True Blood, saison 1, d’Alan Ball

dabYo dans Critiques, Films le 15 janvier 2010, avec 11 commentaires
Critiques

True Blood est une série américaine réalisée par HBO et diffusée aux Etats-Unis depuis deux bonnes années. Comme vous l’avait dit Serafina dans sa critique de Quand le Danger Rôde de Charlaine Harris, c’est aussi l’adaptation télévisée de la série La Communauté du Sud de cette auteur. Elle fait donc partie de la flopée de produits visuels connotés Bit-Lit et tournés dans les dernières années, avec notamment une autre série, MoonLight, ou The Vampire Diaries , et plus connu encore, le film Twilight. On se refait tout de même un Synopsis ?

True Blood: Trublood

Sookie Stackhouse est une jeune femme de Bon Temps dans la Nouvelle Orléans où elle vit avec sa grand-mère et son frère, et travaille en tant que serveuse au bar Chez Merlotte. Bref, tout ce qu’il y a de plus banale donc, à ceci prêt qu’elle est télépathe, et que depuis que les vampires se sont révélés, elle n’a qu’une hâte : qu’un d’eux arrive dans sa petite ville perdue. Et vous vous en doutez bien, ça ne tarde pas trop et c’est ainsi qu’elle fait la rencontre de Bill Compton, un vampire de plus de cent ans qui vivait à Bon Temps alors que ce n’était encore qu’un village. Vous vous en doutez bien qu’il va logiquement y avoir de la romance entre les deux, tussa tussa. Heureusement, Bill est un vampire progressiste et il boit du TruBlood, une boisson constituée de sang synthétique qui a permis aux vampires de se découvrir au grand jour.

A premier abord il n’y a donc pas de grandes différences avec la série de Charlaine Harris. Dans l’univers en lui-même il n’y en a pas, mais dans le fond, surtout au niveau des personnages, beaucoup d’éléments diffèrent. Car True Blood est loin d’être une série uniquement centrée sur Sookie Stackhouse, et on va suivre presque tout autant certains de ses amis. On a donc droit à toute une bardée de personnages hauts en couleurs, cela passe par Tara sa meilleure amie, noire qui ne manque pas une occasion pour rappeler l’esclavage qu’ont subit les siens, Jason, son frère, qui a la fâcheuse habitude d’être où il ne faut pas, Lafayette, un gay assumé, dealer de sang de vampire et autres joyeusetés.

Bill et Sookie de True Blood

Bref, sur ce point on ne peut que saluer le talent de Alan Ball. Car il n’y avait que quelques lignes sur Jason dans le livre, ou pire sur Lafayette (ce dernier apparait uniquement pour se faire tuer au début du Tome 2 de La communauté du Sud).  Il fallait en vouloir pour en tirer des personnages pareils. Je décernerais même le titre de personnage de serie le plus con à Jason. Et vu la série, ce n’est pas peu dire.

Le tout est avant tout agrémenté d’une ambiance assez particulière et difficile à décrire. Alors que les cadavres pleuvent et que le sang coule à flot, on n’est jamais réellement inquiété. Bien entendu, le fait que les scènes de sexe ne puissent même pas se compter sur les doigts de la main (même en y ajoutant les doigts de pieds), que certains personnages soient totalement hilarants, notamment Jason et Lafayette, aide beaucoup. Mais le tout forme tout de même une ambiance particulière qui est très très bien présentée par l’un des meilleurs générique qu’il puisse exister.

A ce propos, le nombre de scènes de sexe est souvent un des reproches fait à la série. Je le comprend tout à fait et il est vrai qu’elles sont nombreuses. Ceci dit, la série est beaucoup plus light mine de rien qu’un Californication ou même qu’un Sex and the City. Cette omniprésence du sexe n’est pas gratuite, ca joue énormément pour l’ambiance. C’est difficile à expliquer, et habituellement nous n’aimons pas vraiment les séries qui jouent uniquement sur ce côté là. Au début, ça choque, mais au fur et à mesure on se rend compte que c’est une partie nécessaire au trip. Peut être aussi une partie indispensable pour montrer qu’ici on ne regarde pas une série intellectuelle ou autre, mais qu’on suit le commun des mortels…

Eric de True Blood joué par Skarsgard Alexander

N’ayant pas lu Quand le Danger Rôde dont la première saison est tirée, je ne pourrais pas dire si l’histoire colle au livre, Serafina disant que cela y ressemble uniquement dans les grandes lignes. Forcément, vu les changements apportés aux personnages, ce n’est pas étonnant. Toujours est il qu’il est dans cette saison aussi question de disparitions et de meurtres bizarres à Bon Temps. C’est donc l’occasion pour nous de découvrir les services de police de la ville.

Ceci dit, cette première saison n’est pas très bonne, mais bien moyenne. Difficile d’accrocher au style mièvre de l’héroïne, dur dur de supporter la tête à claque qui sert de vampire. L’intérêt de la série ne se révèle qu’au bout de quelques épisodes, et c’est à partir de la deuxième saison que la série tire ses lettres de noblesses. Du coup, si la première ne vous tente pas, passez direct à la seconde, vous ne raterez rien !


