Red Dead Redemption sur Xbox 360

dabYo dans Critiques, Jeu Vidéo le 22 décembre 2010, avec 9 commentaires
Critiques

Généralement lorsque nous parlons jeux vidéo, c’est pour parler de ceux correspondant à notre cheval de bataille, la coopération offline. Sauf que voilà, il arrive que certains titres soient si proches de nos goûts que l’on tente tout de même l’aventure en solo. C’était le cas de Red Dead Redemption sorti un peu plus tôt cette année des studios Rockstar, notamment célèbres pour leur série Grand Theft Auto. Ce titre qui en reprend le principe a un argument de poids en plus: c’est un Western. Et quoi de mieux que les contrées du grand ouest américain pour devenir un Hors La Loi ?

Red Dead Redemption

Si vous jouez aux jeux vidéo, il y a peu de chances pour que vous soyez passé à côté du battage médiatique autour du jeu. Et pour cause, en plus d’être un jeu Rockstar, c’est un excellent titre, un de ceux qui permettra peut être au Western de retrouver un peu de sa popularité. Mais avant de parler gameplay, parlons tout d’abord de l’ambiance. Le titre se déroule dans la période historique où l’Amérique se modernise, et où la civilisation va peu à peu gagner sa place dans les campagnes américaines les plus éloignées des grandes villes. C’est plus ou moins l’époque des premiers véhicules particulier, mais surtout, celle de la dernière révolution mexicaine.

Notre histoire, ou plutôt celle de Jon Marston va nous faire voyager au bord de la frontière du Mexique, pays où l’on va participer à cette seconde révolution. Comme pour GTA, l’histoire est découpée en trois grands actes, tous liés par la mission de Marston. Criminel repenti, pour être définitivement oublié par le gouvernement, il doit débusquer et éliminer tous les anciens de sa bande. C’est le prétexte utilisé pour l’impliquer dans la dernière révolution mexicaine par exemple, en effet il va devoir aider les paysans mexicains pour que ces derniers lui disent où ont pu se cacher ceux qu’il cherche. Bref, c’est ce côté du jeu qui nous intéressait le plus lorsque nous l’avons commencé.

Et nous n’avons pas été déçu. Bien qu’assez conventionnelle, l’histoire du jeu est prenante, on se plait à écouter les personnages parler de leur vie, du beau temps, ou des changements qu’ils pressentent sur leur vie. Bien entendu, hormis Jon Marston dont la classe est ultime et qui est un des meilleurs héros de jeu depuis longtemps d’après moi, on retrouve des personnages secondaires, certains complètement hilarants, d’autres touchants. Une mention spéciale pour les mexicains, l’arnaqueur qui tente de refourguer des lotions moisies à qui veut bien devenir un homme fort, et le Gollum du farwest, tout simplement géniaux. Difficile aussi de ne pas parler de la fin du jeu, émouvante à souhait, et à la hauteur de tout le reste.

Red Dead Redemption sur Xbox 360

Le jeu est accéssible aux néophites du western, mais les fans du style  seront comblés grâce à de nombreuses références à des monuments cinématographiques, où à des personnages historique. Références jusqu’aux titres des missions, souvent pleines d’humour et faisant des clins d’oeil à divers films. Enfin, un mot sur la BO (disponible en téléchargement dans la version collector), bien que discrète, elle s’accorde parfaitement. Bon, on aurait rêvé avoir du Ennio Morricone, mais les compositions sont fidèles et agréables.

Si le scenario et l’ambiance sont extraordinaires, c’est aussi en très grande partie grâce au système de jeu. Le joueur est lâché en plein farwest avec son cheval, son revolver, et c’est à lui de voir ce qu’il fait. Bien entendu, il y a la trame principale, avec des missions, et une carte pour lui éviter de se perdre. Mais libre à lui de prendre son temps, d’aller chasser le loup dans les plaines de nuit, ou le grizzly en haut des montagnes enneigées. Le monde est en effet très vaste, et les activités y sont nombreuses, il y a bien entendu la chasse, mais aussi l’élevage de chevaux ou encore le poker.

Et pour cela, le jeu est assez intelligent, alors que l’on galope dans le désert, va parfois surgir d’on-ne-sait-où une femme éplorée qui nous demande de l’aide, ou bien un homme en joue avec des criminels à sauver. Accessoirement, le jeu est de toute beauté. Les paysages du monde sont variés, du désert aux montagnes enneigées, et toujours absolument magnifiques.  Et ceci malgré quelques lags que nous avons remarqué dans la neige.

