Rock Forever de Adam Shankman

Avec Tom Cruise dans le rôle de la rockstar Stacey Jaxx

Serafina dans Critiques, Films le 10 juillet 2012, avec 3 commentaires
Critiques

Si je devais lister mes péchés capitaux, les comédies musicales et la musique issue du Sunset Strip des années 80 seraient en bonne position. Alors quand on m’a annoncé la sortie de Rock Forever, Rock of Ages dans son titre original, l’adaptation ciné d’une comédie musicale sur le Los Angeles des années 80,  j’étais plus qu’emballée. J’ai découvert que notre cinéma en faisait une avant-première et on y est allés. Moi les avant-première, je me disais que ça allait plein et tout. Au final, nous étions 3 pour 200 places. Synopsis ?

Rock Forever

On est en 1987, année qui verra naitre Kickstart My Heart et moi-même. L’âge d’or du Metal bat son plein, et c’est aussi le cas dans une sorte de réalité musicale parallèle où Sherrie est une jeune blondinette innocente qui débarque à Los Angeles, la tête pleine de rêves de gloire et de Rock’n’Roll. Après s’être fait dévaliser ses maigres possessions comme il se doit, elle trouve grâce à Drew un job au Bourbon Room, LA salle de rock de Sunset Strip. Celle-ci, au bord de la faillite, s’apprête à accueillir le dernier concert de Arsenal, le groupe mythique de Stacey Jaxx. Sauf que la ligue conservative menée par la femme du maire de la ville n’entend pas cela d’une bonne oreille et compte bien profiter des problèmes de trésorerie pour faire fermer la salle.

Avouons que le pitch de base est vraiment, mais vraiment, basique. La naïve campagnarde, qui se heurte à la réalité, qui veut chanter, le barman du coin qui se révèle être un songwriter du tonnerre… Bref, scénaristiquement, ça ne casse pas trois pattes à un canard. On penserait même à Burlesque tellement le pitch de base est similaire. Mais la comparaison s’arrête là, car on échappe ici à l’héroïne Mary Sue, au triangle amoureux (mais de peu) et à quasiment tous les défauts qu’on avait pu reprocher au film pré-cité. Ici, les faiblesses du scénario sont masquées par de l’humour, un univers très bien rendu et une ambiance folle. Disons le tout de suite, on ne va pas voir Rock Forever pour son scénario. Loin de là. On y va pour tout le reste.

Tom Cruise dans Rock Forever

Car Rock Forever c’est avant tout une ambiance cultissime. Je n’étais pas là dans les années 80, mais ça correspond à l’idée que j’ai pu m’en faire et ce qui transpire des bios des groupes de l’époque, un public déchainé, l’époque du Metal dans toute sa décadence, l’époque de tous les excès. Et ça, c’est parfaitement bien rendu : le Bourbon est une salle bondée à l’ambiance palpable et Stacey Jaxx joué par Tom Cruise incarne à merveille les rockstars les plus barrées. Les looks sont au rendez-vous, entre blousons de cuir, bandana dans les cheveux et coupe « mulet ». On reste cependant esthétiquement assez soft pour l’époque, le mauvais goût semble avoir été carrément gommé lorsqu’on compare à ce qui se faisait côté photos promo chez Mötley Crüe la même année… Pas forcément un mal pour nos rétines.

Bien évidemment, la bande originale n’est pas en reste et c’est avec un réel plaisir qu’on assiste à ce mélange de Twisted Sister, Guns N’ Roses, Joan Jett, Scorpions, Bon Jovi et autres Def Leppard… Des morceaux que l’on connaît par cœur et qui sont magistralement bien interprétés. Voir Catherine Zeta-Jones habillée bcbg sur We’re Not Gonna Take It c’est quand même absolument génial. Pas mal de morceaux sacrés sont mixées sous forme de mash-up, plutôt carrément bien foutus et qui ne vous hérisseront pas les poils. Les concerts de Stacey Jaxx sont de grands moments qui m’ont semblé totalement crédible au sortir d’un Hellfest. Le coté comédie musicale peut rebuter, mais si vous aimez le Metal ne vous arrêtez pas à cela, dabYo a aussi adoré. A ce niveau, le seul défaut serait le doublage assez moyen mais comme la majeure partie est chantée, et que les chansons sont juste sous-titrées, ça va.

