Absinthes & Démons de Ambre Dubois

dabYo dans Critiques, Livres le 5 novembre 2011, avec aucun commentaire
Critiques

Après plusieurs romans vampiriques aux éditions du Petit Caveau qui ont su séduire Serafina, Ambre Dubois nous propose en cette rentrée un roman Fantastique un peu particulier, Absinthes & Démons aux éditions du Riez. Particulier car ce roman est en fait ce que l’on pourrait appeler un recueil de très courtes nouvelles, toutes centrées autour d’un même thème et du même personnage. Avec sa superbe couverture signée Anne-Claire Payet, c’est avec curiosité que j’ai ouvert le livre pour en lire les premières pages. Synopsis.

Absinthes & Démons de Ambre Dubois

Lord Nermeryl est un dandy excentrique sur lequel courent de nombreuses rumeurs. Mais malgré son allure particulièrement sinistre, il n’en reste pas moins un être particulièrement charmant, énigmatique et surtout captivant. Si vous êtes en possession de sa carte de visite et que des choses bizarres se passent près de vous, alors n’hésitez pas et faites appel à ses services. Il viendra au plus vite pour mener à bien votre requête, quel qu’en soit le prix. Et parfois plus, si affinités.

La première chose que l’on remarque en lisant ce roman d’Ambre Dubois, c’est à quel point l’atmosphère est fort bien retranscrit. On se retrouve tout de suite dans l’Angleterre du XIXème, dans ses châteaux particuliers où les nobles apprécient le bon thé et les bonnes manières, tandis que les bordels de la ville s’animent dès l’arrivée de la nuit et que les apparences souvent trompeuses disparaissent avec les derniers rayons du soleil. On a réellement l’impression d’être assis dans le cab aux côtés de Lord Nermeryl pour nous rendre loin de l’agitation de Londres afin d’enquêter sur de curieux évènements.

L’écriture de l’auteur est vraiment très agréable à lire. Plutôt léger, le style nous plonge bien dans l’ambiance et a une certaine fraicheur. Les phrases s’enchaînent sans que l’on ait aucun problème, j’ai beaucoup apprécié ce côté-là. Bien entendu, la découpe générale du roman, en plusieurs petites histoires renforce cette impression mais l’ensemble reste très réussi. Les ellipses au sein même d’une nouvelle sont très fréquentes, mais permettent de mettre le doute dans le cœur du lecteur, de lui laisser imaginer à sa guise ce qu’il a bien pu se passer entre deux courtes scènes. C’est aussi une manière de renforcer le caractère énigmatique de Lord Nermeryl.

Absinthes & Démons de Ambre DuboisEn effet, ce dernier dont les épaules soutiennent la totalité du roman est à la fois familier et à la fois complètement inconnu. Ambre Dubois se serre souvent des coupures dont je parlais dans la narration pour éviter de nous en dire trop de sa personne, ou de nous permettre de savoir ce qu’il va bien pouvoir penser. Bien sur, on fini par découvrir ce qu’il nous importe avant la fin du tout. C’est un point agréable, on se laisser diriger par l’auteur et on se contente d’apprécier les courtes scènes. Je dis souvent que le tout est frais et léger, et pourtant, les scènes restent tout de même très sombres, l’ensemble des sujets traités ayant souvent rapport à la mort, ou au diable.

Au final, Absinthes & Démons d’Ambre Dubois a su me séduire et me faire passer un très agréable moment en la compagnie de Lord Nermeryl. J’ai presque été frustré de le quitter « si tôt », sans savoir si je pourrais enquêter à nouveau à ses côtés dans cette Angleterre qui semble presque hors du temps. Une très bonne surprise.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?