Sucker Punch de Zack Snyder

Serafina dans Critiques, Films le 31 mars 2011, avec 7 commentaires
Critiques

Sucker Punch est un film de Zack Snyder, sorti en mars 2011. Le réalisateur, à qui on doit notamment 300 et Watchmen, était attendu de pied ferme notamment par la sphère fane de jeux vidéo et comics, deux univers dont le film semblait clairement s’inspirer. Descendu par les critiques, avec des scores d’audience extrêmement faibles aux États-Unis pour sa semaine de sortie, nous nous attendions au pire lorsque nous nous sommes rendus au cinéma. Film incompris, ou véritable navet ? Synopsis.

Sucker Punch de Zack Snyder

Notre héroïne est une jeune fille d’une vingtaine d’année, enfermée dans un asile par son beau père soucieux de récupérer l’héritage suite à la mort de sa mère, celle ci ayant légué tous ses biens à ses filles. Moyennant une petite somme, l’arrangement avec un des médecins de l’hôpital était de lobotomiser la demoiselle le plus tôt possible. Sauf que Baby Doll ne l’entend pas de cette oreille et compte bien s’évader. Elle va alors se réfugier dans des mondes imaginaires où l’asile est un cabaret, et les filles des danseuses séquestrées.

En réalité le synopsis est plus compliqué à expliquer qu’il n’y paraît. En fait, on pourrait dire qu’il y a une certaine plongée dans la folie, avec des mondes imaginaires, dans lesquels l’héroïne peut à nouveau s’évader vers d’autres mondes imaginaires avant d’y revenir. Du Inception version Schizophrénie en somme. De ce fait, les mondes sont très différents, de l’asile typé années 50, au cabaret début XXème, à un monde imaginaire mélange de Science-Fiction, de mechas et de Steampunk. Visuellement, le film est une vrai claque quelque soit l’univers. L’image est léchée, les ambiances sont très bien retranscrites, les couleurs sont belles, tout est beau. Même les effet spéciaux s’intègrent plutôt pas mal.

Cabaret dans Sucker Punch de Zack Snyder

Une bonne partie du film se déroule dans un cabaret... Et pourtant, aucune scène hot, ce qui est assez étonnant aujourd'hui.

Toute cette ambiance est renforcée par la musique, ultra présente dans le film, bien qu’un peu forte. Cette musique joue un rôle très important, car c’est elle qui permet de passer d’un monde à l’autre. Les scènes d’introduction sur Sweet Dreams ou de combat sur Army of Me sont ultra synchronisées. Contrairement à ce que j’avais pu dire à l’écoute de la Bande Originale de Sucker Punch lors de ma chronique, elle est en fait totalement adaptée. Les choix trip-hop sont justifiés, les combats sont loin de ceux d’un Iron Man et beaucoup plus mélancoliques. Enfin, même le morceau de rap est bien intégré et passe tout seul dans le film, une vraie réussite et un des moments les mieux réalisés d’ailleurs.

Comme je le pressentais, du combat, il y a en, et du spectaculaire. Snyder abuse toujours des ralentis mais moins que dans 300. Les ennemis sont variés, et sont pour le réalisateur un moyen de faire de nombreux clins d’œils aux mondes de l’imaginaire. L’idée de base étant que dans un monde imaginaire, tout est possible, vous vous doutez bien que les situations vont être assez folles. Comme débarquer au milieu d’un remake de la bataille du gouffre de Helm en hélicoptère, ou encore affronter des zombies nazi après être sorti des tranchées de 14-18, ou même d’affronter les robots de I-Robot. Difficile de croire à des coïncidences, tant les références sont évidentes. On nous en met plein la vue, avec des explosions, des cascades et des combats ultra chorégraphiés dans tous les sens, et un armement de premier choix pour nos héroïnes.

Nazis dans Sucker Punch de Zack Snyder

Qui y a t'il sous un casque de nazi mort régénéré par un savant fou ? Un orc venu du Mordor. Et ouais, fallait le savoir, merci le brainstorming !

Là dessus, Sucker Punch apparait clairement  comme un délire de fan, ultra graphique et ultra léché. Il est important de souligner l’influence « Jeux Vidéo » tellement on a l’impression de voir la caricature des missions d’un Beat em all dans le « monde des combats » du film. Zack Snyder sort là une version digérée de pas mal d’influences, du visuel japanime, aux jeux vidéo en passant par du clip, et un coté Tarantino. Avec le même principe qu’un Inception et les mêmes délires qu’un Scott Pelgrim, tous trois montrent clairement que le jeu vidéo commence à faire son entrer dans les codes du cinéma.

Malgré tout ces délires, le scénario, bien que pas forcément très très recherché lorsqu’on lui soutire les scènes de combat, se tient et est somme toute logique et bien ficelé. Il en laissera plus d’un perplexe sur la fin, avec notamment un fil rouge assez discutable et peu intéressant, mais cela reste suffisant pour ne pas nuire au film. Les dialogues eux sont proche de l’inexistence, ce qui va permettre aux actrices de s’en sortir plutôt bien, sans jamais pour autant ressortir.

Affiche Pin-up Sucker Punch de Zack Snyder

Hmm hmm...

Le côté délire de fan et actrices combattantes en mini-jupe, très japonais, pouvait d’ailleurs faire redouter la présence de fan-service à foison, d’autant que Sucker Punch avait une promotion où la plastique des actrices était plutôt mise en avant.

Et bien que neni, on restera dans le soft, à peine suggestif. Malgré les mini jupes et porte-jarretelles des héroïnes, que ce soit lors des combats où des phases du cabaret, le film n’est à aucun moment vulgaire et ne joue jamais sur le fan-service. Et ça, c’est bien, une très agréable surprise.

