Ikigami, Tome 2, de Motorô Mase

dabYo dans Critiques, Livres, Manga le 5 août 2010, avec 1 commentaire
Critiques

Ikigami fait partie avec Freesia de la petite vague de nouveaux Seinen sortis aux éditions Kaze Manga. Je vous en avais parlé il y a quelques semaines déjà après ma lecture du premier tome qui était plutôt enthousiasmante. Avec un univers intéressant, un graphisme correct, ce manga de Motorô Mase était plein de promesses. Mais c’est plutôt habituel ce genre de chose pour un premier tome, il faut donc marquer l’essai avec le second. Ikigami deviendra-t’il un excellent Seinen ?

Ikigami, Tome 2, de Motorô Mase

Bon comme c’est le deuxième tome, pas de synopsis pour ne pas vous spoiler. Cependant, je vous invite à lire ma première chronique pour connaître le plot principal. En soit, il serait difficile de vous spoiler puisque l’auteur continue sur la lancée du premier tome. Pour le moment, si la trame principale existe, elle reste très discrète au profit de petites histoires racontées. Ces histoires concernent bien entendu les personnes venant de recevoir l’Ikigami, le préavis de mort pour ceux qui ne suivent pas.

Elles sont appelées épisodes et restent au nombre de deux par tome. On a le droit ici à l’histoire, tragique il va de soit, d’un jeune cadreur travaillant pour une chaîne de télévision, et celle d’un aide-soignant en maison de retraite. Les épisodes abordent plusieurs sujets de société, le dévouement envers les autres, l’amour, la drogue. Il faut avouer qu’ils sont bien racontés et qu’on s’attache assez rapidement aux personnages. C’est une des grandes qualités de Motorô Mase, et encore heureux puisqu’on ne voit les personnages que le temps d’une cinquantaine de pages. Cependant, il faut tout de même reconnaître que les personnages sont pour le moment assez similaires, on pourrait généralement les qualifier de miséreux. Avoir si cela change par la suite.

Ikigami, Tome 2, de Motorô Mase

Si tout comme à la lecture du premier tome, je reste assez perplexe sur le principe à long terme, je dois tout de même avouer que l’auteur reste efficace. Quand une des deux histoires me surprenait sur son déroulement et son dénouement, la deuxième me touchait et m’émouvait. De ce côté, c’est donc un carton plein pour l’auteur et on passe un agréable moment à lire ce second volume, ce qui est un très bon point.

Du coup, l’intrigue principale, si elle existe, reste pour le moment en retrait. C’est d’un côté une bonne chose puisque cela permet d’appréhender les tomes de la série presque de façon indépendante. Il n’y a donc pour le moment pas des milliers de détails à retenir pour suivre, et vous pouvez même lire les tomes dans le désordre. Finalement, ce découpage fait énormément penser à ce qu’on retrouve dans les séries policières américaine, avec une évolution des personnages et des petites histoires par ci par là.

Ikigami, Tome 2, de Motorô MaseIl ne sera pas étonnant de voir la série adaptée dans un format plus épisodique que le manga, du moins pour le moment. On sent tout de même une certaine évolution du personnage et j’attends de voir la suite. Car si pour le moment, Motorô Mase arrive à bien renouveler ses histoires, j’ai peur que l’impression de déjà vu puisse s’installer par la suite. Enfin, Ikigami ne durant que sept tomes, il est tout à fait probable que l’auteur puisse créer suffisamment d’histoires sans pour autant que cela s’essouffle.

Côté narration et dessin, le manga reste égal à lui même. Il y a d’ailleurs de très beaux passages, notamment une double page toute en niveau de gris qui est très agréable. Ikigami confirme donc son statut de bonne série avec un début encourageant. Plus qu’à voir comment l’auteur va réussir à éviter le petit train-train et la lassitude que pourrait engendrer ses histoires. Le rendez-vous pour le troisième tome est donc pris !


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • Kameyoko a écrit le 6 août 2010 à 11 h 57 min:

    Comme tu le sais, je suis un fan d’Ikigami que je trouve génial. Déjà par le principe de cette loi et son traitement, pour la faculté de Mase à créer une véritable empathie pour ces personnages et histoires.

    Je trouve que c’est un chef d’oeuvre, servi par un dessin réaliste.

    Après pour la trame, elle peine à se dessiner, mais plus tu avanceras dans les tomes, plus elle te paraitra évident. Simplement, le mangaka prend son temps et au final cela parait logique.

    Tu en apprendras plus sur cette loi et ces impacts tout en conservant le format des deux histoires.

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?