Catherine Zeta-Jones dans Rock Forever

Le rôle de Stacey Jaxx est donc  joué par un Tom Cruise qui y est complétement méconnaissable. Non seulement il chante vachement bien, sa version de Paradise City des Guns est excellente, mais en plus il transpire le Rock’n’Roll par tous les pores. Son personnage est un mélange entre Axl Rose toujours en retard et souvent en plein trip, et un Jim Morrisson pour le coté je me balade à poil. Il est totalement crédible, classe même en slip de cuir, décalqué la moitié du temps et souvent hilarant à ses dépends. Son personnage nonchalant, soumis à ses pulsions et pourtant dieu du rock est clairement un des points forts du film. Tom Cruise prouve là que malgré ses déboires people il est un excellent acteur, et qu’il peut encore aisément jouer les sex-symbols à 50 ans.

Stacey n’est pas le personnage principal du film pour autant, simplement celui de la mythologie Metal qui nous est présentée. Les vrais héros sont donc notre bouseuse campagnarde d’un côté, et notre barman songwriter pas assez sûr de lui pour jouer devant les autres. Leur histoire d’amour est clairement stéréotypée et assez prévisible, mais ça passe plutôt bien. Ils ne se prélassent jamais assez longtemps dans des attitudes exaspérantes, ce qui permet au tout de suivre son fil sans temps mort. On a pas de réelle envie de les baffer ni rien, une performance louable dans le genre.

C’est sans doute dû à l’autre point fort du film, son humour omniprésent. Rock Forever m’aura fait exploser de rire à plusieurs reprises, que cela soit via les comportements délirants de notre dieu du rock, ou les critiques mordantes envers le Rap et les Boys Band. C’est bourré de références que cela soit à d’autres films, Dirty Dancing avec une parodie du « On ne laisse pas bébé dans un coin« , ou de rockstars bien connues, on croisera entre autres un Ozzy-like dans les toilettes.

Reste que si l’ambiance est au rendez-vous, le tout reste quand même soft. Le film est pour tout public, aussi, la plupart des scènes qui seraient trash sont simplement suggérées. On est donc loin de ce qu’il se passait réellement à l’époque, sans pour autant être face à quelque chose d’aseptisé.

Drew et Sherrie dans Rock Forever

Vous l’aurez compris, Rock Forever est un film qui m’a totalement convaincue et que je vous conseille absolument si vous aimez un tant soit peu la musique de l’époque. C’est hilarant, c’est bien chanté, la bande originale déglingue tout, et vous ressortirez du film heureux et prêts à monter votre groupe de rock.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
3 commentaires, donnez votre avis !
  • Thalia a écrit le 10 juillet 2012 à 14 h 23 min:

    Et ben … en voyant la bande annonce je me disais que ça devait pas être terrible à voir au ciné (mais en DVD oui) … et là … j’avoue que tu me donnes vachement envie de me déplacer jusqu’aux grandes salles.

    RépondreRépondre
  • pierre a écrit le 11 juillet 2012 à 0 h 56 min:

    Je m’attendais à une bouse musicale genre high school music hall rock, mais au vu de ta critique ça va peut être en fait le film de ce week end =D

    RépondreRépondre
  • illman a écrit le 11 juillet 2012 à 22 h 44 min:

    J’ai complètement surkiffé le film bourré de morceau de rock culte même si certains sont mixés plus ‘pop’ et que bon les pseudos medleys c’est pas top. Mais alors le Stacee Jaxx interprété par Tom Cruise est tout bonnement énormissime. L’autre truc bien c’est que le film est jamais culcul (pourtant y’avait moyen) et ça c’est kewl.

    Ah et pis les caméo de rock star, y’a Sebastian Bach à la fin devant le Bourbon avec bien d’autres.

    Ce film c’est un super bon moment où j’aurai bien rigolé.

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?