Aucun homme n’est une île de Christophe Lambert

Serafina dans Critiques, Livres le 24 avril 2014, avec 3 commentaires
Critiques

Il y a des livres pour lesquels je n’ai aucune idée de la raison qui m’a poussé à les ouvrir. Aucun homme n’est une île de Christophe Lambert en fait partie. Publié en semi poche par les éditions J’ai Lu, je ne sais pas vraiment pourquoi je l’ai ouvert. Pas la couverture pourtant pas mal, et je n’avais même pas lu le résumé … Synopsis ?

Aucun homme n est une ile de Christophe Lambert

Kennedy a annulé l’opération de la Baie des Cochons pour débarquer à Cuba mieux préparé quelques mois plus tard. Les américains réussissent leur débarquement, et les forces de Castro se retranchent dans les montagnes, reprenant la guerilla. Au milieu de tout ça, Hemingway décide d’aller interviewer Castro et Guevara….

Le truc c’est que je ne suis pas réellement très bonne en histoire du 20ème siècle. Du coup, si il est évident pour bon nombre d’entre vous que nous sommes face à une Uchronie, pour moi il n’en était rien et je l’ai découvert en lisant le résumé. On suit donc Hemingway et l’agent que la CIA a décidé de lui coller au basque tout en suivant aussi les progressions de Castro et Guevara. Les points de vues alternés et assez courts, c’est une recette très classique mais qui fonctionne toujours très bien : du coup le roman se lit très bien.

L’auteur indique avoir essayé sciemment de prendre un style d’écriture similaire à celui d’Hemingway. C’est à dire pas mal de répétitions, peu de synonymes. Je dois dire que ça ne m’a pas gêné et que le style est fluide et se lit bien. N’ayant jamais lu Hemingway (oui j’ai honte) je ne pourrais pas juger de la ressemblance.

Les personnages sont tous bien travaillés, et pourtant ce n’est pas évident de s’attaquer à des monstres comme les héros ici présents. Mon préféré fut le Che qui est ici un archétype du héros romantique trop classe. De ce que j’ai appris depuis, il semble que Lambert ait pas mal potassé son sujet, car le background de chacun des personnages ayant réellement existé est correct de la profession du Che à sa boisson préférée. Il n’empêche qu’à partir de ce background existant l’auteur a tout de même réussi à donner vie à ses personnages.

Aucun homme n est une ile de Christophe LambertL’histoire du roman suit en parallèle la guérilla contre les américains et le périple d’Hemingway et son compagnon de la CIA pour retrouver le cœur de l’armée Castriste. Il y a pas mal de retournements très bien trouvés, et l’auteur ne semble pas prendre parti. On trouve pas mal de mélancolie dans le style aussi.

Bref Aucun homme n’est une île de Christophe Lambert est une lecture très appréciable, même si j’ai l’impression d’être passé à coté d’un certain nombre de choses à cause de mon inculture notoire. Je pense que pour quelqu’un qui connait un peu mieux cette période de l’histoire, le livre n’en est que plus appréciable, ainsi que pour les fans d’Hemingway. Enfin, au moins, cela m’a décidé  à lire des livres de l’auteur et une bio du Che.

 


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
3 Comments, donnez votre avis !
  • mylouki a écrit le 26 avril 2014 à 8 h 18 min:

    …Bon question a 2euros…..Christophe Lambert ??? l’acteur ? ou un homonyme ? (Mon docteur s’appelle Christophe Lambert et il n’est pas acteur !) C’est pour cela que cela pique ma curiosité !

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 26 avril 2014 à 21 h 58 min:

    @mylouki: hé hé hé je me suis posé la même question en corrigeant la chronique… Et je n’ai pas trouvé la réponse, faut qu’on regarde la 4ème de couverture

    RépondreRépondre
  • Ultrapanda a écrit le 29 avril 2014 à 16 h 25 min:

    Bonjour,

    Non, c’en est bien un autre, quoique LE Lambert de Greystoke, Highlander, Nirvana (et Mortal Kombat, et Beowulf …..) a aussi écrit, au moins un roman!

    http://www.babelio.com/auteur/Christophe-Lambert/6129

    A+

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?