Dragon’s Lair de Don Bluth et Digital Leisure

Retour du classique sur Xbox 360, pour nostalgiques et masochistes

illman dans Critiques, Jeu Vidéo le 5 juin 2012, avec 1 commentaire
Critiques

Le Dragon’s Lair qui nous intéresse ici est un réédition d’un jeu ancien, réalisé par Don Bluth, le célèbre animateur responsable entre autres des longs métrages d’animations Fievel et Le Nouveau Monde ou encore Brisby et le secret de Nimh, Anastasia. En effet la borne d’arcade originale est sortie en 1983, le jeu a fait des passages sur une grosse pelletée de plateforme différente, la CD-i de Philips ayant même eu le droit à une adaptation. C’est aujourd’hui sous l’égide de Digital Leisure, propriétaire des droits, que nous sort ce remake Xbox Live Arcade. Réputé pour sa difficulté et sa courte durée de vie, qu’en est il pour ce nouveau portage ?

Dragons Lair de Don Bluth et Digital Leisure Screen 1

L’histoire en tout cas reste la même, et donc carrément bateau. Dirk un chevalier sans peur doit aller libérer la princesse Daphné emprisonnée par un dragon dans les tréfonds d’un château. Le château est parsemé de dangers, de pièges et de créatures que Dirk devra affronter et éviter pour secourir sa belle. Et ce sera tout ce qu’on aura pour le synopsis.

L’ensemble se présente sous la forme d’un dessin animé interactif, avec ce qu’on pourrait appeler l’ancêtre des QTE (Quick Time Event) qui nécessite d’appuyer sur la bonne touche au bon moment pour que l’animation se lance. La fenêtre de temps d’interaction étant assez petite et ne pardonnant que très peu les erreurs. Sachant que le mode difficile correspond à l’arcade de l’époque, qui elle ne proposait pas d’aide à l’écran, je vous laisse imaginer la difficulté. Un temps d’apprentissage des séquences sera requis pour surmonter tout ça. Heureusement des aides sont visibles en normal, même si elles ne sont pas toujours bien voyantes dans le feu de l’action. Par contre on entend bien le bruit affreux de leur validation, ce qui rompt totalement l’ambiance.

Dragons Lair de Don Bluth et Digital Leisure Screen 4

Une princesse à sauver charismatique

Coté animation quand on met dans la balance l’âge de l’œuvre originale, on se dit que le résultat est plutôt pas mal et que ça a plutôt bien vieilli. Si des petites variations de couleurs entachent parfois les validation de QTE, on reste sur de la qualité correcte. Les différentes morts de Dirk ont aussi chacune leur animation, on les aurait aimé peut être plus marrantes, le ton global reste plutôt sérieux. Les bruitages sont parfaitement à la hauteur de ce que l’on a à l’écran et les musiques sont loin d’être inoubliables. Les personnages sont sous exploités, Dirk ne parle pas, et les ennemis guère intéressants si ce n’est dans leur design Bluthien. Daphné est une princesse qui rien que par sa tenue communique que c’est une cruche et dont la voix a le don d’agacer les rares fois où on la croise. Ça manque grandement de profondeur de ce coté, assez étonnant avec le sieur Bluth derrière le projet original.

Au rayon des modes de jeu, on en trouve 2, le mode arcade et le salon. L’arcade est censée reproduire l’enchaînement de tableau de la borne originale, tandis que la version salon reprend celui des sorties « console ». Après plusieurs parties je n’ai pas trop vu de différence, à part l’intro sur le pont-levis absent de l’arcade. Les tableaux s’enchaînent sans logique, il y a l’air d’avoir un chemin pour arriver à la fin que je n’ai pas réussi à emprunter, j’avais même parfois l’impression de tourner en rond à force de faire plusieurs fois la même salle sur une partie. Du coup on peut avoir des suites d’environnement qui font tiquer, j’ai eu le cas d’une salle pleine de lave suivi d’un sous-sol de donjon pour me retrouver encore une fois dans ce sous sol quelques écrans plus loin. On nous propose deux modes de contrôle pour le héros, la manette et Kinect. N’ayant pas le second j’ai suivi l’aventure au pad. D’ailleurs au passage je déconseille le joystick et recommande l’utilisation de la croix.

Dragons Lair de Don Bluth et Digital Leisure Screen 3

Intégration Kinect

On trouve aussi le classement des scores en ligne, sachant que des brutes qui font des perfects trustent déjà les hauts de classement. La bande annonce de la borne d’arcade est disponible, attention sympathique, ainsi que la vidéo de la traversée complète du château sans les transitions pour profiter de l’animation.

Cette adaptation de Dragon’s Lair ravira sans aucun doute les nostalgiques et les joueurs en manque de Kinect. Mais l’arrivée du titre sur le Xbox Live Arcade ne m’a pas vraiment convaincu, surtout vu son coût de 800MS points. Reste une première traversée du château sympathique qui laissera vite place à l’ennui et à la répétition. Chacun verra midi à sa porte.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • sarahk21 a écrit le 6 juin 2012 à 0 h 37 min:

    le joueur du grenier a fait une video sur ce jeu pas super flatteuse, même pas du tout sympa, mais bon il s’agissait du vieux jeu et non pas de l’adaptation, j’espere qu’ils ont changé tout les trucs monstrueux qui ont rendu le JDG furieux, perso je trouve le graphisme sympa cependant ;)

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?