Le premier tome du Sang du Rock de Jeri Smith-Ready avait été un réel coup de cœur, un de ceux trop rares dans la pléthore de Bit Lit désormais publiée chaque mois. J’ai donc assez peu tardé à me jeter sur le deuxième, Bad to the Bone, toujours illustré par Anne-Claire Payet et publié aux éditions Milady, format poche donc. On reste dans la ligne droite du précédent, avec juste une couverture bleue au lieu de rouge. Synopsis ?

Bad to the Bone, Le Sang du Rock Tome 2, de Jeri Smith-Ready

Une fête donnée à la gloire de WVMP, la radio où les DJ sont vampire, se finit mal. Un groupe d’extrémistes met le feu au bar. Et il semblerait que les mêmes extrémistes décident d’empêcher la radio d’émettre. Cette campagne promotionnelle visant à présenter les DJ comme des vampires aurait-elle déchainé les foudres d’un groupuscule religieux ? Ou la raison est-elle plus profonde que cela ?

On continue à suivre avec plaisir les vampires DJ dans ce deuxième tome. Si le Wiked Game était réellement un tome d’introduction, ici c’est bel et bien l’intrigue qui prend la majorité du roman. Et celle ci est plutôt bien menée, bien que l’on n’échappe pas a quelques facilités : une héroïne qui trouve du premier coup, des intuitions un peu trop souvent justes… Le fait de parler des extrémistes religieux m’a beaucoup plu, car totalement crédible, surtout quand on voit ce qui peut se passer actuellement dans d’autres pays. C’est ancré dans la vie courante.

Jeri Smith-Ready

Jeri Smith-Ready

Ciara reste une héroïne agréable, elle n’a pas de mega pouvoirs, n’est pas une combattante hors paire, juste une marketeuse habituée à arnaquer les gens. Je la trouve donc plus facile à aborder que d’autres héroïnes de Bit Lit vraiment too muchpour que je puisse me reconnaître dedans, et ce sans avoir à utiliser des artifices inutiles pour exacerber sa normalité.

On reste aussi très immergé dans la musique, ce qui pour moi est un très gros point positif. C’est sans doute parce que je connais à peu près tous les morceaux cités, et que j’ai une culture rock. Je suppose que si ce n’est pas votre cas, les déblatérations entre Shane et Ciara sur les groupes issus du mouvement Riot Grrrl vous laissera de marbre. L’auteur part du principe que vous connaissez ce style et ce n’est pas moi que ça allait déranger.

Jeri Smith-Ready a fait assez fort en introduisant dès le premier tome sept personnages : cinq DJ vampires donc, l’héroïne et le directeur de la radio. Le problème c’est que j’ai l’impression que les cinq DJ sont un poids mort et gênent l’histoire plus qu’autre chose. En effet, si on connait désormais plutôt bien Shane, gosse perdu de l’époque grunge dont le personnage prend un relief particulier après avoir fini la bio de Kurt Cobain, les autres restent irrémédiablement dans l’ombre. Regina, la goth, émerge légèrement dans ce tome, avec un pan de son passé mais c’est tout.

Bad to the Bone, Le Sang du Rock Tome 2, de Jeri Smith-ReadyEt l’auteur rajoute des personnages pour les besoins de son intrigue, comme Jeremy ce journaliste qui sent l’emo. J’aime beaucoup ce dernier d’ailleurs, il sonne très « vrai ». Du coup j’ai l’impression que l’auteur ne sait pas trop comment gérer cette pléthore de DJs, qui finissent par faire de la figuration et ça, c’est frustrant.

Du coup, si ce Bad to the Bone reste une très bonne lecture, il n’est pas exempt de défaut. J’adore toujours autant l’univers du Sang du Rock, et les quelques personnages qui se démarquent. Cependant, je me demande réellement comment Jeri Smith-Ready va pouvoir se sortir de cette masse de personnages qui n’arrivent pas à avoir leur part du gâteau. Pour l’instant, pas de date prévue chez Milady pour la suite.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?