Dette de Sang, Vicki Nelson Tome 5, de Tanya Huff

Serafina dans Critiques, Livres le 5 février 2011, avec 3 commentaires
Critiques

Le cinquième tome de la série Vicki Nelson, nommé Dette de Sang, est aussi le dernier. C’est avec un petit pincement au cœur que j’ai entamé cet opus, publié pour la première fois en 1997, soit 4 ans après le tome 4. Contrairement au reste de la série qui vient tout juste d’être réédité par les éditions J’ai Lu, en format semi-poche, il s’agit là de la première publication en France du titre, avec une traduction de Patricia Lavigne. Vicki Nelson de Tanya Huff est jusqu’à présent une série qui ne m’a jamais déçu, a-t-elle réussi le sans faute ? Synopsis.

Dette de Sang, Vicki Nelson Tome 5, de Tanya Huff

L’histoire prend place deux ans après la fin des événements du tome précédent. Les choses ont bien changé, mais Henri se retrouve visité par un fantôme. Fantôme aux mains coupées et qui semble réclamer justice. Incapable de résoudre cela seul, il décide de contacter Vicki Nelson pour une enquête très spéciale.

Nous retrouvons là tous les protagonistes pour ce qui semble bien être un « baroud d’honneur », une dernière histoire. Ou une envie de l’auteur de retrouver ses personnages. Car au vu de l’histoire et du délai entre les tomes 4 et 5, on peut vraiment dire que la série s’est arrêtée avec le 4ème tome, et qu’il n’y avait pas forcément besoin d’une suite. Cependant pour un retour, ce tome n’est pas mauvais du tout. On retrouve tous les ingrédients des premiers, une histoire très terre à terre, si on omet le fantôme et le vampire, des personnages aux fortes personnalités.

D’ailleurs ce roman m’a fait énormément penser à Anne Rice ou à Poppy Z. Brite, pour le personnage de Tony, un jeune gars de la rue, et l’ambiance d’un été nocturne à Vancouver qui m’a fait pensé à la Nouvelle Orléans, et qui m’a donné envie d’être en été (ce qui est un sacré record pour moi). J’ai eu l’impression que le style s’était bonifié avec le temps, l’écriture de Tanya Huff rendant beaucoup mieux les ambiances.

Dette de Sang, Vicki Nelson Tome 5, de Tanya Huff

Couverture de la version originale, titrée Blood Debt

Malheureusement, on n’apprendra dans ce Dette de Sang pas grand chose sur les vampires, et surtout pas sur Henri. J’en reviens donc au même constat que celui que j’avais fait la dernière fois, c’est vraiment dommage que le personnage n’ai pas droit à son « spin-off » racontant son passé, car j’aurai adoré. Le roman se concentre donc sur l’enquête, qui va nous trainer dans des traffics médicaux pas très nets. Le sujet est d’actualité, vu que cela à rapport avec la difficulté de trouver une greffe, mais malheureusement reste assez peu creusé. Cette absence de profondeur en soit rend le roman vierge de tout temps mort. Ça s’enchaîne vite et bien, on est tenu en haleine tout au long des 300 pages. Le roman réussit à nous détendre, et a se faire dévorer.

Dette de Sang, Vicki Nelson Tome 5, de Tanya HuffL’humour est présent et malgré les thèmes abordé, le roman reste léger. Bien que j’ai adoré le lire, je reste un peu sur ma faim concernant la série Vicki Nelson d’une manière générale. Il y a un arrière-goût de trop peu, j’aurais aimé en savoir plus, que cela soit sur le mythe des vampires ou même sur les fantômes. On est vraiment dans la mode du « monster of the week » de l’époque, en bouquins, et quelque part c’est assez dommage. Un peu le même symptôme que la Saison 1 de Buffy, sortie quelques années plus tard.

Ceci dit, cela ne m’empêche pas de classer cette série dans les meilleures séries de Bit-Lit que j’aie pu lire pour sa qualité constante, son absence de temps mort et son absence d’érotisme inutile. J’espère que les autres romans de Tanya Huff sortiront, notamment la série Smoke and Shadows qui met en scène Tony.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
3 commentaires, donnez votre avis !
  • scor13 a écrit le 6 février 2011 à 8 h 00 min:

    J’ai également lu les 4 premiers. Il ne manque plus que celui là. Ton avis me conforte dans mon envie de le lire

    RépondreRépondre
  • Aube a écrit le 7 février 2011 à 10 h 36 min:

    Je savais pas qu’elle avait écrit une série sur Tony. Clair que ça peut-être intéressant.
    Je suis de ton avis, trés bonne série, mais comme toi je suis resté sur ma faim concerant Henry.
    Sinon j’ai adoré des scènes comme celle de l’ascensceur et les rivalités qu’il y a entre Henry et Vicki.

    RépondreRépondre
  • Frankie a écrit le 7 février 2011 à 18 h 39 min:

    J’avais bien aimé ce tome 5 qui mettait un point final doux-amer à la série. Mais j’aurais bien continué avec ce trio-là !

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?