Ponyo sur la falaise de Hayao Miyazaki

Serafina dans Critiques, Films le 9 mai 2009, avec 9 commentaires
Critiques

Ponyo sur la falaise (崖の上のポニョ, Gake no ue no Ponyo?) c’est le dernier né du studio Ghibli. Il a été écrit et réalisé par Hayao Miyazaki qui n’est je pense plus à présenter. Malgré le nombre d’affiches que nous avons pu voir au restaurant universitaire, la sortie français fut très confidentielle, et dans le département il n’est sorti que dans une salle (d’art et d’essai : Les Lobis à Blois). Je vous avoue qu’au vu de l’affiche enfantine je n’avais pas spécialement plus envie de le voir que ca. Mais voila, j’ai gagné deux places chez Kameyoko (qu’on remercie très fort et dont vous pouvez lire la critique du film ici) pour aller voir Ponyo. On ne s’est donc pas fait prier.

Affiche française de Ponyo sur la falaise

Un petit point cela dit. Miyazaki a beau être culte pour quiconque s’intéresse à la japanim, je ne connais pas grand chose à l’oeuvre du monsieur. J’ai du voir un ou deux de ses films et je n’en garde pas un grand souvenir. Vous ne trouverez donc pas ici de comparaison avec ses précédents œuvres.

Ponyo sur la falaise c’est l’histoire d’une petite fille poisson rouge, découverte par un petit garçon, Sosuke, qui habite sur une falaise au bord de la mer et qui ne tarde pas à s’attacher au petit poisson. Inutile de vous en dire plus et de toute manière le scénario n’est pas le plus important. Le premier point à noter dans ce film c’est qu’il est totalement réalisé de manière traditionnelle. Alors que la 3D a quasiment enfoncé dans le tombeau le dessin animé traditionnel, ce film navigue à contre-courant. Tout est « à l’ancienne », Cellulos et arrière plans peints. Cela a un certain charme à n’en pas douter. Mais si vous recherchez la prouesse technique et les derniers rendus 3D vous pouvez passer. Pour ma part, je reste une fervente partisante de la 2D, je ne pouvais donc qu’apprécier.

Course poursuite Ponyo sur la falaise

De plus, il n’y a pas à dire, le niveau de l’animation est excellent. Des scènes comme la course de Ponyo sur les vagues ou bien les scènes de conduite de la maman de Sosuke montrent le grand savoir faire du studio. C’est fluide, c’est vif, c’est vivant. Et ça, la 3D est loin de l’avoir atteint. -ouais je passe pour une vieille aigrie je sais, mais chut-.

Par contre ce coté « à l’ancienne » est aussi présent sur le style du dessin. Clairement les personnages font très « années 80″. Ca peut un peu choquer au départ, et j’avoue que je ne suis pas vraiment fane du style graphique. De plus le charadesign n’est pas spécialement original, mention du mauvais goût à celui du sorcier qui me fait penser à Johnny Depp maquillé pour la gay pride. Ceci dit, c’est un détail car au final le film nous fait vite oublier cela.

Méchant de Ponyo sur la falaise

Les personnages de Sosuke ou Ponyo sont attachants, et toute la première partie du film est géniale. C’est mignon, c’est enfantin, oui. Mais c’est terriblement bien foutu et on y succombe. Ponyo nous fait sourire, nous surprend ou même nous émeut. C’est un très joli film, plein de bons sentiments oui, mais des fois ça fait du bien de tomber sur un gentil film totalement niais. J’ai pu lire ce commentaire à propos du film et je suis relativement d’accord. C’est niais. Mais ce n’est pas une insulte dans ma bouche, car des fois la niaiserie a du bon. Ponyo et Sosuke sont très émouvants, et ont réussi à me foutre les larmes aux yeux à plusieurs moments du film. Même en étant un peu réticent au départ, je me suis laissée prendre rapidement à cette histoire.

Le seul gros problème c’est la deuxième partie. Un pseudo scénar catapulté (Ponyo a libéré des pouvoirs et le chaos va régner sur le monde !), des péripéties qui n’en terminent pas, des personnages sortis de nulle part, des scènes qu’on se demande à quoi ca sert. Un « méchant » qui nous sort un discours super convenu sur la méchanceté des hommes. Ok c’est pour les enfants, mais nul moyen d’utiliser un marteau piqueur, et ce plusieurs fois dans le film. Surtout qu’à coté, le méchant parle d’ADN et autres, ce à quoi les plus petits ne capteront évidemment rien. Il faut choisir… Soit on fait un discours « dédié aux petits », auquel cas, ok pour l’utilisation du marteau piqueur, mais dans ce cas on zappe l’ADN. Soit on dédie le film plus « à toute la famille » et auquel cas le marteau piqueur risque d’ennuyer les plus grands. Mais bon.

