Chansons pour Lya de George R.R. Martin

dabYo dans Critiques, Livres le 10 juin 2009, avec 3 commentaires
Critiques

Bien qu’archi fan de ce qu’écrit George R.R. Martin, je m’étais jusqu’à présent contenté de lire sa vraie dernière œuvre: le Trône de Fer. Comme vous devez le savoir, cette série fait partie de nos préférées ici sur if is Dead. Vu que la suite n’est pas prête d’arriver pour le moment, je n’attends pas le Trône de Fer 13 avant deux bonnes années, et que même si je me mets à la lire en V.O., il me faudra attendre une bonne année, j’ai décidé de m’attaquer à ses autres œuvres. Je me suis donc penché sur une de ses nouvelles les plus populaires, Chansons pour Lya, sous les chaudes recommandations de Serafina. Une fois de plus comme avec le Chevalier Errant, je me contente de ne critiquer que la nouvelle.

Chansons pour Lya de George R.R. Martin

En effet, cette dernière est publiée dans un recueil éponyme en France, mais vu sa taille (la moitié du livre, grosso modo) il serait bête de critiquer l’ensemble d’un recueil qui n’est pas réellement de qualité égale. Car en effet, Chansons pour Lya est l’une des meilleures nouvelles que je n’ai jamais lu. En moins de cent pages, Martin arrive à nous plonger dans un univers très vaste, Science Fiction oblige, crédible et fouillé. Exit le Westeros du Trône de Fer, nous voilà sur la planète des Ch‘kéens, l’une des dernières colonies faite par les humains.

Oui, ça choque quand on ne connaît Martin qu’à travers sa série Fantasy. Mais il faut avouer que ce dernier est aussi à l’aise avec les épées qu’avec les extra-terrestres. Nous suivons deux héros, Lyanna et Robb, qui sont deux personnes pas normales. Par normal, j’entends la classe humaine de base. Car Robb et Lya sont doués de facultés télépathiques, ce qui en font des personnes à Talent. C’est notamment à cause de cela qu’ils seront appelés sur la planète si particulière des Ch‘kéens pour enquêter.

Je m’arrête là dans les présentations car il serait bête de vous en dévoiler plus. Tout ce que je peux vous assurer, c’est que Martin arrive à intégrer de nombreux concepts de société en quelques lignes, et que c’est tout bonnement fascinant. La flore et population de la planète est assez prenante, et on va suivre l’enquête avec une vraie passion. Il nous décrit d’ailleurs très bien les coutumes et usages d’un peuple qui était à la base inconnu de nos deux héros. Avec eux, nous nous baladons sur la planète et nous rencontrons ses habitants originaux.

Chansons pour Lya de George R.R. Martin

Quand je parle d’enquête, il ne faut pas entendre par là une enquête policiaire mais plutôt des recherches. Comme je l’ai dit, la planète était peuplée avant l’arrivée des humains, et ce sont leurs coutûmes inhabituelles que Lya et Robb doivent explorer. Tiens, Robb, Lyanna, ça vous dit rien ? Hm, si si, le Trône de Fer. Robb fait partie de ses personnages principaux et Lyanna était le nom de la soeur de Nedd, un autre des héros de la série. A croire que l’auteur a du mal à se renouveller niveau prénoms. La bonne nouvelle, c’est que ça me redonne l’espoir qu’il préfère les Stark aux autres ahah !

Bien entendu, cette nouvelle ne se limite pas à l’exploration d’une planète mais aborde des sujets plus hm, philosophique. Il est toujours difficile pour moi de parler de ces côtés des livres, j’ai l’impression d’être à la fois pompeux et ridicule. Mais toujours est il que Chansons pour Lya ne se contente pas d’être une simple nouvelle et vous laissera songer à plusieurs sujets, l’amour, ce que l’on veut dans la vie, ce que l’on recherche implicitement, les barrières qui nous y sont opposés. Bien entendu, l’auteur n’y amène pas une réponse toute faite, mais nous montre finalement des éléments auxquels on ne pense pas toujours.

Bref, j’ai du mal à expliquer pourquoi vous devez lire cette nouvelle. Elle est géniale, c’est tout. La fin est surprenante et envoutante. Triste bien entendu, car son auteur reste George R.R. Martin. Mais on ne s’en plaindra pas pour autant. Si vous deviez découvrir cet auteur, ce n’est plus le Trône de Fer que je vous conseillerai, mais bien Chansons pour Lya.

Sauf qu’il y a un hic. Les éditeurs français semblent avoir décidé d’éliminer les publications de l’auteur en dehors de sa série phare. C’est ainsi que vous verrez vite que le recueil Chansons pour Lya est introuvable dans le commerce, et que la plupart de ses romans ne sont pas réédités par J’ai Lu. Un scandale.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
3 commentaires, donnez votre avis !
  • Kameyoko a écrit le 10 juin 2009 à 11 h 05 min:

    Associé Martin à la SF fait bizarre. Mais aussi je suis fan de sa saga fantasy remarquable qu’est le Trône de Fer. D’ailleurs je ne sais ps comment je vais faire quand le 13 sortira. J’aurais oublié toutes les subtilités. mais j’ai pas non plus envie de me retaper les 12 volumes quand il y a tnat de livres à découvrir.

    C’est marrant qu’il utilise les mêmes prénoms. j’espère au moins que ces héros ne finiront pas de la même façon que ceux du TdF (car j’imagine que Martin va bien en faire mourir un des deux au moins).

    N’empêche ta critique donne envie. Son style m’a tellement séduit que je risque bien de succomber.

    RépondreRépondre
  • Thalia a écrit le 10 juin 2009 à 11 h 23 min:

    o_O comment je vais faire pour trouver cette merveille si ca ne se trouve plus … TT
    Tu m’as donné envie à moi aussi de lire ça! Snif … je trouverais je trouverais lol (vais commencer à écrire les livres que je dois trouver car ça commence à faire trop long pour ma mémoire tout ça). ^^

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 10 juin 2009 à 13 h 21 min:

    Thalia > Je sais plus comment on l’a trouvé… Je crois qu’on a l’a acheté dans une broquante x)

    Kameyoko > Yep ça fait bizarre :p Sauf que Martin a fait de la SF avant de faire de la Fantasy, et là ça fait encore plus bizarre ^^

    Sinon de Martin en SF tu dois pouvoir te rabattre sur l’agonie de la lumière, qui est bon aussi à ce qu’il parrait. Vu qu’on l’a ça sera sans doute une de mes prochaines lectures…

    Pour le TDF13, la seule manière c’est de relire le 10/11/12 :D Ou alors d’aller sur el wikipedia de la garde de nuit mais bon, risque de spoil :/

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?