques

Le Fantastique a toujours eu le vent en poupe au rayon jeunesse, mais il l’a plus que jamais dans la littérature pour adolescente depuis le tabac de Twilight. On a l’impression de se répéter, et pour cause, nombreux sont les livres à sortir chaque mois. C’est sur cette même vague que surf le roman de Rachel Ward nommé sobrement Intuitions et arborant une couverture assez jolie. Un œil, simplement, entouré de numéros… Mais que veulent bien dire ces numéros ? Et bien, pour cela, il va falloir lire le synopsis qui va suivre. Synopsis !

Intuitions de Rachel Ward

Jem est une adolescente à problèmes, presque ce qu’il y a de plus normale. Sauf que, non seulement sa mère était une droguée qui a préférée la dope à sa fille, mais en plus, elle a une sorte de don qui ne lui rend pas la vie facile. En effet, dès qu’elle plonge son regard dans celui d’un inconnu, elle ressent une sorte de numéro qu’elle peut lire. Un numéro qui indique une date. Une date qui indique, tout simplement, le jour où cette même personne mourra. Depuis qu’elle s’en est aperçue, impossible pour elle de vivre normalement, et d’oublier.

A priori, je n’étais pas la cible idéal pour ce roman récemment édité par Michel Lafon. Et j’avoue qu’après l’avoir terminé, je ne pense toujours pas l’être. Mais avant d’entrer dans le contenu, parlons de la forme. La plume de notre auteur, Rachel Ward, est plutôt simple et facile à lire. Les phrases sont courtes ce qui est bon pour la compréhension du texte. Mais l’ensemble reste tout de même assez simple, simple et efficace. Notre narrateur n’est autre que Jem, l’héroïne, et c’est à la première personne que nous allons suivre son histoire. Au présent tout ce qu’il y a de plus direct, en fait.

Rachel Ward

Rachel Ward

Le récit se déroule sur trois cents pages, écrites assez gros et avec beaucoup d’émargement. C’est organisé en 40 chapitres, ce qui assure un sorte de dynamisme à la lecture avec des chapitres rapides à lire. Et pour cause, puisque toute l’œuvre va s’articuler autour d’une sorte de course poursuite, où l’héroïne va se retrouver traquée contre son gré. Éditions Michel Lafon oblige, le livre est tout de même superbe, avec un papier agréable à feuilleter et des motifs qui nous rappellent la couverture à chaque changement de chapitre.

Là où le bât blesse un peu plus, c’est sur les personnages. Comme c’est un livre pour adolescent, notre héroïne est un peu rebelle sur les bords. Et si vous nous lisez régulièrement, vous devez savoir que lorsque c’est mal dosé, ce détail peut vite nous taper sur les nerfs. Autant le dire directement, Jem est très souvent casse-pieds. Du moins, elle reflète bien ce que l’on peut remarquer chez les adolescents, qui font de petits détails toute une montagne, et de choses plus importantes qu’un petit détail. Là dessus il n’y a pas à dire, l’héroïne risque de plaire à son lectorat. Entre son côté rebelle et fucklasocietytousdespouris, elle fait dans le populaire.

Intuitions de Rachel WardMalheureusement, lors d’une lecture d’un point de vue adulte, ce genre de détails est beaucoup plus dérangeant, et on a du mal à la suivre dans ses aventures. Aventures qui sont bien entendu causées par son mystérieux don. Il faut savoir que ce don n’est pas du tout expliqué. Il est là, c’est comme ça, mais on ne sait ni comment il vient, ni comment il part, ni comment il marche. Il y a une petite tentative, par ci par là, mais cela semble être réservé pour la suite de la série, puisque le dernier chapitre termine sur une sorte de cliff-hanger. Je vous rassure cependant, le livre a bien une fin et peut être lu sans jamais poursuivre la série.

Du coup, ai-je aimé ou non ? Et bien, c’était sympathique à lire, et je pense qu’une adolescente y trouvera autant sinon plus de plaisir qu’en lisant un Twilight. Par contre, les adultes peuvent eux passer leur chemin, il y a vraiment plus intéressant à lire dans le rayon jeunesse. Les stéréotypes sont bien trop présents et lorsqu’on a l’habitude de la lecture, si on ajoute ça à une adolescente difficile à supporter, la lecture est parfois douloureuse. A réserver aux amatrices du genre, donc.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
5 Comments, donnez votre avis !
  • Lou a écrit le 20 août 2010 à 23 h 55 min:

    Ah, il me tentait bien pourtant celui là (le pitch me rappelle les yeux des dieux de la Mort dans Death Note =D), mais je pensais pas que c’était un livre pour ados, et vu que maintenant je suis systématiquement déçue par ce genre de bouquin (quand le background est pas assez creusé j’entends) je crois que je vais passer mon tour…

    RépondreRépondre
  • Thalia a écrit le 21 août 2010 à 1 h 24 min:

    Tout comme Lou ça me fait penser à Death Note d’où ma participation à un concours et que j’ai … gagné O_o (surprise surprise). J’aurai donc l’occasion de découvrir cela ^^

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 21 août 2010 à 12 h 28 min:

    @Lou: @Thalia: Faut pas voir du Death Note partout :D

    Par contre en fait le problème c’est que ce don est plus là pour faire genre une histoire d’amour impossible qu’autre chose… C’est ça qui est dommage.

    RépondreRépondre
  • Frankie a écrit le 22 août 2010 à 16 h 33 min:

    Je suis assez d’accord avec toi ! Moi qui suis loin d’avoir 15 ans, je l’ai trouvé agréable à lire mais sans plus et trop centré sur les problèmes d’ados des héros et pas assez sur le côté fantastique dont j’attendais plus. En revanche, ma fille qui a 16 ans a a-do-ré ! :)

    RépondreRépondre
  • jujube bleu a écrit le 16 octobre 2011 à 17 h 08 min:

    salut! je suis moi-meme une ado et je fais un projet sur un roman et je veut choisir se livre.. donc j’aimerais bien avoir plus d’info ( l’histoire, point positif sur le roman) puisque je doit faire une critique positive et un resumé.. merci d’avance!

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?