A tombeau ouvert de William Styron

Serafina dans Critiques, Livres le 1 novembre 2013, avec 1 commentaire
Critiques

A tombeau ouvert est un livre que j’ai reçu dans le cadre des partenariats Livraddict. Ces partenariats sont généralement pour moi l’occasion de découvrir de nouveaux horizons, et c’est le cas ici, car je ne connaissais absolument pas William Styron. J’ai appris après qu’il avait reçu un prix Pulitzer pour Le Choix de Sophie. Il s’agit ici d’un recueil posthume de 5 de ses nouvelles, il n’y aura donc pas de synopsis. Parmi les nouvelles on trouve des inédites et des qui n’avaient jamais été rééditées.

A-Tombeau-Ouvert-de-William-Styron

Les 5 nouvelles se passent dans l’univers des Marines, entre la deuxième guerre mondiale et la guerre de Corée.Il ne s’agit cependant pas de nouvelles de guerre, car on suit plutôt des soldats qui n’ont pas des positions de première ligne (on trouve notamment un gardien de prison), des soldats qui attendent d’aller à la guerre ou des qui en sont revenus. Styron se concentre sur la vie de tous les jours des Marines, loin de ce qu’on peut en voir dans les films de guerre. L’auteur a été Marine lui même et cela se ressent, autant dans le respect pour le Corps que dans la précision des détails. Les récits sont du point de vue du narrateur, qu’on pourrait presque penser être l’auteur lui même. On rentre très vite dans les histoires. Le fil du scénario est clair, et la lecture est sans temps mort.

On s’identifie aisément aux personnages de Stryon, de ce jeune écrivain aux portes de la gloire qui s’est engagé dans la Réserve sans trop y penser et qui se trouve appelé, ce jeune officier qui échappe de justesse à Okinawa, ce sont des personnages comme vous et moi, ni des grands héros, ni des personnages extrêmes, juste des personnes lambdas qui se retrouvent plus ou moins de leur plein gré dans des évènements qui vont les dépasser, ou qui les ont dépassés.  Le style est très clair, assez direct et sans trop de fioritures. Ça se lit donc très bien

A Tombeau Ouvert de William StyronIl y a 5 nouvelles, dont une très courte de quelques pages, la seule qui se passe au combat. Les 4 autres tournent entre 30 et 90 pages. Blakenship se passe dans une prison après une évasion. Les suivantes A Tombeau Ouvert et Mariott le Marine sont en réalité des chapitres d’un livre abandonné de l’auteur. Le narrateur est donc le même et l’univers aussi. Les deux se suivent plus ou moins. La plus longue, La Maison de Mon Père, a été reconstituée à partir des tapuscrits de l’auteur, elle se passe après la guerre et met en avant les problèmes de ségrégation raciale qui touchaient les États-Unis à l’époque, un thème qu’on retrouve aussi apparemment dans Le Choix de Sophie. Cette nouvelle est particulièrement imprégnée de son époque. Je n’ai pas réellement senti de différence entre cette nouvelle reconstituée et les autres. C’est même ma préférée.

Ce ne sont pas tant les histoires qui m’ont captivée, mais les atmosphères, un peu défaitistes, marquées par les guerres et le coté très réaliste des héros. A tombe ouvert de William Styronest un recueil plus que sympathique et permet de faire ses premiers pas avec l’auteur. C’est une très bonne découverte et je pense que je lirais un de ces cas le fameux Choix de Sophie.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • Nahe a écrit le 1 novembre 2013 à 17 h 25 min:

    J’ai vu le film tiré du Choix de Sophie, il m’avait fort marquée à l’époque !

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?