Les soeurs de Ponyo dans Ponyo sur la falaise

En fait, j’ai trouvé la deuxième partie, celle qui comporte un scénar autre que l’amour entre Sosuke et Ponyo totalement ratée par rapport à la première. La magie n’est plus aussi présente, et le coté engagé gâche beaucoup. Je l’ai trouvé relativement trop long aussi. C’est fort dommage, car vous n’êtes pas sans ignorer que c’est souvent la dernière impression qui l’emporte. J’aurais préféré que le film s’arrête après la tempête, ce centrant seulement sur l’histoire entre Ponyo et Sosuke.

Au final Ponyo sur la falaise est probablement un bon film pour les petits, mais un mauvais film pour toute la famille. Là ou d’autres studios ont réussi à faire des films pour enfants à plusieurs niveaux de lecture afin de plaire aussi aux parents, ici Ghibli pèche pour les plus grands.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
9 commentaires, donnez votre avis !
  • TardisGirl a écrit le 9 mai 2009 à 17 h 50 min:

    Moi qui voulais le voir, j’hésite un peu maintenant.

    RépondreRépondre
  • kameyoko a écrit le 11 mai 2009 à 10 h 06 min:

    Je suis déçu que tu n’es pas plus accroché que ça. Clairement ce Ponyo est beaucoup plus enfantin que ces autres oeuvres et moins fouillé scénaristiquement. D’habitude la magie opère tout le film avec toujours un discours très axé sur l’écologie et les valeurs humaines. Les méchants sont souvent plus complexes qu’il n’y parait. Ici c’est beaucoup moins le cas.

    On retrouve la marque de fabrique du studio dans la magie et l’atmosphère qui se dégage du film, dans l’animation et le char design, les enfants et les thèmes écolos.

    Personnellement je me suis laissé prendre au jeu même si je le trouve un peu en dessous d’autres oeuvres.

    Le scénario est moins maitrisé que d’habitude. mais moi tant que la magie opère je serai satisfait. J’ai adoré ces deux enfants, leur relation. Même la deuxième partie j’ai été pris dedans avec cette Ponyo très spontanée.

    Comme tu le dis dommage que CE FILM ait moins la double lecture.

    Par contre, de là à dire que c’est un mauvais film pour les plus grands je crie au scandale :). Même si on ne peut faire fi de la simplicité de certains passages, je trouve quand même qu’on est porté par le film.

    Concernant le chara design n’est pas le point fort de Miyazaki. Souvent les héros et héroines sont assez semblables avec un style « oldies ». Il y a quand même beaucoup de ressemblance entre personnages d’un même film mais aussi ceux d’autres de ces films. Mais c’est sa patte! Elle est reconnaissable entre 1000 autres.

    Je suis vraiment déçu que tu n’aies pas accroché :( Parce que Miyazaki c’est vraiment un Dieu pour moi (même si Ponyo ne fait pas parti de ces meilleures réalisations). Le désavantage avec lui c’est qu’il faut être pris dans son univers au risque de se faire chier.

    J’espère quand même que ça ne te dégoutera pas d’approfondir sa filmographie.

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 11 mai 2009 à 10 h 15 min:

    Au cotnraire, ca m’a donné envie d’approfondir justement. Car étant donné que memes les fans de Miyazaki semblent partagés… Faut que je voie au moins ses grandes oeuvres.

    Apres, mon avis sur Ponyo n’est au final pas mauvais, J’ai vraiment adoré la premiere partie, et si le film s’était arreté la je pense que je l’aurais encensé sans conditions. Disons que l’apothéose se trouve au moment de la tempete et qu’apres… C’est quand meme moins « magique ».
    Enfin, comme je le dis, c’est malheureusement la derniere impression qu’on garde en tete et j’ai vraiment trouvé la deuxieme partie brouillonne et inutilement longue. C’est vraiment dommage, car le reste était génial ;_;.

    RépondreRépondre
  • Thalia a écrit le 13 mai 2009 à 20 h 03 min:

    J’aimerais bien aller le voir … mais bon … mon copain ne veut pas aller voir ça au ciné je vais donc devoir attendre gentiment le DVD snif

    RépondreRépondre
  • Ordina13 a écrit le 16 mai 2009 à 13 h 28 min:

    Huhu, c’est vrai que le principe du chaos regnant sur le monde après avoir été libéré involontairement a été vu, et revu.
    Mais de l’autre côté, pour ce que tu appelles la « deuxième partie », je me suis beaucoup plus concentrée sur les dessins et la bande son, qui, je ne peux le nier, m’ont totalement facinée, au point que j’en oublie presque de suivre l’histoire.

    J’avoue que le « méchant », est totalement loufoque, mais ça, on le trouve dans un tas de films alors ça ne m’a pas génée.

    Je vais aller le voir en VO ce soir, parce que comme je l’avais déjà dit, les voix françaises, vaut mieux pas en parler, et pis aussi pour pouvoir enfin écouter le générique de fin que j’avais dû rater. :'(

    RépondreRépondre
  • NeoOoeN a écrit le 21 mai 2009 à 13 h 21 min:

    Plutôt d’accord avec l’article.

