Dark Souls: Prepare To Die Steam Edition de From Software

Le portage de la honte

illman dans Critiques, Jeu Vidéo le 3 octobre 2012, avec aucun commentaire
Critiques

Dark Souls : Prepare To Die est un jeu vidéo sur PC qui est le portage de la version Xbox 360 du sobrement intitulé Dark Souls, réclamé à cor et à cri par des hordes de fans enragés. Jeu qui est la suite de l’exclusivité PS3 Demon Souls et qui a sa sortie a été salué par la critique. Le tout est développé par From Software, connu pour leur série des Armored Core et édité par Namco Bandai. Je ne vais vais pas vous cacher la vérité, ce portage tant attendu s’avère finalement être un scandale à la limite du foutage de gueule. Mais faisons les choses dans l’ordre, il y a une histoire peut-être ?

Dark Souls Prepare To Die Edition

Vous êtes un mort-vivant et de ce fait vous avez été enfermé au fin fond du monde pour en attendre la fin, de ce monde. Par un concours de circonstances vous arrivez à vous échapper et entamez une quête, vu qu’apparemment, vous seriez un élu des dieux.

Bon il y a sans doute autre chose mais j’avoue ne pas avoir trop suivi la chose. De toutes façon, là n’est pas l’intérêt du jeu, qui réside dans son gameplay. Et c’est malheureusement aussi là que je commence à m’énerver. A savoir, j’ai la version sur Xbox donc j’ai un élément de comparaison. Quand on annonce un portage PC, on s’attend à pouvoir jouer au combo clavier/souris… Je vais vous raconter mon premier contact avec le jeu.

Dark Souls Prepare To Die EditionJe le lance à partir de Steam, première surprise, l’ignoble surcouche Windows Live apparaît, comme si Steam ne suffisait pas comme DRM… D’un autre coté, ça peut s’expliquer, le jeu a largement dépassé le stade du portage, on a surtout l’impression de jouer sur un émulateur Xbox 360. J’ai commencé par essayer de jouer au clavier, peine perdue, je n’arrivais même pas à lier les touches comme je voulais à cause d’une incohérence avec les claviers qwerty et azerty. Entre temps j’ai eu le temps de voir que d’immondes boutons Xbox s’affichaient dans le HUD, preuve d’un portage à l’arrache.

Après ce premier contact où je n’arrivais pas à diriger mon perso ni à ramasser une pauvre clé, j’ai laissé couler une petite semaine avant de lui redonner sa chance. Et là par miracle et sans doute un patch, je pouvais enfin mettre les touches que je voulais pour l’action que je voulais. Bon j’ai un peu avancé mais vite lâcher l’affaire, le curseur de la souris est toujours visible et il n’est pas limité par les bords de l’écran de jeu, rahhhh, étant en double écran j’ai fini 3-4 fois sous Windows avant de péter un plomb. Une chose était maintenant claire, il me fallait une manette et comme Windows 7 refuse catégoriquement de reconnaître ma manette sans fil de Xbox360 avec le kit plug and play (qui marchait très bien sur XP), il me fallait me procurer une manette filaire. 48H et 35€ plus tard, je pouvais enfin commencer à jouer dans de bonnes conditions. Bref.

Dark Souls Prepare To Die Edition HUD

Petit point sur les graphismes, ne soyez pas choqué, ce n’est pas d’une beauté affable, sans être moche. J’ai juste l’impression que les graphismes sont moins fin que sur console. L’univers est très sombre avec des couleurs très foncées, j’avais un peu de mal à voir certains détails me forçant à faire un détour par les options pour corriger ça, vu qu’on a quand même quelques taquets réglables dans les graphismes. Ce côté sombre contribue grandement à l’ambiance du titre, respirant un médiéval fantastique immersif mais à l’univers peu expliqué, la cinématique d’introduction faisant un peu léger comme contexte. D’ailleurs on ne nous explique pas grand chose dans le jeu rendant la courbe d’apprentissage assez raide, mais ce point va apporter sa pierre à l’intérêt principal du titre: sa difficulté.

C’est typiquement du Death and Retry, alors ne soyez pas trop frustré par vos morts successives dont la répétition pourra être très élevée selon votre niveau. La mort n’est pas trop pénalisante, vous pouvez aller récupérer les âmes que vous aviez récolté sur votre cadavre. Le gameplay à la manette n’est pas pris en défaut, ce ne sont que vos capacités qui vous feront avancer ou rester sur place. Attendez vous à une durée de vie assez immense pour le coup, vous allez mettre un sacré bout de temps à en faire le tour. Des inscriptions laissées par des joueurs online ou tout simplement des messages du jeu sont laissés par terre un peu partout, histoire afin de vous filer des conseils. Niveau online, apparemment il est possible d’envahir le monde de quelqu’un d’autre pour le pourrir, ne l’ayant pas vu de mes yeux, je ne me prononcerais pas sur ce point.

Dark Souls Prepare To Die Edition

Au final, ce Dark Souls: Prepare To Die sur PC c’est typiquement la cristallisation de l’expression « avoir des sentiments partagés« . Le fond du jeu en lui-même est particulièrement jouissif mais la forme est catastrophique. Même si vous êtes un pécéiste, si vous en avez la possibilité, préférez la version 360 ou PS3 à celle ci, qui montre que quand les fans réclament un portage il vaut mieux s’abstenir que de faire n’importe quoi. Ce point mis de côté, ce Dark Souls est une tuerie sans nom qui ravira les fans de challenge.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?