Asura’s Wrath de CyberConnect2 sur Xbox 360

Quand Asura pas content, Asura taper

illman dans Critiques, Jeu Vidéo le 13 mai 2014, avec aucun commentaire
Critiques

Asura’s Wrath est un jeu développé par CyberConnect2 et édité par Capcom pour Xbox 360 et PS3 et sorti en février 2012. Un sacré bail donc, alors pourquoi j’en parles ? Parce que j’ai pu l’avoir à 8€ sur le Xbox market. Commençons par un petit synopsis.

Asura's Wrath de CyberConnect2 sur Xbox360

Asura est un demi-dieu, et il fait partie de l’élite qui lutte contre les gohmas, sorte d’être maléfique généré par une bestiole gigantesque qui empoisonne la planète Gaea. Deus dirige les généraux et il a une idée bien précise de comment mener cette guerre et si cela implique de kidnapper la fille d’Asura et d’envoyer ce dernier dans le Naraka (enfer) ce n’est pas cher payer pour la victoire. Sauf qu’après 12000 passé dans le Naraka, Asura est tout sauf aimable. La vengeance peut commencer.

Je vais commencer par parler du gros point noir du jeu, les phases de gameplay sont pauvres au possible. Il en existe de 3 sortes. Le tir sur rail où l’on a droit à un tir continu et un tir chargé, en général notre personnage tombe ou court et dégomme des flopées d’ennemis par paquets de douze sans grand challenge ni grand intérêt. Un autre aspect du jeu réside dans son côté beat’em all en arène. Régulièrement Asura va se retrouver à bastonner des monstres dans des aires de jeu délimitées avec pour seule option de marteler la même touche, en esquivant et lançant un coup spécial de temps en temps. Le tout dans le but de remplir une jauge de fureur qui en se déclenchant démarre une cinématique qui fera avancer l’histoire. Ces phases sont répétitives au possible.

Asura's Wrath de CyberConnect2 sur Xbox360

La partie la plus importante du jeu réside dans ces cinématiques interactives bourrés de QTE (action contextuelle limitée dans le temps) On regrettera que l’échec de ces séquences ne donnent pas lieu à des conséquences, le pire que j’ai vu c’est pendant une séquence d’esquive où en rater une met fin à la séquence pour passer à la suite. Ces actions pendant les cinématiques permettent d’impliquer le joueur dans le déroulement de l’histoire sans la subir totalement et quand on sait que les séquences de narration représentent 80% du jeu, ce n’est pas plus mal. Chaque niveau est sanctionné d’une note évaluant votre parcours. 3 niveaux de difficulté sont disponibles mais à part rendre les phases de combat pénibles, je ne vois pas l’intérêt.

Au final c’est quoi comme genre de jeu Asura’s Wrath ? Je dirais une série d’animation interactive car finalement on ne joue pas si souvent que ça et qu’on nous raconte une plutôt bonne histoire. Je parle de série car le découpage est très particulier. L’histoire est divisé en 3 parties, elles mêmes composées de 6 sutras (épisodes). On trouve un résumé de l’épisode suivant à la fin, des crédits régulièrement en incrustation et autres joyeusetés. Il ne manque plus qu’un opening song et on serait face à du matériel d’anime japonais lambda. La patte graphique du jeu a un charme tout particulier, le rendu des textures donne un coté 2D aux personnages et le tout animé rend vraiment bien (encore heureux). Niveau musique on sera confronté à des morceaux allant de la musique folklorique au bon gros rock. Les doublages en anglais et en japonais sont clairement à la hauteur pour leur part.

Asura's Wrath de CyberConnect2 sur Xbox360

L’univers du jeu emprunte au Jaïnisme, à l’Hindouisme et… à Star Wars. Car figurez vous que même si mon synopsis ne le laissait pas entendre, on va retrouver des vaisseaux spatiaux et un gros machin qui ressemble vaguement à l’étoile de la mort. L’univers est donc plutôt original et on en est encore à en chercher les limites à la fin de l’aventure. C’est assez rafraîchissant et l’histoire qui se déroule dans cet univers, bien que classique, est bien racontée et on accroche facilement.

Des DLCs sont sortis pour compléter l’histoire avec une quatrième partie et des petits bouts d’histoire intercalaire pour boucher les ellipses narratives. Le tout coûte une quinzaine d’euros, difficile de recommander l’investissement ne l’ayant pas fait moi même.

Asura's Wrath de CyberConnect2 sur Xbox360

Pour moins de 10€ ça vaut le coup de parcourir l’aventure, au delà je m’abstiendrais. Asura’s Wrath a des atouts à faire valoir mais il a tellement de défauts que cela serait rédhibitoire à un prix plus élevé, je plains un peu les gens qui l’ont acheté plein pot à la sortie.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?