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
11 commentaires, donnez votre avis !
  • Ehani a écrit le 16 janvier 2010 à 15 h 00 min:

    Mouhaha j’espère que vous ferez une critique de Moonlight, parceque dans le genre « j’aime surprendre les gens en rassemblant tous les stéréotypes » elle se place en tête de file *__*

    Sinon j’avoue que c’est plutôt une bonne chose que la série ne suive pratiquement pas la trame du bouquin (enfin surtout dans la saison 2), on a l’impression de découvrir une deuxieme fois l’univers de Harris…

    RépondreRépondre
  • Seraf' a écrit le 16 janvier 2010 à 16 h 05 min:

    Bah personnellement, je me souviens avoir bien aimé Moonlight. Faudrait qu’on la finisse, mais j’en garde plutot une bonne impression ^^.

    Apres je ne peut que plussoyer pour le fait qu’elle ne suive pas réellement les bouquins ^^.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 16 janvier 2010 à 20 h 06 min:

    @Ehani, @Seraf’: on en a vu que 3 d’épisodes de moonlight :D

    RépondreRépondre
  • Ehani a écrit le 17 janvier 2010 à 15 h 21 min:

    DabYo > Rah si elle me dit pas tout aussi !
    J’avoue que les 3 premiers sont plutôt bien, ça dévoile l’univers et tout (en dépit des clichés), mais après le démarrage ya pas grand chose de neuf en fait, c’est surtout ça… Fin bon ils ont arrêté le financement de la série juste après la saison 1, vous aurez pas encore grand chose à voir donc ^^

    RépondreRépondre
  • kao a écrit le 17 janvier 2010 à 18 h 48 min:

    Haaaa, depuis le temps que j’attendais cette critique :D
    Pour ma part, je suis ce qu’on apelle une spectatrice facile, ce qui signifie non seulement que j’ai toujours envie de coucher avec un des personnages (lolz), mais surtout, que je vois rarement les defauts, et me laisse aisement bercer par des scenarios qui ne cassent pas specialement des briques.
    Pour ma part j’ai préféré la saison 1 a la seconde, peut-etre parce que je peux pas me voir Marianne, et que je suis pas specialement en keeff sur Eric ( sauf peut-etre quand il se fait buter par Lady Gaga ).
    Je justifierais les scenes de fesses par la simple et bonne raison que ce n’est PAS une serie pour les n’enfants, on est ici dans un univers adulte, ca permet de contraster grandement avec les fake vampires de chez Twilight.
    Pfiou, je crois que c’est mon plus long commentaire chez Iid.

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 17 janvier 2010 à 19 h 03 min:

    C’est normal que tu ne sois pas en keef sur Eric toi. Moi par contre … Quelle superbe image dans l’article bwahahaha . Sauf quand il met des marcels, ca fait un petit peu too gay. Mais osef passque Eric c’est le mieux, le plus beau, et c’est mon vampire n°2 dans le top vampire (oh, je devrais faire un article sur ce top ! ) ce qui n’est pas rien !

    Eriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiic *o*o*o*o*o*o*o*o*o*o*o*o*o

    Ok, je me tais.

    RépondreRépondre
  • Mandrag' a écrit le 17 janvier 2010 à 19 h 26 min:

    C’est clair que c’est pas des masses pour les plus jeunes (j’ai déjà visionnée quelques épisodes en vrac) , a mon avis vu la mentalité un peu « blanc puis noir et noir puis blanc » des US, il doivent passer ça vraiment tard le soir XD
    Bref, je vais bientôt visionné dans l’ordre la saison 1

    RépondreRépondre
  • Val a écrit le 22 janvier 2010 à 21 h 53 min:

    « Difficile d’accrocher au style mièvre de l’héroïne, dur dur de supporter la tête à claque qui sert de vampire. »
    c’est exactement ce que je ressens…j’ai également eu l’impression que True Blood surfait sur la vague du vampirisme trop en vogue en ce moment au ciné et dans la littérature, mais n’apportait rien de nouveau au genre.

    RépondreRépondre
  • Seraf' a écrit le 22 janvier 2010 à 23 h 17 min:

    Val ca peut etre vrai au début, mais au moins True Blood apporte un ton plus adulte et pas mal d’auto-dérision. Ca fait du bien de voir des vampires plein d’energie sexuelle lol (oui parce que l’autre mormon…).
    Apres, Tru Blood n’est pas révolutionnaire, mais pour le moment, c’est je trouve la meilleure serie TV vampirique depuis un moment.

    RépondreRépondre
  • joey a écrit le 9 février 2010 à 11 h 27 min:

    Je regarde, j’aime plus ou moins. Mais je dois dire que Sukie est bonne a pendre son personnage est vraiment pathétique, et l’actrice a bien la tète de l’emploi… J’ai par accident lu l’arrière du tome 7 je crois… Et bah on est pas au bout de nos peines.

    RépondreRépondre
  • erwik a écrit le 5 juillet 2011 à 14 h 12 min:

    trop pas d’accord sur les scènes de sexe pour deux raisons :
    premièrement certaines sont très limites car très trash
    deuxio la plupart n’apportent vraiment rien, que ça soit pour l’ambiance ou autre à mon humble avis

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?