Condemned 2: Bloodshot sur Xbox 360

illman dans Critiques, Jeu Vidéo le 19 juillet 2010, avec 1 commentaire
Critiques

Condemned 2 est un jeu des studios Monolith Productions édité par Sega et sorti en 2008. C’est la suite de Condemned (quel rigolo je suis) et c’est un First Person Shooter qu’on pourrait qualifier d’horrifique. Bon c’est un jeu à scénario, donc direction le synopsis.

Condemned 2: Bloodshot sur Xbox 360

Vous êtes Ethan, un ancien flic qui a raccroché après les affaires de Condemned où apparemment on poursuivait un tueur. Vous êtes devenu alcoolique et vous vous retrouvez de nouveau mêlé à une affaire impliquant le tueur du premier volet. Mais il y a quelque chose de louche dans toute cette affaire, et vous pourriez bien en être la cible cette fois ci.

J’ai essayé de vous faire un beau résumé mais ce n’était pas évident. Le spectre du premier épisode plane un peu trop pour qu’on puisse comprendre l’histoire en se contentant de ce Bloodshot. C’est plutôt dommage, une mise en contexte un peu plus approfondie aurait aidé à l’immersion. Malgré cela, on se laisse porter par l’histoire, même si elle est un peu bordélique. Certains passages sautent un peu du coq à l’âne, comme le passage de l’usine de jouets où on balance des poupées explosives, à un moment d’infiltration dans un musée super clean. Par contre, il faut quand même dire qu’on tombe dans le grand n’importe quoi niveau scenario à la fin.

Niveau graphismes c’est pas trop mal, mais je trouve qu’on faisait déjà quasiment aussi bien à l’époque de Doom 3, et ça commence à dater. De plus certaines textures font penser à du plastique sac poubelle à cause de l’abus d’effets de lumière. La modélisation des personnages est à la hauteur, par contre leur animation oscille entre le bon pendant les combats au tout juste réaliste pendant les déplacements.

Condemned 2: Bloodshot sur Xbox 360

Comme je le disais, on a affaire à un First Person Shooter. L’accent n’est toutefois pas mis sur les armes à feu mais bien sur le corps à corps. Une gâchette pour chaque bras, quelques combos et QTE, et vogue la galère. Dans ce système, il y a un point noir, on se retrouve tout le temps à faire la même chose, garde, contre et on recommence. Heureusement, pour apporter un peu de variété on peut compter sur les différents objets contondants et coupants mis à notre disposition, allant de la simple brique au bois de cerf en passant par des épées. Le feeling des armes à feu est assez spécial, en plus comme vous avez un problème d’alcool, vous tremblez et il faut boire un coup pour viser juste, original. Le système de santé est à mi-chemin entre le hardcore et le casual, on dispose de cellules de santé qui baissent à chaque coup reçu mais si on reste tranquille, la cellule en cours se remplit. Le jeu est aussi très dirigiste mais vu la montagne de passage scriptés, pas vraiment le choix.

Autre élément de gameplay, les enquêtes. C’est plutôt anecdotique et se résume souvent à répondre à des questions à choix multiples et à faire joujou avec des gadgets technologiques. Certains indices sont par contre impossibles à déchiffrer sur une télé cathodique, je veux bien que le monde passe au numérique mais c’est sacrément handicapant pour les autres. La bande son quand à elle ne laisse pas un souvenir impérissable, par contre les bruitages sont plutôt réussis et nous immergent encore plus dans l’élément important du jeu.

Condemned 2: Bloodshot sur Xbox 360

J’en viens en effet au point fort du jeu, parce qu’il y en a tout de même un, l’ambiance. C’est glauque à souhait et le système de combat pouvant être rapidement létal quand on ne le maitrise pas, on appréhende chaque tournant de couloir prêt à frapper les voyous qui pourraient nous tomber sur le râble. Il fait bien sombre aussi, votre lampe torche sera votre meilleur ami dans les lieux décrépis. Des émeutes éclatent partout dans la ville et on peut entendre des flashs spéciaux quand on trouve une télé ou une radio. Étant donné les petits problèmes psychologiques de notre héros, on oscille régulièrement entre cauchemar et réalité, je crois même que je me suis mis à imaginer des ombres qui passent, la paranoïa guette.

Je ne vous conseillerais pas d’acheter ce jeu, par contre si vous avez l’occasion de vous le faire prêter, ça pourrait valoir le coup rien que pour tâter de l’ambiance. Je l’ai fait sans m’ennuyer, mais je dois avouer que j’ai trouvé toute la dernière partie du jeu bidon, mal équilibré et nimportnawesque.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • Inutilejesuis a écrit le 2 août 2010 à 12 h 41 min:

    Bonjour,

    Voilà un très bon article qui résume le jeu, quoiqu’un poil trop négatif sur la conclusion et le passage à l’achat (je l’ai eu neuf pour 15€).

    J’ai commencé moi aussi par le second volet de la série, et j’ai du finir le jeu plusieurs fois pour comprendre (en plus les sous-titre son ridiculement petit, je recommande fortement une télé HD pour lire). Mais j’ai été trop absorbé par l’ambiance la première fois pour voir les défauts. Par contre dès que l’on touche une arme à feu, le jeu perd tout son charme.

    Merci pour l’article :)

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?