Sid et Nancy de Alex Cox

Serafina dans Critiques, Films le 11 mars 2010, avec 9 commentaires
Critiques

Il y a des moments où les mots nous manquent. Où l’on est allé tellement loin dans le désespoir que la langue française semble manquer de qualificatifs pour décrire ce qu’on a vécu. Ici, les rédacteurs risquent leur santé (mentale) pour vous, public. Pour vous faire parfois découvrir des perles, parfois pour vous prévenir, vous mettre en garde et préserver votre santé mentale. En gros, on se sacrifie pour vous, c’est-y pas beau l’abnégation du bloggeur ?

Sid et Nancy - Le film

L'original

Un mardi soir, pluvieux, vos rédacteurs préférés ont décidé de regarder un film. J’ai proposé le film Sid et Nancy, un film réalisé par Alex Cox en 1986 sur la vie de Sid Vicious, le bassiste des Sex Pistols. Je ne vous ferais pas l’affront de vous présenter Vicious, toute manière il n’y a rien d’autre à en dire que c’était un bassiste punk, drogué, qui est devenu un symbole du Punk, et enfin qu’il a inspiré Ren du manga Nana. En plus il est bassiste, et moi aussi. Oui c’est un peu la loose comme motivations, mais au vu du film, on a presque honte pour Sid et Ren.

Donc, par ou commencer ? Ce film est un néant absolu, une succession de scènes sans intérêt, rallongées afin de tenir le temps minimal, à l’esthétique miteuse des années 80, qui saute du coq à l’ane, doublé avec les pieds et j’en passe et des meilleurs. J’aurais de quoi en faire des tonnes dans le genre, mais on va peut être essayer de structurer cela.

Bon, Gary Oldman joue très bien le shooté, totalement déconnecté de la réalité. Alors certes, ses cheveux tiennent très bien en l’air (merci le gel !) et il ressemble plutôt à l’original, physiquement, pour le reste, je ne peux pas juger. Le problème c’est qu’un drogué, vu de l’extérieur, ça n’est pas très drôle. On est très loin du trip que pouvait procurer un Las Vegas parano. Là où Johnny Depp se voyait tendre ses clés par un requin et entouré par des poulpes Oldman se voit debout sous les poubelles. Hmmm, métaphore de l’intérêt du film ? Le reste du temps, il est atone, et ne sert à rien. Il donne l’impression d’être baladé. Il ne prend que très peu de décisions de lui même, enfin, outre les  décisions genre  « sur quelle veine je me pique aujourd’hui ? ». C’est Nancy qui mène, ou bien d’autre gens, on sait pas trop qui et de toute manière on ne cherche plus à le savoir passé la première demi-heure.

Sid et Nancy - Le film

La copie (doublée par le Club Dorothée)

Du coup, c’est pas génial comme personnage principal pour un film. Cloe Web quant à elle joue très bien la femelle du porc camée à l’héro’. Elle sait très bien chialer, crier, et faire couler son mascara. Ses scènes sont miteuses, caricaturées (évidemment, un couple ça se dispute sur la vaisselle, évidemment…), en soit, elle joue bien son rôle. Le seul problème c’est que son rôle est naze. Mais vraiment.

Les autres, sont justes ridicules, du mec qui joue le chanteur des Sex Pistols à la domina SM, il n’y a rien à en redire, tellement on touche le fond. Comme du scénario à vrai dire. Sid et Nancy se rencontrent, se shootent, s’engueulent, et crèvent. Point, je vous ai spoilé, mais c’est pour votre bien. Le truc, c’est que non seulement le film est très bof, mais qu’on n’apprend rien sur les Sex Pistols, qu’on n’apprend rien sur Sid, et qu’on s’ennuie ferme pendant 1h30. D’où qu’il vient, comment il est devenu bassiste, ce qui l’a conduit à la déchéance… Eh bien on n’en sait rien. Je ne parle évidemment pas de l’aseptisation du contexte, et en somme, de la disparition de tout ce qui a provoqué la naissance du Punk.

