Le Drama Moyashimon réalisé par Iwamoto Akira est l’adaptation du manga du même titre de
Ishikawa Masayuki en onze épisodes de 20 minutes. Diffusé en 2010 par Fuji TV, il a pour thématique la vie en lycée agricole au Japon, et a été diffusé en France par Kaze TV, avec un premier épisode visible sur Youtube. Mais pas n’importe laquelle, celle centrée sur le département de fermentation, un procédé apprécié des japonais que ce soit pour le sauce soja, le saké ou encore le natto. Synopsis.

Moyashimon: Tales of Agriculture de Iwamoto Akira

Tadayasu Sawaki est un nouvel étudiant dans un lycée agricole où il a rejoint l’équipe du professeur Keizō Itsuki. Ce dernier est en effet au courant du pouvoir spécial de Sawaki, celui de voir les bactéries/microbes et de pouvoir leur parler. Eh ouais, rien que ça. Le domaine de prédilection du professeur étant la fermentation et les moisissures, ça peut aider de voir quelles bactéries sont actuellement présentes. Des fréquentables saké et sauce de Soja au Nattô et autres poissons moisis, c’est un véritable festival d’aliments plus dégoûtant les uns que les autres que Sawaki va découvrir.

Nous allons donc suivre les aventures de Sawaki dans un lycée agricole, et surtout, dans ce qu’il y a de plus dégueulasse dans la cuisine japonaise et mondiale. En effet, comme il peut voir et parler avec bactéries, ce sont les étudiants et professeurs recherchant dans les moisissures et autres fermentations qui sont les plus intéressés par son pouvoir. On va donc y découvrir tout un florilège de ces spécialités de cuisine qui sont issus de bactéries. Comme nous ne sommes pas en France, on aura point le droit au roquefort, mais on y verra tout de même un paquet d’éléments.

Moyashimon: Tales of Agriculture de Iwamoto Akira

Maintenant, en dehors de ces facultés, Moyashimon est avant tout un drama où on suit un petit groupe de personne sans réel scénario en dehors des péripéties qui leur arrivent. Sawaki est un héros sans grande saveur, il est entouré de deux étudiants crados qui cherchent à se faire de l’argent par tous les moyens. Enfin, son presseur Itsuki a un petit nombre d’étudiants, dont une domina habillée de manière très sexuelle, une goth loli, une alcoolique et une fille lamba. Bref un petit monde qui va inter-agir et être le sujet de la plupart des épisodes. Car il n’y a pas de réelle trame scénaristique sur l’ensemble de ces derniers, ni même de caractéristique autre que les microbes qui permettrait de donner une touche particulière au drama. C’est vraiment dommage.

Du coup, les onze épisodes que compte le Drama se regardent sans difficulté, mais sans réel éclat pour autant. Les scénarios des épisodes laissent de marbre, et le tout fini en longue histoire sur quatre épisodes complètement incompréhensible et sans cohérence.

Moyashimon: Goth Loli de Iwamoto Akira

Au final, je pense que j’oublierai très vite que j’avais regardé le drama Moyashimon tant il s’est avéré être sans réel personnalité. Passé le look de deux de ses personnages, l’étudiante habillée en domina et celle qui s’est vêtue en goth-loli, et les caractéristiques de Sawaki, on est sur quelque chose de relativement banal aux accents comédie pas si drôles que ça. Dommage car le principe était fun, peut être que c’est mieux rendu en manga finalement.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?