Le fait que j’adore les histoires se déroulant dans un asile psychiatrique joue probablement en la faveur du film de Zack Snyder. Mais ce thème ne suffit pas à faire d’un film un bon moment dans les salles obscures. Sucker Punch s’avère être une excellente surprise et fut un vrai moment de plaisir. Visuellement, ca envoie dans tous les sens, musicalement aussi, et le reste est tout à fait honorable. A voir donc, quoiqu’on vous en dise !


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
7 commentaires, donnez votre avis !
  • Malicia a écrit le 31 mars 2011 à 21 h 33 min:

    Chronique très sympa; je vais aller le voir, c’est le genre de film qu’il faut voir au ciné pas sur un mini écran :)

    RépondreRépondre
  • Marine Bee a écrit le 2 avril 2011 à 16 h 18 min:

    J’avais vu la BA il y a très longtemps donc je ne m’attendais a rien de particulier en y allant. J’ai adoré. Je l’ai trouvé juste fascinant. La musique avec le visuel magnifique, l’ambiance. J’ai vraiment adoré. La seule chose qui m’a embêter c’est la durée des deux premiers « mondes imaginaires de science fiction » qui était trop longue à mon goût. Mais sinon, rien à dire. ^^

    RépondreRépondre
  • Ayachan a écrit le 3 avril 2011 à 12 h 02 min:

    De principe et par souci d’objectivité j’ai voulu revoir une bande annonce de sucker punch pour voir si oui ou non je devais me motiver à dépenser mon argent pour le voir sur grand écran…

    Mais quoique tu en dises la bande annonce pue à mort le fan service avec les costumes d’écolières démontant des mechas avec la mention « vu que c’est imaginaire tu peux tout faire ». Genre retour dans la matrice sans aucune limite existante.

    Donc je maintiens qu’à mon humble avis il doit être drôlement joli et même carrément une claque visuelle et auditive avec ses explosions et ses musiques tonitruantes mais bordel où est le scénario? LE pitch de départ n’a aucun sens -_-’

    Alors je n’aime pas descendre un film sans le voir et je compte bien le voir sur un écran de taille correcte et en bonne qualité mais ça me fait vraiment l’effet du buzz Avatar que tout le monde vouait aux nues pour sa beauté et nyanya mais dont le scénar cassait pas trois pattes à un canard.

    Cela dit mon aversion envers Snyder et ses précédents films (notamment 300) doivent jouer sur mon a priori négatif.

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 3 avril 2011 à 12 h 08 min:

    Je pense que cela depend beaucoup de ce que tu considere comme « fan service »… Car oui elles sont en costumes d’écolieres, voire en porte jarretelle, mais il n’y a aucun « plan culotte » alors qu’il y avait moyen d’en faire, il n’y a pas de scènes ou de poses suggestives comme dans un Bayonetta, tu vois ce que je veux dire ?

    Après pour le scénar, honnetement, la bande annonce ne montre pas le mieux. Et je t’assure qu’il va un peu plus loin que du « mechant américains contre pauvres gentils indiens » :D

    RépondreRépondre
  • Aya a écrit le 3 avril 2011 à 21 h 05 min:

    ah non j’avais mm pas percuté que c’était des méchants indiens contre des amerloques (j’ai pas du voir les bonnes bande annonce).

    Après je distingue le fan service du Ecchi pour ma part et des fameux plans sur petites culottes et autre décolleté. Le fan service me paraît réducteur si on le considère comme n’étant que des plans petites culottes même si c’est le sens communément admis. Non pour moi le fan service ici c’est justement toutes les tenues pour faire fantasmer les otaku en gros. Enfin c’est vrai que c’est une distinction très floue (comme tout ce qui est dans ma tête XD).

    Mais une fois encore je laisserai sa chance au film rien que pour sa beauté visuelle mais pas au prix d’une place de ciné XD

    RépondreRépondre
  • wangbian a écrit le 6 avril 2011 à 20 h 59 min:

    Du fan service dans le genre « Ecchi manga » pas du tout :o
    Les tenus sont plus stylé qu’autre chose ^^
    Certain costume sont vraiment très bien fait certain asser orienté steampunk.

    Pour moi le fan service est plus dans le « jeux video »
    L’eclatage de zombie, d’orcs, dragon et méchas…
    Quand j’ai vue le film je me suis direct dit « Putain the fan service pour les fans de jeux video »

    Mais c’est tellement bon que voila =)
    Et l’histoire est si on la comprend vraiment bien, original & co
    Juste que la moral du film est un peux nul xD

    RépondreRépondre
  • Charmy a écrit le 6 avril 2011 à 21 h 15 min:

    Ta critique m’a rassurée avant d’aller voir le film, je m’étais mise en tête que c’était juste  » des minettes et des mitraillettes » pour ne pas être déçue, et j’ai apprécié avoir un peu réflexion à la fin.

    Je sais pas ce que vous avez compris du film, mais en sortant j’étais perplexe : je ne comprennais franchement pas certains choix du réalisateur… Du coup on m’a filé un lien (http://lestoilesheroiques.blogspot.com/2011/03/sucker-punch-fin-sucker-punch-reve.html)et je suis plutôt d’accord avec l’interprétation, mais du coup, je trouve que le film aurait gagné en étant plus « cash » ou explicite à certains moments. Et tant pis s’il n’est pas accrédité pour les ados américains de moins de 13 ans… A revoir avec les scènes coupées pour moi ^^

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?