Frère Elthor, La Fraternité du Panca Tome 5, de Pierre Bordage

Cinquième et dernier tome de la Fraternité du Panca !

dabYo dans Critiques, Livres le 27 octobre 2013, avec aucun commentaire
Critiques

C’est il y a maintenant un peu plus d’un an que sortait le cinquième et dernier tome de La Fraternité du Panca, la dernière série de Pierre Bordage qui avait tout d’un géant Space-Opera aux éditions l’Atalante. Pour ceux qui nous suivent depuis plusieurs années, j’avais lu les deux premiers tomes en 2009 et j’avais pris de bonnes baffes avec quasiment chaque nouvel opus depuis lors. Mais conclure une épopée de cette ampleur n’est jamais une chose facile, j’attendais donc l’auteur au tournant. Évidemment, pour ne spoiler personne je n’entrerai dans aucun détail du scénario de ce dernier tome, me contentant de vous inviter à lire la critique du premier, Frère Ewen.

Frere Elthor, La Fraternite du Panca Tome 5, de Pierre Bordage

Chaque précédent tome était l’occasion de nous introduire un nouveau personnage, ou plusieurs, dont l’un d’eux prendra le relais pour le suivant. C’était une forme de rituel et c’est évidemment fini avec ce dernier tome, puisque personne ne viendra prolonger la chaîne de la Fraternité du Panca, notre Frère Elthor étant son dernier maillon. Du coup, en terme de structure cela va laisser un peu plus de champs libre à Pierre Bordage et ce dernier va en profiter au maximum: des personnages, nous allons en suivre beaucoup plus que de coutume.

Souvent sans rapport direct avec la chaîne, ils vont nous permettre de fouiller un peu plus l’univers que l’on foule depuis de nombreuses pages déjà. Je n’indiquerai pas leurs noms, mais la plupart sont situés sur Neo Tierra, le centre de l’univers colonisé par les humains et où tout se passe. On avait évidemment découvert la ville bien avant, on l’avait même un poil foulé avec l’un des personnages du tome précédent Soeur Onden, mais cette fois on va arpenter ses rues, découvrir ses habitants et ses mœurs au travers d’une poignée de personnages, de destins. Et c’est vraiment, mais vraiment fort bien réussi.

Pierre Bordage

Pierre Bordage

C’est une sorte de mini recueil de nouvelles à l’intérieur d’un tome d’une longue série et ça comporte de nombreux avantages. D’abord des personnages assez variés, que l’on n’entrevoie que le temps d’un chapitre et qui permet à l’auteur de faire quelques twists de fin très bien pensés. Ensuite, comme nous a habitué Pierre Bordage, il y use et abuse des chemins qui se croisent et c’est un vrai délice. Et enfin, ces personnages que l’on ne suit que pendant quelques jours, voire heures, sont très marquants. Les situations qu’ils traversent, leurs philosophies, il y a un je ne sais quoi qui leur permet de prendre vie et corps de manière quasi instantanée. C’est un vrai régal et une sacrée réussite.

Avec ces personnages secondaires forts, on s’attendait à ce que la trame principale le soit tout autant. Et là, malheureusement, on est plus proche de l’échec. Attention, mettons tout de suite les points sur les i, cette trame n’est pas raté. Elle est relativement intéressante, elle se lit avec plaisir… Mais c’est tout. Cela manque d’éclats et l’auteur a déjà tellement utilisé de subterfuges par le passé qu’il semble être en panne sèche d’inspiration pour cette dernière ligne droite. L’aventure du Frère Elthor est bien loin du voyage dans l’espace d’Ewen, ou des mésaventures de Kalkin. Il y a des péripéties certes, mais qui relèvent plus d’une vaguelette à l’attaque d’un énorme paquebot que de la tempête emportant un petit bateau de pêche.

Frere Elthor, La Fraternite du Panca Tome 5, de Pierre BordageDu coup, on se retrouve à lire ces chapitres là sans avoir un avide besoin d’en connaître la suite. C’est un peu triste et dommage pour un dernier tome, un tome qui clôture une aussi longue épopée que ce soit pour les personnages, pour la Fraternité ou même pour le lecteur, qui rappelons le en est à plus de 2000 pages de lecture ! Le lecteur ne devrait avoir qu’une hâte, découvrir le fin mot de cette histoire, tourner la dernière page et être déjà frustré de l’avoir fini… Et on en est malheureusement loin. On ne peut s’empêcher de voir poindre un léger sentiment de déception lorsqu’on aborde les derniers chapitres, les dernières pages et que l’on se rend compte que non, il n’y aura pas ce petit sentiment d’exaltation qu’on espérait avoir. Je dirai même que je regretterai l’exploitation du dernier twist de l’auteur, qu’il aurait pu rendre bien plus ravageur qu’il n’a bien voulu le faire.

Alors que conclure sur ce Frère Elthor ? Un bilan en demi teinte vous l’aurez compris. Ce n’est pas une mauvaise fin loin de là et Pierre Bordage livre un bon tome grâce à des personnages secondaires plus que marquants. Mais on est loin de la fin de série que j’espérais au vu de la qualité des tomes précédents. La Fraternité du Panca se clôt sur un tome apaisant, où son auteur prend bien soin de terminer tout ce qu’il avait commencé et de mettre un point final à une superbe épopée. J’en attendais peut être un peu trop. Si vous ne vous êtes toujours pas lancé dans ce géant Space Opera, il est plus que temps de le faire !


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?