Les Contes des sages et facétieux Djeha et Nasreddine Hodja est en fait un recueil de petites histoires autour des personnages de Nasreddine et de Djeha, apparemment, deux figures importantes de la culture populaire arabe. Autant être honnête, je ne les connaissais pas le moins du monde. Nos deux personnages sont donc plus ou moins les mêmes. Djeha serait plus populaire dans le Maghreb alors que Nasreddinne le serait du coté de la perse. Mais bon leurs vies et leurs actes sont relativement similaires.

Il s’agit dans les deux cas d’un homme, faux-ingénu, facétieux, plein d’esprit. Il enchaîne les petits boulots, malgré le fait qu’il semble être un Ouléma (c’est à dire un théologien de l’islam). C’est ainsi qu’on le verra garder des ânes, vendre des vases, mais aussi faire des farces sur la religion ou l’organisation politique de la ville. C’est un personnage qui se permet ce que le peuple aimerait faire mais n’ose pas. Mais comme c’est aussi le plus rusé, il ne se fait que très rarement ennuyer. Ou alors c’est que c’est le prétexte d’une bonne blague.

Contes des sages et facétieux Djeha et Nasreddine Hodja par Jean Muzi

Comme vous pouvez le voir, la couverture évoque un recueil que j’avais déjà chroniqué, Contes des Sages Chamanes, là encore c’est un joli livre, relié avec une couverture dure et toute douce, aux éditions seuil. Et là aussi c’est un cadeau de ma belle-mère. Je l’ai lu après les contes chamaniques et du coup il était assez difficile de passer à la suite. En effet les contes chamaniques étaient très mystiques, souvent très dépaysants, mais surtout bien moins terre à terre que les farces de l’Ouléma. Les histoires ici sont très courtes, parfois d’une page voir même de moins. Les histoires se veulent drôles, parfois bouffonnes. Elles renferment parfois une morale.

Dans tous les cas ces histoires sont fondamentalement ancrées dans le monde musulman. Pour moi qui n’ai aucune idée de ce qu’est par exemple un mollah ou un caïd, j’ai été par moment un peu perdue. Ce n’est cependant pas insurmontable. Ces histoires sont toujours gaies, jamais tristes. Bon par contre elles ne m’ont pas fait rire. Ça fait pas mal blagues carambar par moment… En effet bon nombre des histoires courtes et drôles sont connues dans nos contrées sous la forme de nombreuses histoires humoristiques sur l’emballage de ces caramels. Je ne saurais dire d’où en vient l’origine et peu importe, mais j’ai jamais aimé ce genre de blagues.

Nous sommes là dans une tradition orale, et je suppose qu’il y a eu une influence mutuelle. Enfin, je dis pas que carambar a influencé les contes musulmans, mais plutôt que comme dans de nombreux contes ou historiettes il doit y avoir une origine commune.

Cela se lit très vite, c’est supposément spirituel, mais pas pour moi. J’ai cependant apprécie en grande partie pour l’incursion que cela procure dans le monde musulman (que je ne connais pas du tout). On est rapidement projeté dans la chaleur du Maghreb ou de la Turquie. Et même si on ne comprend pas tout, on comprend la popularité de ses petites histoires. C’est aussi l’occasion de voir une autre facette du monde arabe, qui n’est pas forcement connue. Il faut dire que je ne connais que très peu les contes arabes, et je ne parle même pas de leur littérature traditionnelle. D’ailleurs je prends tout conseil à ce sujet.

Cependant je ne vous en conseillerais pas l’achat. Bien que le livre soit très beau, c’est un peu cher payé pour le contenu. Le livre se lit trop vite en une ou deux heures, et contrairement aux contes des sages chamanes on n’a pas forcement envie de le rouvrir. De plus je regrette le manque d’effort de l’éditeur au niveau accessibilité. Un lexique des termes musulmans, ainsi qu’un dossier sur l’historique de Nasreddinne n’auraient vraiment pas été de trop.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • Hadidouène a écrit le 26 novembre 2014 à 19 h 24 min:

    Une analyse très fine. Le parallèle entre les blagues carambar et ces contes est très bien vu !

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?