Gears of Wars 3 sur Xbox 360

dabYo dans Critiques, Jeu Vidéo le 9 novembre 2011, avec 1 commentaire
Critiques

Pour la plus grande joie de la rédac, cet automne marque le retour de la franchise Gears of War du studio Epic sur Xbox 360. Après un deuxième épisode des plus réussis, sur la quasi totalité des points, scénario, coopération au poil, et mode multi de dingue, nous étions tous très pressés de pouvoir retrouver Marcus, Dom et les autres pour clore la trilogie et aller défourailler quelques locustes de plus. Mettez vos ceintures, tenez vous bien, car ça va tronçonner sec. Synopsis.

Gears of Wars 3 sur Xbox 360

Le mode histoire de ce troisième épisode se déroule plusieurs mois après que nous les ayons quitté dans l’épisode précédent. On suit les mêmes personnages donc, mais des évènements que nous ignorons ont eu lieu et c’est donc dans un contexte géopolitique quasiment complètement différent que nous allons les retrouver. La découverte des évènements ratés au fil des dialogues entre les protagonistes est un réel plaisir, sans parler de celui de retrouver notre bande de braves gars. Les dialogues volent toujours aussi haut, mais c’est aussi là la patte si particulière de Gears of War. On est dans un bon nanar. Un putain de bon nanar.

Le scénario est d’ailleurs à la hauteur du nanar, et se résume comme pour les autres épisodes à une fuite en avant de notre équipée, qui va de mauvaise découverte en mauvaise découverte, prenant juste le temps de découper quelques locustes sur le chemin. Cette fois encore, on va traverser cinq environnements plutôt variés, avec entre autre une exploration urbaine, puis une très sympathique base locustes aux allures arabisantes, et enfin, une ville cachée qui n’a rien à envier à Rapture de Bioshock. Le titre culte de 2K Games semble d’ailleurs avoir grandement influencé le design du dernier monde de cette histoire. Mais je n’en dirai plus.

Lambent dans Gears of Wars 3 sur Xbox 360

Les ennemis de nos ennemis ne sont pas nos amis, dans Gears

Déjà bien varié dans l’épisode précédent, des petites nouveauté de gameplay amènent cette fois encore quelques petites bouffées d’air frais dans notre histoire. Cette fois ci, il est d’ailleurs à noter et apprécier que ces changements n’amènent pas de déséquilibre concernant la difficulté du tout. D’une manière générale, la difficulté est aussi bien mieux dosée, bien que certains passages mettront vos nerfs à rude épreuve. Si la plupart deviennent par la suite de bons souvenirs, il faut avouer que le boss final, très répétitif, est plutôt décevant.

Gears of War 3 fait encore plus la part belle au multi, puisque cette fois la campagne coopérative est prévue pour être jouée à quatre. Nous avons testé la chose avec illman et il faut avouer que c’est fluide, jouable, un vrai régal en somme. Seul bémol, on ne peut toujours pas choisir le personnage que l’on souhaite incarner. Un détail, mais qui a son importance quand on sait que les personnages féminins ont enfin fait leur tant attendue arrivée dans le jeu.

A côté d’un mode histoire plus que réussi, on retrouve les modes multi-joueurs en ligne qui font de la durée de vie du jeu ce qu’elle est. Avec un joli lifting côté horde, avec l’ajout de la gestion d’une base et d’améliorations à faire sur les défenses, il est surtout à noter l’arrivée de boss. En effet, tous les 10 niveaux débarque un des plus gros bestiaux que l’on a pu rencontrer dans l’aventure, et qui se révèle être plus que coriace. Autre grosse nouveauté, le mode Bestial, où incarner un ticker s’avère être sans aucun doute la chose la plus jouissante que le titre puisse nous offrir.

Lambent dans Gears of Wars 3 sur Xbox 360

Au final, on ne peut pas reprocher grand chose à ce Gears of War 3, si ce n’est de n’être qu’un nouvel épisode de la série. Le gameplay du TPS est tellement bien rodé qu’il est difficile de lui reprocher de ne pas avoir évolué. Si vous n’avez pas aimé les précédents épisodes, ou qu’ils ne font pas parti de vos meilleurs souvenirs, passez votre chemin. Si vous n’avez jamais goûté à l’univers, optez pour le second opus. Mais si vous avez aimé les précédents ou que vous cherchez de la coop sur Xbox 360, il est évident que ce troisième épisode est un must-have.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • crobz a écrit le 9 novembre 2011 à 8 h 50 min:

    Pour moi la série va en crescendo et se termine de bien belle manière. Cet épisode est une franche réussite : l’histoire est captivante et certains passages sont assez épiques (dont un passage en particulier troublant pour ne pas dire plus).Je n’avais jamais testé le multi avant ce 3ème opus, et c’est vrai que c’est assez intéressant :)

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?