De l’autre coté du mur de Agnès Marot

Serafina dans Critiques, Livres le 10 septembre 2013, avec 1 commentaire
Critiques

De l’autre coté du mur est l’une des premières publication des éditions du Chat Noir dans la catégorie Young Adult, ce genre qui a le vent en poupe en ce moment. C’est aussi le premier roman de son auteur française Agnès Marot, il est servi par une couverture assez oppressante de Catherine Nodet où la majorité est occupée par un mur. Synopsis ?

De l’autre coté du mur de Agnes Marot

Sibel ne vit que pour la danse, entourée de ses camarades artistes, sous l’autorité des Mères, elle mène une vie bien réglée, sans se poser trop de questions. Toutes vivent dans la crainte du Toucher, cet acte affreux qui vous exclue à jamais. Mais voila, Sibel est touchée, par une rivale, voit sa vie s’effondrer et découvre que son monde idéal cache bien des secrets.

Vous vous en doutez, au vu du titre, on est dans une Dystopie, et sous les couverts du monde idéal se cachent des choses pas bien drôles, le tout assorti généralement d’une réflexion sur notre société. Dans ce domaine, et dédié au même public, j’avais lu et adoré Uglies de Scott Westerfeld par exemple. C’est un style que j’aime bien et qui permet des choses intéressantes. Le style d’Agnès Marot est clair et se lit facilement.

Agnès Marot

Agnès Marot

Malheureusement, disons le tout de suite, De l’autre coté du mur n’a clairement pas réussi à me convaincre. La faute peut être à son format : 300 pages, écrites très gros avec de nombreuses pages de fin de chapitre où il n’y a qu’une ou deux lignes… Autant dire que si on le sortait en poche avec les tailles habituelles du format, on dépasserait sans doute pas les 200-250 pages. Et mettre en place une dystopie, avec un monde finalement assez complexe, plus des personnages fouillés, une intrigue… en si peu de pages, c’est pas évident.

Du coup, si le monde est complexe à souhait, les personnages en prennent un sacré coup. Le monde imaginé par Agnes Marot est un peu perdant de prime abord, on est balancé dedans sans aucune explication, notre héroïne est très bien intégrée, il n’y a donc aucun subterfuge pour nous faire comprendre où nous évoluons. Nous trouvons bien des points un peu étranges, mais ça s’arrête là. Il faudra attendre la page 60 et le tournant de l’histoire pour comprendre ce qu’il y a derrière. C’est un parti pris comme un autre, et si ça m’a un peu dérouté, ça se défend. L’idée derrière, sans vous spoiler, est plutôt pas mal. Le monde et les principes qui le régissent sont plutôt bien trouvés et assez originaux.

De l’autre coté du mur de Agnes MarotL’intrigue est cependant assez linéaire, l’héroïne est un peu baladée d’un point à l’autre, à part sur la fin, elle subit plus qu’autre chose et c’est un peu dommage. Nous mêmes lecteurs sommes baladés, et ne voyons pas réellement l’enjeu du livre avant d’avoir dépassé la moitié. C’est un peu gênant, car tout ce qui nous fait avancer c’est Sibel, qui n’a pas énormément d’épaisseur. Sans réelle personnalité, c’est un personnage assez creux et naïf au final qui pourrait être n’importe qui. Si cela aide probablement à s’identifier à elle, je n’ai absolument pas pu m’attacher. Elle prend des décisions soudaines, mais on ne comprend pas réellement pourquoi c’est si important pour elle. De même pour Aslan, l’autre héros de l’histoire, qui à part jouer le rôle du garçon un peu prétentieux au sourire charmeur n’a aucun trait de caractère qui m’ait marqué.

Du coup, si l’idée de base est bien pensée, les personnages creux et le déroulement très linaire font que je n’ai pas du tout accroché à De l’autre côté du mur d’Agnès Marot. Je pense que le roman aurait carrément mérité d’etre plus gros, afin de mieux développer les personnages et aussi de donner au lecteur plus rapidement une idée de l’endroit où il se trouve et de ce que vont être les enjeux.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • Thalia a écrit le 13 septembre 2013 à 20 h 04 min:

    Je n’arrive pas à me décider s’il me tente ou non. La couverture est superbe, mais je n’arrive pas à me décider et ton avis ne m’aide pas à trancher. Argh! A voir avec le temps peut-être … :)

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?