Alcool de Poppy Z. Brite

Serafina dans Critiques, Livres le 6 novembre 2010, avec 4 commentaires
Critiques

Alcool est un roman de Poppy Z. Brite, auteur que l’on apprécie ici et dont on ne vous a pas parlé depuis bien longtemps. Elle est surtout connue pour ses œuvres Splatterpunk, mais comme tout auteur, elle évolue, et a délaissé la littérature gore pour un roman plus accessible, qui est le premier de ce qu’on appelle les The Liquor Novels en anglais. Ce tome a été publié en 2004 en langue anglaise, puis traduit en 2008 par le Diable Vauvert. Synopsis ?

Alcool de Poppy Z. Brite

Rickey et G-Man triment depuis leur plus jeune âge dans les restaurants de la Nouvelle-Orléans. Les deux amants forment un duo complémentaire, Rickey la grande gueule créative et G-Man, plus posé et plus sérieux. Les deux hommes ont une idée en tête, ouvrir leur propre restaurant, et avec un concept de folie : un restaurant où tous les plats seraient alcoolisés. Quoi de mieux pour une ville comme la Nouvelle-Orléans où le taux d’alcoolémie bat tous les records ?

Si vous avez l’habitude de Poppy, sachez que vous ne retrouverez pas son style cru, son amour du gore, et qu’il n’y aura pas non plus de phrases trash à la « Jesus t’aimes-t-il assez pour avaler ?« . Cependant, au résumé,on peut déjà retrouver des éléments typiques de l’américaine. Des héros gays, évidemment, et puis une relation Rickey/G-Man qui n’est pas sans rappeler Steve et Ghost dans Âmes Perdues. On retrouve aussi la Nouvelle-Orléans, ville fétiche de Brite.

Mais les similitudes s’arrêtent la. L’auteur signe ici un roman dédié à la cuisine, à la restauration et à tous ceux qui triment en cuisine. Je ne connais rien au monde des fourneaux, mais c’est décrit avec une telle précision et un tel entrain, qu’on rentre dedans, et même si on ne comprend pas tous les détails on est vite immergé (par exemple, je n’ai qu’une idée très vague de la fonction d’un saucier !).  Brite étant mariée depuis plusieurs années à un cuisinier, je pense que les descriptions et termes sont on ne peut plus réalistes, mais difficile de confirmer. J’ai été totalement happée par l’univers, si bien que j’ai lu ce roman en une journée et demi, quasiment d’une traite.

Liquor from Poppy Z. Brite

Couverture originale

En quelque sorte, on pourrait dire que c’est le Hikaru no Go du roman. Un sujet qui ne me passionne pas plus que ca (entre nous la cuisine c’est pas mon trip), mais tellement bien mené, avec de tellement bons personnages qu’on entre dedans pour ne plus en ressortir.  Brite réussi à nous intéresser à la cuisine, mais aussi à nous faire partager son amour pour la Nouvelle-Orléans. Ville dont elle retranscrit aussi bien la beauté que la décadence, avec l’alcool, la drogue et j’en passe.

L’intrigue, honnêtement, n’en est pas vraiment une. On suit les deux amants monter leur restaurant, chercher le local, etc. Il n’y a pas réellement de coup de théâtre, ni de réel but. On les suit, et c’est tout. Et on s’attache à eux, bien sur. Hormis un personnage un peu caricatural, le « méchant », comme toujours Brite retranscrit des personnages en marge de la société, ni tous blancs, ni tous noirs, plein de failles, mais très attachants.

Alcool de Poppy Z. BriteCe roman m’a énormément plu. Certes, moins qu’un Âmes Perdues, mais peu de livres pourront égaler ce dernier. Poppy Z. Brite ne sait pas que faire du gore, elle est aussi une bonne écrivaine pour raconter la vie de tous les jours. Évidemment, c’est bien moins sulfureux, mais c’est aussi une bonne manière d’entrer dans son univers si vous n’êtes pas fan du sang.

A noter que la suite, La Belle Rouge est sortie l’année dernière, toujours aux éditions du Diable Vauvert, et dans une somptueuse couverture. J’ai lu cette suite pendant mon Read-a-Thon, vous en aurez donc très bientôt la critique, qui ne fait que confirmer que cette nouvelle série de Poppy Z. Brite vaut le coup d’œil.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
4 commentaires, donnez votre avis !
  • mili-chan a écrit le 6 novembre 2010 à 20 h 16 min:

    aimant le cuisine et conaissant l’univers de la la restauration tu te doute que j’ai adoré ^^
    (en plus cette auteru je l’aaiiimmmmeeeee)

    RépondreRépondre
  • valeriane a écrit le 6 novembre 2010 à 22 h 13 min:

    Hello,
    j’ai lu ce livre le mois dernier, et j’ai adoré (il était dans ma Pile depuis Noel). Je zieutais cette série depuis quelques temps (aaah j’adore cette collection!) et là je n’ai pas été déçue! Ce bouquin donne envie d’entrer dans leur resto et de goûter leurs plats!
    Une belle découverte pour moi… et je viens d’aller chercher la suite cette après-midi à la librairie (youhou!).
    Ma note est en attente (comme d’habitude, ça traine ;-) )
    Je me réjouis de lire votre chronique du prochain tome!

    RépondreRépondre
  • boubou a écrit le 7 novembre 2010 à 0 h 56 min:

    tient c’est marrant, je viens tout juste d’acheter La Belle Rouge… ^^
    Beaucoup aimé Alcool, on rentre vraiment dedans en effet et c’est assez magique d’ailleurs… Car ce n’est pas l’intrigue en elle même qui nous fait lire, mais bien le quotidien de Rickey et G-Man !

    RépondreRépondre
  • Laurent a écrit le 18 novembre 2010 à 13 h 48 min:

    Si vous aimez l’univers de Poppy, je conseille de découvrir le premier roman d’une petite française : Moi comme les chiens, Sophie Di Ricci. Ca m’y a fait beaucoup penser. J’ai lu une interview de S. DI Ricci où elle explique qu’elle a le même « problème » que Poppy : un homme dans un corps de femme !!! En tous cas son roman m’a fait vibrer. C’est plus un polar, mais très trash et violent.

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?