Bakuman, Tome 2, de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata

Serafina dans Critiques, Livres, Manga le 24 octobre 2010, avec 2 commentaires
Critiques

Après un premier tome qui m’a complètement convaincue, je dois dire que j’attendais le deuxième tome de Bakuman au tournant. En effet, le début de ce manga bénéficiait de nombreuses qualités, de la fluidité de la narration au trait sublime, je vous invite d’ailleurs à en (re)lire ma chronique avant de continuer celle ci. Alors ce deuxième tome serait-il à la haute ? Le trait de Takeshi Obata est il toujours aussi beau ? Le scénario de Tsugumi Ohba toujours aussi efficace ? Synopsis.

 Bakuman, Tome 2, de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata

Nous retrouvons les deux jeunes japonais Mashiro et Takagi qui désirent toujours aussi fort devenir mangaka. Et pour cela, ils s’adressent à un nom que tous les fans de manga connaissent : le Shonen Jump. C’est le début d’une escalade douloureuse et acharnée vers leur rêve, sans compter qu’un jeune prodige semble leur voler la vedette !

Comme je l’avais dit pour le premier tome, ce manga traite du manga, et nous permet ainsi de découvrir ce qu’il se passe derrière les publications. Obata et Ohba connaissent bien le Shonen Jump, vu que c’est grâce à la publication de ce magasine japonais que leur premier bébé en commun, Death Note, a vu le jour. On sent que les auteurs savent de quoi ils parlent, on découvre ainsi les coulisses du principal acteur du manga japonais. Et quelque part, c’est bien entendu aussi un hommage. On apprend comment les séries perdurent ou périclitent, ainsi que l’importance du vote des lecteurs, sorte d’épée de Damoclès moderne pour mangaka.

Sur un sujet aussi pointilleux, et somme toute technique, Bakuman se classe comme un ovni parmi les Shonen. Même si on commence à retrouver les classiques des Shonen, avec par exemple le grand méchant ou encore ce qui pourrait être considéré comme le rival, on est dans un domaine très spécifique et à mille lieux des clichés. Difficile de ne pas penser à Hikaru no Go dans ces conditions, même type de sujet, et pourtant, on retrouve exactement la même exaltation à la lecture. Il y a là ce petit quelque chose, qui permet de transformer un manga sur le Go ou sur le Manga en monument.

 Bakuman, Tome 2, de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata

J’ai trouvé les dessous du Shonen Jump absolument passionnant, et la lecture m’a happée. J’étais avec les personnages, derrière eux, à espérer que leur manga soit reçu. Peut être parce que je dessine, je ne sais pas, mais si vous avez ne serait-ce qu’un petit pied dans le milieu vous serez, je pense, absolument sous le charme. Peut être que cela en ennuiera certains.

Cependant, Bakuman a tout pour séduire les néophytes, le rythme est haletant, et les personnages attachants. Leur quête vers la victoire est intense et surtout réaliste. Évidemment, le trait de Obata y est pour beaucoup, réussissant sans aucun mal à retranscrire le coté épique de la création d’un manga ou d’une BD. Les ébauches de storyboards sont aussi passionnantes que les élaborations de stratégie d’un combat.

 Bakuman, Tome 2, de Tsugumi Ohba et Takeshi ObataOn regrettera peut être un coté trop cliché avec l’arrivée du rival. On a l’impression de croiser un espèce de L 2.0. Comme si les auteurs avaient du mal à se renouveler. C’est dommage car je suis sure qu’ils en sont capables. A moins que cela soit un clin d’œil. On le verra dans les prochains tomes, car il est trop tôt pour juger.

Bakuman tome 2 m’a totalement convaincu. Il continue dans la lignée du début tout en étant plus pointu au niveau de l’industrie du manga. Un manga de passionnés pour passionnés, qui ne manquera pas de séduire tous ceux qui s’intéressent à ce domaine. J’attends avec impatience ma lecture du tome 3, toujours chez les éditions Kana, qui est sorti il y a un peu plus d’un mois.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
2 commentaires, donnez votre avis !
  • Lou a écrit le 24 octobre 2010 à 22 h 13 min:

    Le coté rival disparait un peu dans le tome 3 (oui je te spoile un peu du coup, désolée ^^)
    J’ai trop hate qu’ils sortent un artbook, les colorisation de couvertures sont vraiment belles *__*

    Tu as eu le temps de regarder l’anime (enfin, les premiers épisodes qui viennent d’être diffusés) ?

    RépondreRépondre
  • Flokuro a écrit le 5 mars 2011 à 12 h 44 min:

    Je dois dire que si j’ai un temps délaissé les mangas, Bakuman m’a réconcilié avec le genre!

    Il faut dire que, pour quelqu’un qui dessine, ce manga est d’autant plus alléchant en effet!
    Il est très intéressant de découvrir les coulisses du Jump et de voir comment se crée concrètement un manga et c’est une très bonne chose d’avoir glisser des nemus entre chaque chapitre. Par ailleurs Obata est toujours au top avec un dessin très fin et fluide. Quelques personnages sont très attachants, Eiji Niizuma remporte pour moi la palme, je le trouve juste génial! J’aime bien Takagi aussi, et Miyoshi me fait rire.

    Quelques points négatifs cependant : à de rares moments les explications manquent de fluidité et ne sont pas toujours très claires je trouve. Aussi la relation entre Miho et Mashiro est niaise et caricaturale au possible… Enfin… la parution en France n’est pas assez rapide. T_T

    Ca ne gâche cependant en rien la qualité générale très élevée du manga, de toute façon, toute personne aimant un tant soit peu les mangas trouvera un intérêt certain à lire Bakuman. Toutefois, le sujet étant très ciblé, j’espère que le manga ne deviendra pas redondant à la longue, mais pour ça je fais confiance aux deux auteurs, pour l’instant ils sont très bien partis. :)

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?