Bye Bye Blondie de Virginie Despentes

Serafina dans Critiques, Livres le 30 octobre 2013, avec aucun commentaire
Critiques

De  Virginie Despentes, je n’avais lu que King Kong Theory, mais j’ai tellement entendu de bien de ses romans qui j’ai fini par acheter Bye Bye Blondie, le fait qu’il coutait 3€ d’occasion aidant. C’est un petit livre, avec une image de l’adaptation en film qui en a été faite pour couverture dans ma version, un adaptation qui apparemment change beaucoup de choses coté scénario. Synopsis ?

Bye Bye Blondie de Virginie Despentes

Gloria, paumée, vient de se disputer avec son mec, encore. Pour de bon cette fois. Dehors et trempée, elle croise le chemin d’Eric, quelqu’un qu’elle ne pensais jamais revoir. Et pour cause, ils se sont connus, avant, à l’hôpital psy, et il s’étaient aimés. Elle était punk, c’était un fils de bourge, et aujourd’hui les places n’ont pas tant changé.

Voilà pour le synopsis, comme vous vous en doutez, on va naviguer entre le passé de Gloria et Eric et leur présent. On retrouve très vite le style de Despentes qu’on pouvait déjà apercevoir dans King Kong Theory: un style familier, parfois vulgaire, qui est écrit comme on parle. On aime ou on n’aime pas. Personnellement, cela ne m’a pas dérangée, bien au contraire, je trouve que dans la plume de Despentes ça sonne vrai et crédible, pas « je me donne un genre ».

Niveau crédibilité, l’univers dans lequel évolue Gloria m’a aussi semblé très réussi. On est dans les années 80, elle est à fond sur le punk rock, les groupes cités, le mode de vie et les réactions de la bande de punk sont une des réelles forces du roman. On s’y croit, on est transporté dans un monde punk, gris, un peu paumé et c’est encore plus agréable quand on connait cette musique. Bon, je suis plus du coté goth que punk de la force, mais les Cure sont cités par exemple. Cela permet de facilement visualiser l’ambiance. C’est vraiment très immersif, et il ne faut pas beaucoup de détails à Despentes pour construire un univers et une ambiance très parlants.

L’autre force, c’est les personnages et particulièrement Gloria. Ce n’est pas vraiment une héroïne, bien au contraire. C’est une révoltée, une nana à vif, qui prend les mauvaises décisions et qui le sait. Elle est très lucide sur la vie, et souvent assez négative. Elle est attachante dans tous ses défauts et c’est un point que j’ai particulièrement apprécié. Eric aussi a ses défauts, mais on voit réellement l’histoire d’un point de vue de Gloria. C’est un roman qui n’est pas totalement noir, mais souvent très réaliste, un peu fataliste et au final je l’ai trouvé mélancolique.

Bye Bye Blondie de Virginie DespentesL’histoire des deux protagoniste m’a beaucoup touchée, car elle n’est pas rose, elle a son lot de non-dit et de squelettes dans le placard. Quand deux mondes si opposés se rencontrent, ce n’est jamais évident. La progression entre les deux est bien menée, et on est emmené avec eux. C’est un livre que j’ai souvent trouvé déprimant, et qui entre dans la liste des livres qui me donnaient envie de me rouler dans ma couette avec mon panda en peluche.

Bref, Bye Bye Blondie de Virginie Despentes est un roman que je vous conseille. Il est très court, mais intense et se dévore. Il faut évidemment savoir accepter le style de Despentes parfois vulgaire, mais personnellement je trouve que ça sert réellement le récit donc cela ne me dérange pas.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?