Ultimate Otaku Teacher de A-1 Pictures

illman dans Animes, Films le 22 septembre 2015, avec aucun commentaire

L’anime Ultimate Otaku Teacher est tiré d’un manga de Takeshi Azuma qui s’appelle Denpa Kyōshi en version originale. Cette série est actuellement en cours de diffusion au Japon et est disponible en simulcast sur la plateforme de SVOD ADN. Je n’ai vu que les sept premiers épisodes mais je me devais déjà de vous mettre en garde contre ce machin, histoire que vous ne perdiez pas votre temps.

Ultimate Otaku Teacher de A-1 Pictures

Junichirô Kagami est brillant physicien, un peu trop peut-être, reconnu suite à une publication. Il va toutefois devenir un vrai otaku à la sortie de la fac et même carrément finir par se transformer en NEET. C’est sans compter sur sa petite sœur qui est bien décidé à le faire trimer pour payer sa croûte. Et c’est sur le chemin de l’enseignement qu’elle va le balancer.

Je vais pas y aller par quatre chemins, c’est un sous-sous-GTO, il y a tellement de similarités que si le personnage principal était un peu voyou on crierait au plagiat. Sauf que voilà niveau charisme, Junichi se rapproche plus de l’huître que d’Onizuka, comme si sa voix imbitable ne suffisait pas. C’est donc un gros otaku à la moralité douteuse qui se croit plus malin que les autres, et il aurait pu l’être si pour le scénario on n’avait pas le droit à un recours massif aux intrigues qui se résolvent par l’opération du saint-esprit et de manière simpliste.

Ultimate Otaku Teacher de A-1 Pictures

Sérieusement, j’ai rarement vu des histoires aussi bancales, passons en étude de cas. Truc est un bagarreur asocial, il est ami d’enfance avec Machine, le prof le défit à un match de foot en menaçant de publier des photos compromettantes de Machine sous prétexte de lui faire la leçon et celui qui perd sera l’esclave de l’autre. Vu que c’est un otaku qui le défie en lui tendant un jeu vidéo, il s’entraîne dessus alors que c’est à un vrai match qu’il est défié. Bref le jour arrive, le prof lui a réservé l’équipe féminine pour l’aider tandis que lui aura l’équipe masculine. Shonen classique oblige, ils se prennent une peignée et à mi-match retournement de situation (qui bafoue aussi les règles du foot). Tout est pardonné Truc s’est fait des nouveaux amis dans le club de foot qui le trouvent « tro fôr ». Y’a rien qui vous choque ? parce qu’en plus j’ai enjolivé… C’est balourd, longuet, ça saute du coq à l’âne, on s’en fiche des enjeux et on change les persos de personnalité en un épisode, et en plus c’est un double épisode, cette torture.

L’insupportable arrive lorsque l’on vient à parler de l’animation. Alors que tout le monde râle sur Dragon Ball Super en ce moment, on a ici le même genre de problème d’intervalle bâclé mais sur tous les épisodes. Si j’ai arrêté de regarder la série, ce n’est pas pour l’histoire moisie, c’est tout simplement parce que je risquais le cancer de la rétine avec des dessins ultra basiques qui tendent vers le moche et une animation pour le moins boiteuse. Pourtant c’est le studio derrière Swort Art Online quoi, fichtre, quand on dit que le secteur est en crise ça déconne pas.

Ultimate Otaku Teacher de A-1 Pictures

Qu’est ce qu’il peut bien rester de positif ? A vue de nez, je dirai le générique de fin assez sympa à regarder, plus que la série du moins, avec un morceau de J-Pop bien produit. Bref vous l’aurai compris, ne perdez pas votre temps sur ce machin. Pour moi c’est plus jamais en tout cas.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?