Demain, une oasis de Ayerdhal

Science-Fiction Ecolo

illman dans Critiques, Livres le 7 mars 2013, avec aucun commentaire
Critiques

Demain, une oasis fait partie des premiers romans de l’écrivain de Science-Fiction français Ayerdhal. Le bouquin fait partie des petits souvenirs que je me suis ramené des Utopiales 2012, en ayant aussi rencontré l’auteur par la même occasion et profité d’une petite dédicace. L’édition originale date de 1992 mais il a été réédité en 2006 chez Au Diable Vauvert. Au passage, il a décroché le Grand Prix de l’Imaginaire en 1993. Il est temps de rentrer dans l’histoire avec le synopsis.

Demain, une oasis de Ayerdhal

Ancien médecin au service des rouages administratifs du monde des riches, le Nord, il va se retrouver kidnappé par une organisation humanitaire assez peu pacifiste qui va le lâcher dans un village d’Afrique. Il va se retrouver médecin de fortune contre son gré dans ce pétrin désertique et les questions vont sans doute peiner à trouver leurs réponses.

Vous remarquerez que je n’ai pas nommé le personnage principal dans mon synopsis, c’est tout simplement parce qu’il n’est pas utilisé et qu’un surnom lui est bien vite trouvé. Ce détachement permet de se dire que ça aurait pu être n’importe quel gars avec le même profil à sa place dans ce désert en pleine soudure. Totalement mollasson au départ, on va le voir prendre de l’assurance au fil du roman, on a presque l’impression qu’une paire lui pousse pendant la lecture. D’autres personnages vont graviter autour de lui, notamment dans cette fameuse organisation humanitaire qui a parfois des relents de terroristes du bien. Plusieurs personnalités avec comme point commun des capacités à la médecine, on trouve une chef autoritaire, un anesthésiste assez zen et une infirmière psychopathe entre autres. Je m’arrête ici de peur de spoiler.

Ayerdhal

Ayerdhal

Bref une poignée de personnages qui va servir cette histoire, dérivant de l’espionnage vers des éléments de Science Fiction, vu qu’on a envoyé des gus se balader dans les étoiles et l’humanité commence à y prendre ses quartiers, enfin les pays riches en tout cas. Un ennemi incarné par le système des pays riches manipulés par une administration tentaculaire, des enlèvements, des menaces de mort, même une poursuite en voiture et surtout un suspense présent, en somme les ingrédients de ce que les éditeurs appellent un « thriller ». Le tout est bien ficelée, les évènements qui se succèdent sont en général inattendus, l’action se déroule sans temps mort, impossible de s’ennuyer ici. L’auteur use de dialogues incisifs pour accrocher le lecteur et son style assez direct permet de ne pas se lasser et de ne pas trébucher sur des passages longuets.

Ce qui est dénoncé ici c’est la totale indifférence des pays dits du Nord quant aux pays du Sud, force est de constater que même 20 ans après sa sortie, le roman est toujours d’actualité. Ayerdhal amène une réponse qui s’éloigne du néo-colonialisme (qui pourrait être de quasiment contrôler un pays via les aides qu’on lui concède), cela reste du domaine de la Science-Fiction, mais pourquoi pas. Au moins il a permis et permettra peut-être des prises de conscience, genre j’ai appris ce que c’était qu’une soudure. La misère humaine est palpable en Afrique et son opposition aux passages en Europe donne une sorte d’irréalisme à l’ensemble, pour une rupture bien réelle.

Demain, une oasis de AyerdhalConcernant l’édition, c’est la première fois que j’ai affaire Au Diable Vauvert et je dois dire que je suis assez content de le mettre dans ma bibliothèque. La couverture est d’Olivier Fontvieille, et en plus de l’illustration le nom de l’auteur est stylisé est en relief. Sa trombine est d’ailleurs en photo à l’intérieur du livre pour les curieux

Demain, une oasis se dévore tout simplement, c’est une réussite qui m’aura tellement scotché que j’ai fini en deux soirées les quelques 250 pages du livre. Une valeur sûre, il ne me reste qu’à m’intéresser aux autres œuvres de cet auteur culte.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?