Sid et Nancy - Le filmLa première partie a certes un semblant de sens, les concerts, la rencontre, le début de l’histoire d’amour, jusqu’au départ de Sid du groupe. La c’est l’enchaînement de non sens. On fait chanter My way à Oldman sur des marches lumineuses, on met un chat dans la chambre, on fait tomber des billets, on ressort les acteurs, on les fait s’embrasser sous un flot continu d’ordures, on repasse une image du chat, on fait pleurer Nancy, on fait tomber des billets, on remontre le chat.

Évidemment, tout cela avec un doublage digne de Nicky Larson, à l’époque du Club Dorothé. Et je suis sure que vous savez de quoi je veux parler.

Le pire, c’est qu’on ne peut que ressortir désespéré par ce visionnage. Car Sid et Nancy c’est quand meme un couple mythique , un couple auto-destructeur, et tragique, donc, tout ce qu’il faut pour faire un bon film… Mais non.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
9 Comments, donnez votre avis !
  • Vladkergan a écrit le 11 mars 2010 à 22 h 57 min:

    J’ai cru un instant, avant de lire les légendes des photos, que la première photo était un extrait du film, auquel cas j’aurai été bluffé par la ressemblance. Pour le coup la vraie photo du film ne fait pas franchement envie, et la chronique m’a complètement donné envie… de ne pas voir ce film.

    Je suis assez preneur en général de biopic musicaux, même si peu sont au final vraiment captivants. Parmi les derniers sortis, je ne saurai que trop vous conseiller Le Control de Corbin sur Bauhaus et le I wall the line sur Johnny Cash. Des films aussi bien filmé que bien joués.

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 11 mars 2010 à 23 h 00 min:

    @Vladkergan: Control ce n’est pas plutot sur Joy Division ? Si oui, j’avais très envie de le voir, mais Sid et Nancy m’a refroidie niveau biopic musicaux. (et j’aime sacrement plus Joy que les Sex *pas tapper*).
    Y’a eu un film sur Bahaus ?

    Mais si tu dis qu’il est bien, on va le regarder alors =D

    RépondreRépondre
  • Vladkergan a écrit le 11 mars 2010 à 23 h 18 min:

    J’ai la honte là. En effet Control c’est sur Joy Division, absolument pas sur Bauhaus, groupe tout aussi intéressant (j’ai tendance à préférer, la faute sans doute à Bela Lugosi’s Dead) ceci dit.

    Je comprends qu’un mauvais biopic musicaux peut décevoir, mais j’ai touché le fond avec le Glitter de Mariah Carey (ah les soirées nanards), depuis j’arrive à être moins regardant à ce niveau :-P

    Mais bon là les visu du Sid et Nancy ne donnent absolument pas envie. Je serais quand même curieux de savoir ce que vaut la VO ceci dit (je me suis convertis à la religion VO depuis un bail, regarder des films en VF, je peux plus).

    Pour Control et I Walk The Line ce sont deux très bons films. I Walk the Line a eu comme effet de me faire tomber durablement en adoration devant la musique de Johnny Cash (notamment les albums American Recordings), donc le film a quand même une place spéciale dans ma filmo. Control est un film excellent à tout niveau, photographie impressionnante, acteurs excellents, musique hypnotique.

    Par contre ce n’est pas le futur Remember Me, sur la carrière des Runaways qui va me donner l’occasion de revoir un film de ce niveau. Pas forcément parce que Kristen Stewart joue dedans (quoi que je ne trouve vraiment pas qu’elle soit faite pour le rôle), mais parce que la bande-annonce est nulle et que les versions des morceaux que semble proposer le film le sont tout autant.

    RépondreRépondre
  • Vladkergan a écrit le 11 mars 2010 à 23 h 27 min:

    Et hop je viens encore de dire une belle connerie, vu que le biopic sur les Runaways, ce n’est absolument pas Remember Me, mais bien The Runaways.

    Le manque de sommeil me fait dire de belles âneries, tiens.

