L’inspecteur Harry de Don Siegel

dabYo dans Critiques, Films le 11 avril 2009, avec 2 commentaires
Critiques

Après avoir fait quelques uns des classiques de la carrière de réalisateur de Clint Eastwood, en passant par Impitoyable, Gran Torino et Million Dollar Baby, il fallait bien que je passe tôt ou tard par la case Inspecteur Harry. Car oui, une fois de plus, c’est un des classiques que je n’avais jamais vu jusqu’à présent. Est ce que contrairement à Impitoyable, j’ai cette fois bien aimé la performance de Clint ? Hmm.

Dirty Harry: Clint Eastwood

Dirty Harry, de son surnom en version original, est un inspecteur de la police de San Francisco dont les pratiques sont quelques peu « hors normes » pour l’époque. Il ressemble en quelques sortes aux héros que présente Michael Connelly dans ses romans, et ce n’est donc pas surprenant que l’auteur soit suivi avec attrait par Clint Eastwood. Bref, je m’égare. Harry, et San Francisco tout entier, fait face à l’arrivée d’un tueur en série fou, le Scorpion, qui tuera chaque jour un citoyen jusqu’à ce que cent milles dollars lui soient fournis. Hm.

Autant le dire tout de suite, si, replacé dans son époque, Dirty Harry a une très certaine classe, on n’est loin du compte avec notre méchant. Stéréotypé à mort, mais d’une mauvaise façon, ce psychopathe de bac à sable vous fera plus rire que pleurer, et on se demande vraiment à chaque fois qu’on le voit pourquoi un type ne va pas simplement lui enfoncer son poing dans la gueule. Mais bon, il faut peut être se replacer dans l’époque pour pouvoir l’apprécier, comme une grande partie du film.

Dirty Harry: Clint Eastwood

Soyons honnête, les bonus ont beau dire, l’Inspecteur Harry a tout de même sacrément vieilli et nous montre à quel point le film est plus proche des anciens Western que de ce que donneront ses enfants. Avec des scènes très statiques et des échanges de tir qui ne font jamais mouche, on ne peut pas dire qu’on se rapproche de la crème de l’action. Certes, aujourd’hui aussi les acteurs doivent échanger des chargeurs en pagaille avant de tuer quoi que ce soit, mais bon. De même, l’intrigue, ou plutôt son absence, ne laisse place à aucun suspens. On sait ce qu’il va se passer à l’avance, on se demande juste lorsque cela va -enfin- se passer. Je parlerai d’ailleurs plus facilement de Tension que de Suspens.

Cela dit, ce n’est pas parce que le film a vieilli qu’il en est devenu mauvais, et la réalisation reste tout de même excellente. Le jeu d’acteur de Clint Eastwood est vraiment bon, et la classe qu’il donne à son personnage mémorable. Pas étonnant qu’aux États Unis ses répliques soient devenues aussi cultes que celles d’un Dark Vador. Malheureusement, il faut avouer que le doublage français est vraiment mauvais, et qu’il cassent quasiment toute la qualité des répliques. Le côté qui va nous faire plaisir en somme.

Scorpio dans Dirty Harry

J’avoue que je ne peux m’empêcher de préciser que je n’aime ce film que par ce que je le replace dans son contexte. Contrairement à un Dictateur de Chaplin, je ne peux pas l’apprécier sans ça. Il a la classe, mais il n’en a pas assez pour ne pas vieillir. Il est à la fois trop éloigné et à la fois trop proche des films d’actions / policier / etc que l’on peut aujourd’hui voir. Je lui accorde bien entendu d’avoir créé le genre, de l’avoir révolutionner, mais contrairement à un livre par exemple, un vieux film qui révolutionne un genre ne pourra pas en rester indéfiniment le meilleur.

Alors est ce que je suis blasé, ou est ce que c’est vous qui avez gardé une pointe de nostalgie pour un long métrage vu alors que vous êtiez bien trop jeune pour être objectif ? Ma foi, je ne sais pas. En tout cas, on est bien loin du mauvais film, mais tout aussi loin d’un excellent Gran Torino.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
2 commentaires, donnez votre avis !
  • Serafina a écrit le 13 avril 2009 à 12 h 29 min:

    Oui, bon, ok, je suis probablement pas objective. Ceci dit, il estr vrai que le mechant est ridicule. Mais cela n’enleve rien au charisme de Harry et a la force de ses répliques ;p

    RépondreRépondre
  • Fry3000 a écrit le 21 septembre 2010 à 10 h 08 min:

    Saigneur, non ! Dirty Harry a vieilli ?!, mais de quoi vous parlez ? J’ai du découvrir le film il y a un ou deux ans, et pas besoin de le replacer dans son contexte, car à l’époque Harry osait du politiquement incorrect qu’on n’oserait pas nous mettre de nos jours. Si ça a vieilli dans ce cas, c’est peut être parce que les films policiers de nos jours ne sont pas aussi original que celui-là. On balance son insigne car le film expose un cas concret où la justice est limitée par la loi, et c’est peut être pas d’une action aussi écervelée et spectaculaire que ce qu’on voit de nos jours, mais c’est sacrément badass quand même.
    L’inspecteur est mythique, on n’en fait plus des persos comme lui, rien à redire là dessus. Quant au méchant, c’est pareil, j’ai été estomaqué par ce qu’ils lui font faire. Robinson dépeint un vrai fou psychopathe comme on n’en voit pas souvent, capable de se faire violence et de montrer quel gros salaud il est quand il braque un liquor store par un coup bas et quand il prend des enfants en otage. Vous croyez qu’ils sont comment les vrais tueurs en série ? Ils ont pas la classe d’Hannibal Lecter, et Scorpio colle parfaitement au profil qu’on s’imagine avec cet air de fausse innocence détruite quand il se fait fracasser et qui dégoûte même quand il hurle comme un porc qu’on égorge.
    Bon bref, je suis totalement en désaccord avec l’avis que j’ai lu, Dirty Harry (le film aussi bien que le perso) est grand ! Damnit !

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?