Cependant, il faut tout de même avouer que lorsqu’on ne s’implique pas dans les activités annexes suffisamment, la quête principale fini par devenir assez répétitive. Ce n’est pas très gênant, puisque l’histoire relève le tout, mais c’est à noter. Les scénarios ont beau être très variés, de l’infiltration dans le Fort pour sauver le leader de la révolution à une guerre de tranchés face à l’armée du gouvernement, les situations sont nombreuses. Mais bien souvent, cela revient à une simple boucherie à la Marston. Le gameplay du jeu aidant, si vous vous contentez du minimum, votre expérience se limitera à se cacher et attendre la visée automatique, pas très intéressant en somme.

 Red Dead Redemption sur Xbox 360

Ceci dit, si vous vous impliquez, alors Red Dead Redemption est réellement ce qu’il voulait être: un Western interactif. Certes, l’impact du joueur sur l’histoire est nul, vous aurez beau faire toutes les atrocités possibles en dehors des missions, votre héros restera sur la voie de la rédemption. Mais tout de même, les possibilités, le final, le scenario, méritent que tous les fans du genre s’y lancent un jour. Le jeu à une durée de vie d’une vingtaine d’heures sans se presser pour la quête principale, mais entre les défis de chasse et autres extensions, vous en aurez pour votre argent. D’autant qu’il sera tôt ou tard très accessible niveau prix en occasion. Un titre à ne manquer sous aucun prétexte.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
9 commentaires, donnez votre avis !
  • Lou a écrit le 22 décembre 2010 à 11 h 45 min:

    Oh c’est bizarre, je pensais qu’elle avait été déjà publiée depuis longtemps cette chro…

    Avis intéressant en tout cas, j’espère qu’on aura bientôt un p’tit mot sur l’extension zombiesque huhuhu ^^

    RépondreRépondre
  • Seraf a écrit le 22 décembre 2010 à 13 h 18 min:

    Oui c’est prévu :)

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 22 décembre 2010 à 14 h 24 min:

    @Lou: pour être honnête la chronique était prête depuis plus de 6 mois >.> Fallait la sortir avant celle d’Undead Nightmare :p

    RépondreRépondre
  • boubou a écrit le 22 décembre 2010 à 18 h 25 min:

    j’ai tenté d’y jouer sur PS3 mais étant une ouiche finie, j’ai pas réussi à m’adapter au game play… Et comme je pers patience très vite, j’ai pas persévéré. Mais il mériterait clairement que je me force un peu !!

    RépondreRépondre
  • illman a écrit le 23 décembre 2010 à 8 h 43 min:

    ah bah c’est cool, si tu postes une critique sur IID c’est que t’en a fait le tour XD, tu vas pouvoir me le prêter dabYo :p.
    Au niveau du prix, je l’ai encore jamais vu en dessous de 50€ en occaz, pas glop.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 23 décembre 2010 à 9 h 10 min:

    @boubou: En fait, il nous est arrivé strictement la même chose avec GTA… Qu’on a jamais retouché. Mais là l’ambiance est tellement prenante qu’on s’est forcé à s’adapter, car on adore le western. :D

    @illman: Bah nan, maintenant faut qu’on finisse RDR Undead Nightmare xD

    RépondreRépondre
  • boubou a écrit le 23 décembre 2010 à 12 h 33 min:

    ah ben c’est bon à savoir ça ! et j’imagine qu’avec un peu d’entrainement on finit par y arriver… :)

    RépondreRépondre
  • Gutyx a écrit le 26 décembre 2010 à 17 h 10 min:

    Un petit mot sur le multi ? Non ? Vraiment ? Tant pis.
    J’espère que vous êtes arrivés à faire un 100% sur celui là, et que vous y arriverez pour Undead Nightmare qui est très court (une nuit de jeu) mais assez sympa.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 26 décembre 2010 à 17 h 18 min:

    @Gutyx: Difficile de faire un mot sur le multi, j’y ai joué 5 minutes à tout casser :p

    (et nan on le finira sans doute jamais à 100%, à vrai dire on y a plus vraiment touché, pas le temps)

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?