    RépondreRépondre
  • Fauve a écrit le 12 mars 2010 à 17 h 16 min:

    Oula c’est pas le genre de film avec une tel critique qui me donne envie de le voir. Par contre, c’est la première fois que j’en entends parler O_O Ta essayé de voir si il été perçu de la même façon ailleurs ? Bon en même temps faut peut être remettre dans le contexte 1986 voir un film de cette époque de nos jours, des fois c’est pas très bon :/

    RépondreRépondre
  • Seraf' a écrit le 12 mars 2010 à 19 h 04 min:

    @Vladkergan: Tu as vu Glitter ? OMG, je t’admire ! Je ne sais pas si j’en serais capable !
    Apres, je suis d’accord sur le fait que en VO ca doit etre mieux (je prefere généralement, aussi). Ceci dit, cela ne sauvera ni le scenar ni la mise en scene.
    En tout cas je note vraiment Control ^^

    @Fauve: Bah étonnament les critiques sur Allociné sont assez positives. Ceci dit, il a été descendu en fleche par des ex-membres des Sex’, donc bon.
    Alors bien sur 86 ca n’aide pas, ceci dit, il y’a des films fait en 86 qui sont encore aujourdh’ui tres tres bons et regardables.
    L’age est je pense une fausse excuse. Surtout la ou, y’a pas d’effets spéciaux, y’a pas de technologie mal vieillie.

    RépondreRépondre
  • Fauve a écrit le 12 mars 2010 à 19 h 17 min:

    C’est vrai aussi si il a pas d’effet spéciaux sa se vois moins… Mais j’avoue quand même qu’il me tente pas trop souvent certains films de ce genre sont mitigé des deux cotés pour les avis ^^°

    RépondreRépondre
  • Sharp a écrit le 22 avril 2010 à 10 h 13 min:

    Pfffff, quand je lis ta critique, je ne peux m’empêcher de rire et de me dire que t’as rien compris. Cox n’a pas fait un film pour qu’il soit bien vu ou apprécié du public. Il s’en battait l’oeuf des spectateurs ou de l’avis des uns et des autres. Une des maximes du mouvement punk était : « fais ce qu’il te plait. On s’en tape si c’est bien ou pas, fais-le ». Et le film de Cox, retransmet bien la pensée punk. De plus, loin de vouloir faire un film à sensation, il a surtout voulu montrer les ravages que pouvaient occasionner la drogue.

    Par ailleurs, je me demande si tu t’es bien renseigné sur Sid Vicious, hormis ce que tu as du lire sur wikipédia…
    Si tu prenais la peine de chercher un peu plus, tu découvrirais des choses qui auraient tout de suite donné un sens à ce film. Au lieu de ça tu te permets de critiquer quelque chose qui te dépasse complètement.

    Ce film n’est absolument pas fait pour les gens comme toi. Il est fait pour ceux qui savent et ceux qui veulent savoir. Un exemple, le coup du chat. A ton avis pourquoi Cox montre t-il ce chat? Tout simplement parce que c’était tout ce que possédaient Sid et Nancy à leur arrivée à New-York. Une basse, un peu de drogue, et ce foutu chat… On a dépeint Sid comme un zonard ultra violent, bête et méchant, mais un mec comme ça soi-disant,et qui s’occupe d’un putain d’animal de compagnie, pêut-il être foncièrement mauvais? Et savais-tu que lorsqu’il a joué le role, Gary Oldman était dans le même état que Sid à l’apoque? Quant à Nancy, on l’a décrite comme la pire des salopes et elle l’était. Mais Sid l’amait. Avec tous ses défauts. C’est ça l’histoire du film, c’est que ces deux là n’auraient jamais dû se rencontrer. Ce film c’est un hymne à la déchéance et à la destruction. Et aussi a l’amour.

    Tu sais quoi? c’est toi le « naze ». Evite les critiques.

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 22 avril 2010 à 14 h 14 min:

    Le fait de se renseigner ou non sur Sid n’est pour moi pas pertinant. Qu’il respecte ou non l’histoire, en soit, je ne peut pas juger je n’y étais pas. En tout cas, ce n’est pas une excuse pour faire ce qui a été fait. Avec un meme matériel on peut faire du bon, comme du mauvais. (et ici surtout du mauvais).

    Apres, bien sur, il fait ce qu’il veut Cox, mais le fait qu’un film soit réalisé et diffuser l’expose a la critique. Qu’il soit punk ou non n’excuse pas les cadrages douteux, l’esthétique moche, les personnages plats, les dialogues fumeux et les scenes incompréhensibles (je n’ai rien contre le chat, juste la maniere dont il est amené).

    Apres honnetement, si il voulait montrer les ravages de la drogue, comparé a d’autres films sur le meme theme, il ne tiens pas la comparaison.

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?