    Ok Miyazaki a fait de très bon films d’animation. Ok.
    Mais bon sang, c’est pas pour ça qu’il faut dire amen à toutes les bouses qu’il va nous pondre par la suite ( Ponyo en fait parti, pour ma part ).

    Plus le temps passe et plus ses dernières productions sentent le moisie. Faudrait qu’il change de registre le pépère.

    RépondreRépondre
  • Concours : Blood The last Vampire @ if is Dead a écrit le 23 juin 2009 à 12 h 51 min:

    [...] D’habitude je gagne jamais rien (enfin, sauf chez Kameyoko grace a qui on a été voir Ponyo). Le hic, c’est que j’ai gagné aux deux concours, chacun une invitation pour deux [...]

  • Tigwou a écrit le 19 juillet 2009 à 22 h 55 min:

    Moi je Trouve que ce Film est très Réussi et met en Avant Beaucoup de Choses de la Vie et qui nous fait Réfléchir (pour moi c’est un Film tout Public et pas Seulement pour les Enfants), c’est Comme le Petit Prince : Selon son Age on va Voir les Choses Différemment. Et tu peux Remarquer que dans la Plupart des Films de Miyazaki ce sont des Enfants qui sont les Protagonistes, car un Enfant c’est innocent, ça a une Approche Différente de la Vie et donc des choses à apprendre aux Adultes, c’est pour ça que c’est Intéressant de le Vivre en Famille, on revient aux valeurs essentielles de la Vie, toujours avec cet Univers encore une Fois qui aurait très bien pu sortir de l’imagination d’un Enfant.
    Ce Film est très Mignon et Magique du Début à la Fin et les Scènes « interminables » comme tu dis sont présentes pour qu’on puisse s’attacher aux Personnages et Rentrer vraiment dans le Contexte de l’Histoire. Mais bon sang c’est quand même à ces Moments indispensables que l’on peut réellement Profiter pleinement des Magnifiques Graphismes (Créatures Aquatiques ect.) et Musiques. Une Atmoshpère Paisible est ainsi mise en Place, et c’est bien là que l’on Reconnait Miyazaki, il n’y a qu’à voir « Mon Voison Totoro ».
    Et En Lisant ta Critique je ne Pense pas que tu aies compris l’Esprit du Film : Il n’y a ni de Gentils, ni de Méchants, ce n’est pas aussi Bête, Miyazaki a quand Même voulu faire quelque chose de plus Complexe. La papa de Ponyo n’est pas le Méchant, il Représente l’Esprit Logique et Responsable qui Sommeille en Chacun de Nous. Seul un Enfant aurait pu Croire que c’était un Méchant, car il Aurait vu en Lui le Père qui Gronde et qui Crie quand on fait des Bêtises, ce qui montre que tu a été Replongé en Enfance en Voyant ce Film, et qui Prouve que cette Magnifique Oeuvre est d’une Grande Puissance.
    Ensuite pour en Venir au Moment où il Parle d’ADN, ce Moment nous Prouve que ce Film Magique est Mystérieux garde sa Part de Logique (donc ce n’est pas que des Formules Magiques Incompréhensibles et Evennements incensés, présents dans la plupart des Films de ce Genre) et c’est très Réussi. Un enfant n’aurait pas bien Compris en Effet mais ça Donne un Effet Savant au Sorcier (le Papa) qui Crédibilise son Rôle un peu Fou-fou. C’est comme dans les Animé comme Titeuf où il y a marqué des Equations incompréhensibles sur le Tableau, l’Enfant ne va pas Comprendre mais le Message « Que c’est Compliqué » sera passé. MAIS, quoi qu’il en soit, à la Fin du Film Miyazaki pense à Expliquer tout cela avec un Langage enfantin en passant par la Bouche du petit Sosuke.
    Et Je ne Pense pas qu’il ait Voulu « Marteau Piqueré » les Hommes mais juste voulu faire parler un peu d’Ecologie pour Donner un Avis positif par rapport à cela au Futures Générations. Il ne dit rien que la Vérité en plus, la Situation est en Crise et les Ports sont mêmes plus Sals que dans les Dessins du Film.
    Voilà je Pense avoir fait Comprendre à Tous que ce Serait Dommage de ne pas Aller Regarder ce Film à Cause d’un Seul Avis !! A Vous de Juger!

    RépondreRépondre
  • Didoue a écrit le 27 août 2010 à 18 h 15 min:

    @ Ordina13 : Joe Hisaishi a réellement fait un travail de Dieu pour la b.o. de Ponyo. Ca, on ne peut pas le nier.

    En ce qui concerne les piques au marteau de Miyazaki concernant la pollution, il faut savoir que ce dernier est très accès écologie (il a notamment fait un film dont le fil rouge concernait la destruction du monde par la pollution et la guerre des hommes – en gros, c’était ça, avec un drap d’étoffes légères par-dessus), et puis ce film est quand même beaucoup plus centré sur les jeunes (et ça leur fait pas de mal de voir qu’ils vont devoir tout réparer après notre départ, huhu *_*)… J’avoue que le coup de l’ADN, c’était un bug.

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?