Black Metal Satanique : Les Seigneurs du Chaos est une étude de Michael Moynihan et Didrik Soderlind parue en 1998 en langue anglaise, puis révisée en 2003 avec ajout de matériel et corrections. Elle a été traduite en français par Sylvia Rochonnat et éditée par la maison Camion Noir. Il s’agit d’une plongée dans le monde du Black Metal, et des exactions qui lui ont été associées, comme les incendies d’églises ou les meurtres dans les années 90. A l’aide de documents d’époques et d’interviews des protagonistes, les auteurs proposent une vision d’ensemble de ce milieu si particulier.

Black Metal Satanique: Les Seigneurs du Chaos de Moynihan et Soderlind

Vous devez probablement le savoir si vous nous suivez, le Black Metal fait partie de mes péchés mignons, péché souvent incompris et méprisé par mon entourage direct (les autres membres de la rédaction notamment) au même titre que mon amour du Doom. Soit. Toujours est-il que je connaissais relativement bien l’histoire du mouvement et les groupes majeur du genre. Je pense que s’il est plus agréable d’avoir une petite connaissance de ce style avant de lire le document, cela ne sera pas un gros handicap si ce n’est pas le cas, tant que vous connaissez un minimum le Metal.

En effet, la première partie du roman propose un historique du genre musical, des influences fondatrices, jusqu’aux premiers albums enregistrés dans des caves, en passant par l’influence d’Euronymous sur la scène norvégienne, et par les scandales qui ont suivi la montée en puissance du genre. En effet, le Black Metal est né en Norvège, pays riche, au niveau de vie enviable, où les jeunes en quête de sensations fortes ont crée cette musique violente, crade et aux influences sulfureuses. Cette première partie est plutôt bien faite et instructive, et ce même en en connaissant les grandes lignes. Seul point noir, il y a un certain nombre de fautes d’orthographe, notamment au niveau des noms propres. Je ne sais pas si c’est lié à la traduction ou non.

Burzum Church Tour 92

On peut lire sur cette affiche d'époque "Coming soon to a church near you, Burzum tour '92"

Le document est un mélange entre études et analyses de la part des auteurs, mais aussi d’interviews des protagonistes de l’époque. Les interviews ont soit été réalisées pour le livre, soit été extraites de magasines ou de fanzine de l’époque. En effet, un certain nombre des protagonistes impliqués à dans le mouvement sont décédés depuis, on pense évidemment à Euronymous et à Death.

A ce sujet, les interviews ne sont pas censurées, ni pondérées, il convient donc de prendre du recul et de comparer les différentes interviews des personnes – qui ont des versions différentes souvent – pour se faire sa propre idée.  Il est important de noter que malgré les opinions très discutables de Moynihan, j’ai eu l’impression que le document était assez neutre et si je n’avais pas lu sa biographie dans un autre bouquin, je n’aurais jamais deviné son orientation extrémiste.

Cela dit, il faut dire que certains propos peuvent choquer par leur racisme, leur homophobie ou tout simplement leur haine. Si ces paroles reflètent sans aucun doute les pensées des personnes interviewées, elles ne doivent pas être prises au pied de la lettre, et il faut garder en tête qu’il s’agit là d’une étude. Personnellement j’ai apprécié le fait justement qu’il n’y ai pas de censure, ni de jugement, laissant chacun libre de comparer ce que disent les différentes sources. Bref, l’analyse n’est pas totalement pré-mâchée et sur certains points, les auteurs évitent soigneusement de s’engager.

Comme je le disais, le tout est illustré avec des photos d’époque, mais aussi de flyers et affiches. Certains des flyers sont très drôles, comme ce Burzum Tour. Bien que s’intéressant majoritairement à la « grande époque du Black », celle des églises profanées quoi, le livre traite aussi de l’évolution du mouvement, et du passage du satanisme adolescent à des revendications plus païennes. Les derniers chapitres sont consacrés au Black Metal dans les autres pays d’Europe, notamment l’Allemagne, l’Angleterre et la France.

Black Metal Satanique: Les Seigneurs du Chaos de Moynihan et SoderlindLe document était aussi mon premier bouquin de chez Camion Noir, sorte de pendant documentaire de Camion Blanc, éditeur connu et respecté pour ses biographies musicales. Force est de constater qu’ils font ici un très bon travail, même pour un prix relativement élevé. Le papier est de bonne qualité, le texte aéré et les photos en noir et blanc bien imprimées.

Au final, Black Metal Satanique: Les Seigneurs du Chaos est un livre documentaire très intéressant, avec de nombreux témoignages, et sans trop de parti-pris. Les auteurs sont assez neutres, nous fournissent de très nombreuses informations qui vont permettre au lecteur de mieux comprendre ce mouvement, et surtout de se forger sa propre opinion sur les légendes du Black Metal. Il est évidemment un peu dommage que le document ne soit pas complètement à jour, mais avec les rajouts de 2003, on reste tout de même assez proche de la scène actuelle. Je ne peux que vous le recommander très chaudement si vous vous intéressez à cette musique de près ou de loin.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?