Bloodforge de Climax

dabYo dans Critiques, Jeu Vidéo le 4 mai 2012, avec 2 commentaires
Critiques

La saison des sorties sur le Xbox Live Arcade continue bon train, et après avoir accueilli successivement de très bons titres, Fez, Trials Evolution ou encore Sine Mora pour ne citer qu’eux, c’est à Bloodforge de faire son arrivée sur le service. Développé par les anglais de Climax, le titre a de quoi nous plaire, un Beat’em All avec une patte artistique sanglante à souhait, le tout sur un fond de civilisation celtique. Bref, que du bon en somme, mais vaut-il ses 1200 MS Points ?

Bloodforge de Climax Cover

Le premier écran du titre met tout de suite dans l’ambiance, un corbeau devant un champ de cadavre, en noir et rouge. Ce qui va en effet marquer le joueur chez Bloodforge, c’est la touche artistique. Très sombre et sanglante, vraiment sanglante. Le tout n’est, il faut le dire, pas sans rappeler ce que l’on avait pu trouver chez 300 par exemple. Alors certes, quelques années ont passé depuis et nombreux sont les titres à proposer cette patte graphique, mais elle est ici plutôt bien associée au moteur graphique et aux divers effets et cinématiques. Le sang gicle, de partout, et c’est vraiment bien fait de ce côté, le spectacle est assuré, le côté brutal bien présent.

Le titre de Climax va nous proposer d’exploser -littéralement- des hordes et des hordes d’ennemis, le tout entouré d’un scénario saupoudré de complots des dieux et autres prophéties. En soit, l’ambiance est vraiment au rendez-vous et j’ai plutôt apprécié suivre le destin de Crom, brave guerrier celte qui n’avait rien demandé et qui se retrouve dans une quête de vengeance et de sang. Ce dernier est accompagné tout du long de l’histoire d’une femme démoniaque qui le tourmente lorsqu’elle ne prend pas l’apparence de corbeaux. Bref, bien que pas forcément originale, l’ambiance est là, c’est bien sanglant et tout est fait pour nous rappeler que le monde de Crom est sans pitié.

Bloodforge de Climax Screeshot

Giclées de sang viennent très vite couvrir notre écran, les décapitations, amputations et éviscérations vont bon train. Chaque ennemi fini par être terrassé par une sorte de « fatalité » qui sont juste jouissives. Quoi de plus agréable que d’exploser la tête d’un ennemi à terre avec sa masse? Le titre nous propose plusieurs armes, masse, épée ou encore griffes, ainsi que des sorts de magie. Le bestiaire est aussi relativement varié, avec des soldats bien souvent plus grands que notre héros, quand ce ne sont pas d’énormes ogres ou des colosses gigantesques.

Malheureusement, il faut avouer que le gameplay proposé pour les combats n’est pas franchement au rendez-vous. Les combos d’abord sont difficiles à sortir, on n’arrive pas vraiment à les distinguer ni à les exécuter aux bons moments. Crom est plutôt lent, et quand il est embarqué dans un mouvement il est difficile de l’en sortir. Les multiples combats sont donc là dessus plutôt répétitifs, tant ils ont tendance à se limiter à esquiver à coup de roulades, puis taper, et ce quelque soit les ennemis, les armes n’apportant qu’une brève variation.

Bloodforge de Climax Screeshot

Ce n’est malheureusement pas le seul défaut car le jeu est aussi grandement entravé par une camera complètement épileptique. Ne proposant pas de visée centrée sur un ennemi, elle va souvent changer d’angle sans prévenir, sans raison, et de façon complètement abrupte. Les combats sont alors un réel défi, d’autant que la difficulté est au rendez-vous, non par parce que l’I.A. est réussie, mais plus par le nombre affolant d’ennemis, de bug de camera quand ce n’est pas de collision. Les ennemis sont vraiment nombreux et Crom se retrouve au combat tous les trois pas, sans trêve. Il n’y a pas d’exploration, les rares bifurcations ne menant qu’au même endroit, les décors étant désespérément déserts.

Bloodforge aurait vraiment ou être un bon titre, avec une ambiance et un univers excellents. Mais voilà, affronter d’énormes monstres est certes jouissif, quand la camera ne vient pas nous faire mourir bêtement et que la difficulté parfois frustrante ne nous coupe pas dans votre élan. Le titre de Climax est idéal pour soulager ses pulsations sanguinaires, mais il souffre de trop gros défauts pour mériter ses 1200 points, à moins d’être fan du genre.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
2 commentaires, donnez votre avis !
  • slash a écrit le 4 mai 2012 à 9 h 31 min:

    Même les fans du genre sont rebutés par cette maudite caméra, ou alors c’est juste pour augmenter la difficuleté …

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 4 mai 2012 à 13 h 39 min:

    @slash: Personnellement, même moi j’ai été rebutée :/

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?