La Fraternité du Panca était la série qui nous avait le plus marqué en 2009, et c’est avec bonheur que j’ai enfin pu mettre mes mains sur le troisième tome, Frère Kalkin. Ce dernier est sorti en janvier de l’année dernière, mais je n’avais pas eu l’occasion de le lire. Si vous n’avez pas lu ma critique du premier tome, ni celle du deuxième, sachez qu’il s’agit d’un Space Opera en cinq volumes, actuellement en cours d’écriture par Pierre Bordage. Mêlant les ingrédients de la Science-Fiction à ceux de la Fantasy, c’est avant tout une aventure humaine qu’il vous faut absolument lire. Ce troisième tome est il à la hauteur des deux précédents ? Synopsis. Sans spoil, bien entendu.

Frère Kalkin, La Fraternité du Panca Tome 3, de Pierre Bordage

JiLi est médiasliste sur la planète NeoTierra, autrement dit, le cœur de l’univers. Elle connaît les couloirs des institutions de l’organisation du monde humain comme sa poche, et elle n’est pas peu fière des différents scoops qu’elle a pu ramener à sa chaîne de télévision tout au long de sa carrière. Et pour les obtenir, elle est prête à tout, même à abuser de son physique des plus avantageux. Mais contre toute ses attentes, son chef va lui demander de faire un reportage sur une organisation mythologique qui n’intéresse personne, et dont l’existence n’est même pas prouvée. Le tout, avec un budget illimité. Mais qui peut bien être aussi intéressé par la Fratenité du Panca ?

Il ne s’agit là que du synopsis d’une des quatre histoires que nous allons suivre, car comme pour les deux précédents tomes, la narration nous fait suivre l’aventure de plusieurs personnages, tous liés par un fil rouge invisible et inconnu. Celle de JiLi donc, personnage assez atypique par rapport à ceux que l’on a pu connaître dans la série, celle de Frère Kalkin bien entendu, bien que suivi d’assez loin, et enfin, deux autres nouveaux personnages: Vilnea et Klarel. Dès le départ, on est certain que l’ensemble des destins sont liés, et on a qu’une hâte: découvrir comment Pierre Bordage va réussir à les réunir, tout en restant cohérent et surprenant. Et le pire, c’est qu’il y arrive.

Pierre Bordage

Pierre Bordage

Les difficultés étaient pourtant cette fois ci encore plus grandes. Le nombre de personnages, et donc de destins, a été revu à la hausse pour ce troisième tome, et ce à notre plus grand plaisir. Grâce à cette pléthore de personnages, disséminés à des endroits très différents de la galaxie, l’auteur a les moyens de nous faire découvrir encore plus de mondes et d’environnement. Et encore une fois, grâce à la création de coutumes variées, il rend cette exploration complètement passionnante, tout en continuant le tissage de l’univers général de la série. Comment rester de marbre face à cette planète en guerre civile permanente ? Comment ne pas être subjugué par cette étendue de glace où la survie des hommes est mise à mal par les éléments déchaînés ?

En plus de cette exploration des différents mondes traversés par nos héros, la mythologie de l’univers continue d’être expliquées par de petites introductions devant chaque chapitre. Ces petits paragraphes vont, encore une fois, du témoignage d’un ancien ou futur héros de la série, à des textes encyclopédiques sur la géopolitique d’une planète, ou sur une de ses espèces. Des courts récits, d’une dizaine de lignes au maximum, qui permettent de mettre le doute dans le cœur du lecteur, ou de lui donner des éléments pour découvrir ce que l’auteur nous cache depuis de nombreux chapitres. Un vrai plaisir. Il devient délicieux de les lire, tant ils participent à l’ambiance générale du bouquin et à l’immersion dans cet univers si fouillé. De même, une sorte de runing-gag basé sur l’étymologie des mots est un vrai plaisir de lecture.

La plume de Pierre Bordage est toujours aussi agréable à lire, simple à comprendre, et ce même lors de phases d’actions ou de rebondissement. Le choix du déroulement des évènements est vraiment d’un très haut niveau, un des meilleures de ce que j’ai pu lire de la production actuelle. La narration des différentes histoires est aussi variées, l’auteur ne se contentant pas de la troisième personne, mais passant parfois au Je avec son personnage JiLi. Cela va bien entendu nous permettre de nous attacher un peu plus aux personnages, comme à chaque fois. Si les personnages sont assez typiques, on ne tombe jamais dans la caricature ni dans le stéréotype. J’ai vraiment adoré les suivre.

Frère Kalkin, La Fraternité du Panca Tome 3, de Pierre BordageFrère Kalkin est peut être bien le meilleur tome de La Fraternité du Panca publié à ce jour, et laisse rêveur quant à la qualité de la suite de la série. L’auteur réussit l’exploit de signer une aventure encore plus prenante que celles de Frère Ewen et Soeur Ynolde, ce qui n’était pas franchement gagné.

Si Pierre Bordage nous a complètement déprimé sur le sort de l’humanité avec Dernières nouvelles de la Terre ou encore Les Derniers Hommes, cette nouvelle série est quant à elle une bouffée d’espoir, une superbe épopée humaine qui classe La Fraternité du Panca au rang des meilleures séries de Space Opera. Lisez la, vraiment.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • Lelf a écrit le 18 mars 2011 à 14 h 26 min:

    Ça c’est du coup de coeur ! ^^
    Je ne m’y suis pas encore mise, mais je n’avais pas lu deux lignes de ta chronique que j’avais envie de sauter dessus :p

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?