Il faut parfois suivre les bons acteurs étrangers pour découvrir les bons films étrangers, c’est comme ça qu’en suivant la filmgraphie de Tomohisa Yamashita découvert dans Dragon Zakura nous avons finir par tomber sur une véritable perle: Nobuta wo Produce. Mais avant de vous expliquer pourquoi ce Drama de dix épisodes produit par NTV est une pépite qu’il faut absolument avoir vu, penchons nous dessus avec un petit Synopsis.

Nobuta wo Produce

La vie est un jeu pour Shuji et la popularité au lycée est la façon principale d’y gagner. Il n’hésite pas pour cela à aller au karaoké avec des amis qu’il connait à peine et où il se fait royalement chier, à faire semblant de sortir avec une des filles les plus populaires de son lycée ou à sortir des blagues à tout va. Mais une fois rentré chez lui et le masque tombé, il n’y a plus grand chose de très intéressant à faire dans cette vie de jeu d’acteur. Rien ne le destinait à croiser le chemin d’Akira, une sorte de cassos perdu que personne ne comprend vraiment, ou encore de Nobuta, une élève tout juste transférée dans sa classe qui semble en être le nouveau bouc émissaire… Pris de pitié, il lui propose de l’aider à devenir populaire, et quel meilleur défis que d’essayer de rendre populaire la fille la plus détestée du lycée ? Le tout sans pour autant divulguer son implication, une information qui mettrait assurément en cause sa popularité.

Nobuta wo ProduceNous rejoignons cette histoire au travers des yeux de Shuji, cet adolescent populaire qui connait les codes à suivre pour arriver à ses fins dans l’univers impitoyable que sont les bancs d’un lycée japonais. Les jeunes japonais y passent une majorité de leur temps et ne s’y font pas beaucoup de cadeaux -en France non plus, évidemment-, alors quand Nobuta la jeune transférée mal dans sa peau et inapte aux relations sociales arrive dans sa nouvelle classe, c’est un vrai déluge qui va s’abattre.

Nobuta wo Produce est avant tout une série qui vous met mal à l’aise devant la cruauté dont les adolescents peuvent faire preuve, cliché certes mais tellement réaliste et facile à imaginer. Les premiers épisodes sont d’une cruauté sans borne qui aura de quoi vous retourner l’estomac, transformant chaque épisode en douleur.

Et pourtant, un rayon de soleil est là pour nous donner l’espoir de voir les choses s’améliorer, des petites améliorations qui sont souvent douchées de manière cruelle, mais qui donnent envie de suivre l’aventure de Nobuta et savoir si ses deux potentiels amis vont réussir à la produire. Le prétexte pour forcer la rencontre des trois personnages principaux, le fait de rendre Nobuta populaire (la « production de Nobuta » donc) fait office de fil conducteur tout au long des dix épisodes.

nobuta wo produce shujin nobuta akira

Mais ce Drama traite bien plus de l’amitié que de l’éventuelle popularité de notre héroïne. Nobuta wo Produce est avant tout une ode à aux joies de l’amitié, au fait de ne pas se sentir seul dans cette tempête qu’est l’adolescence et à quel point pouvoir compter sur d’autres personnes qui vous acceptent tel que vous êtes est important.

Les charges émotionnelles sont d’autant mieux rendues que les acteurs principaux sont d’une très grande qualité. Maki Horikita y joue Nobuta, un personnage mal à l’aise socialement, avec peu sinon aucun estime d’elle même et des scènes d’une violence émotionnelle énorme. Elle le fait de manière impressionnante et avec talent, tant et si bien qu’elle est méconnaissable, alors qu’on l’avait déjà croisée pour Hanakimi, l’adaptation en Drama du Shojo Parmi Eux. Tomohisa Yamashita qui nous a attiré vers cette série joue lui aussi magnifiquement bien cet adolescent pommé que tout le monde a un jour eu dans sa classe de lycée. On ne sait pas trop ce qu’il fait, pourquoi il est bizarre et il sort toujours ces petites phrases que personne ne comprend (si vous n’en connaissez pas, c’est que c’était peut être vous). Entre ces deux rôles on retrouve Kazuya Kamenashi dans le rôle du lycéen modèle, et s’il le joue bien, le personnage manque sans doute d’un peu de folie pour vraiment marquer.

nobuta wo produce kon kon

Les dix épisodes de Nobuta wo Produce sont réussis et bien rythmés. A chaque fois centré sur une thématique de l’école, mais façon déprime, le Drama s’avère être une sorte de plaisir masochiste. Amadoué par Nobuta que l’on ne peut que souhaiter voir réussir, on s’inflige cette dose d’émotion forte qui fait mal. Heureusement, le rayon de soleil est là pour nous montrer que l’éclaircie n’est sans doute plus très loin. Nobuta power ! Chuunyuu !


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?