Fez de Polytron Corporation

De perspective, le changement, c'est maintenant !

dabYo dans Critiques, Jeu Vidéo le 18 avril 2012, avec aucun commentaire
Critiques

La visibilité de la scène des jeux vidéo indépendants pour le grand public a énormément augmenté depuis l’arrivée du Xbox Live Arcade et autres services dématérialisés, les gros titres indépendants font désormais partie des arguments mis en avant par les constructeurs pour courtiser les hardcore gamers. Après Braid, Limbo et autres Super Meat Boy, c’est au tour de Fez de faire son arrivée sur le service, un vendredi 13 avril. Il s’agit d’un jeu de Plates-Formes attendu depuis de nombreuses années et développé par Polytron Corporation, un studio qui compte pas moins de deux employés. Eh oui.

Fez de Polytron Corporation sur Xbox Live Arcade

Les artworks mettent déjà le ton, et le début du titre ne fera que le confirmer, Fez joue la carte du rétro avec un style graphique très cubique où l’aspect isométrique de la 3D est très apparent, et aussi très léché. Tout le concept du jeu et du gameplay repose en effet sur la représentation d’un univers 3D par des cubes. Les cubes ne sont pas sans rappeler un des plus gros titres indépendants du moment, Minecraft, mais on est bien loin du genre Bac à Sable. Fez est un jeu où le côté 2D/3D est utilisé pour créer des puzzles et complexifier la progression du joueur.

Nous allons en effet évoluer en 2D, on saute sur la gauche, sur la droite, mais pas question d’avoir de la profondeur pour autant. Cependant, à la manière d’un Paper Mario par exemple, il est possible de modifier le champ de vision et de tourner autour de notre héros: on joue en 2D, mais le monde est en 3D. On tourne le cube de 90°, en quelque sorte, et au lieu de le regarder de face, on le regarde sur la droite, avec toujours notre héros au milieu de l’écran. C’est difficile à expliquer, et il faut le voir en vidéo pour bien comprendre, mais tourner sur les quatre faces du cube permet au joueur de modifier le chemin à parcourir.

Une plateforme trop loin à atteindre avec un saut pourra ainsi se rapprocher en pivotant sur la gauche. Deux morceaux d’échelle séparés pourront se rejoindre en pivotant sur la droite et ainsi n’en former plus qu’une. Au début, on est un peu perdu et on se retrouve à pivoter dans tous les sens, tant est si bien qu’on se demande si on ne va pas chopper le mal de mer. Heureusement, plus le temps passe et plus le pivot se fait d’une manière naturelle.

Toute la progression de Fez se base sur ce mécanisme et le joueur va devoir l’exploiter pour résoudre les énigmes qui viennent entraver sa progression. Certaines, il faut l’avouer, pourront vous bloquer un petit temps avant d’avoir le déclic et de comprendre comment il fallait jouer avec la perspective. Bien entendu, le tout se base énormément sur votre logique, dans tous les sens du terme. Nous parcourons l’univers avec Gomez, notre héros, en allant de sous ensemble en sous ensemble. Le monde est en effet divisé en mini-plateformes que l’on va retourner, et on saute de plateforme en plateforme à l’aide de portes et autres trous inter-dimensionnel.

Monde de Fez de Polytron Corporation sur Xbox Live Arcade

Une zone de Fez, vue isométrique. Cette vue n'est jamais celle dans laquelle peut évoluer le personnage.

Le moteur de cette progression se base sur un scénario assez simpliste: le monde est proche du cataclysme depuis que le cube en or a explosé, et pour sauver son univers en 2D, Gomez doit retrouver les 36 mini-cubes qui le composaient, eux même éclatés en petits morceaux et éparpillés par delà le monde. Bref, pas très complexe, mais ce minimum syndicale est largement suffisant. Car finalement, ce qui va réellement motiver le joueur n’est non pas l’histoire, mais la merveille qui va avec cette exploration.

Le monde de Fez est tout simplement superbe, avec des graphismes dans une 2D particulièrement léchée et travaillée. Certes, ce n’est pas du lisse, mais il y a un certain style, c’est indéniable et c’est très agréable pour les yeux. De même, remporter un débris de cube ou réussir une mini énigme est jouissif et ne donne qu’une envie: résoudre la suivante. Là dessus, la progression se fait naturellement et le gameplay révèle toute sa saveur. D’autant qu’à côté de ces jolis graphismes, la musique qui nous accompagne est vraiment très bonne et va créer une sorte d’atmosphère complètement féérique et envoutante, difficile de décrocher.

Cube de Fez de Polytron Corporation sur Xbox Live Arcade

En jouant à Fez j’ai eu l’impression de revivre ce que j’avais vécu enfant en jouant à mon premier jeu vidéo, Le Roi Lion. Une sorte de béatitude pas forcément justifiée, mais qui est bien là, qui rend l’expérience amusante sans pour autant que le challenge tire sur la ficelle de la frustration ou de l’intrigue. C’est difficile à expliquer, et pas forcément bien clair. Mais le monde de Fez fait rêver en quelque sorte.

Le gameplay se limite au cœur du jeu, pas d’ennemi, simplement de l’exploration, aussi il n’y a qu’un niveau de difficulté. Votre vitesse de progression va alors dépendre de votre rapidité à maîtriser les diverses actions découlant du principe, et à les assembler pour continuer votre progression. Il est donc difficile de donner une évaluation de la durée de vie, que j’ai cependant trouvée largement correcte. Il y a de très nombreux secrets à découvrir, et je suis encore loin de les avoir tous découvert. Et puis, il y a cette histoire d’alphabet étrange sur lequel je n’ai pas encore bien pu me pencher.

Au final, Fez est un titre qui m’a plus que conquis. Avec son petit prix, 800 MS Points, vous avez la possibilité de vous envoler dans le monde réellement original de Gomez, un monde onirique, envoutant, qui vaut largement le détour. Le principe de jeu est tout simplement génial et, à l’instar d’un Super Meat Boy, vaut largement le coup d’œil même lorsque vous avez l’impression d’avoir plus que retourné le genre Plates-Formes classique. Polytron signe là un grand jeu.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?